Dimanche 31 août 2014 7 31 /08 /Août /2014 22:20

ankh hiero    www.aime-free.com

 

  88121550carte-jpg.jpg

Une des nombreuses reconstitutions de Deir el-Medineh !

Un village comportant 70 maisons !

Nous sommes au Nouvel Empire...

Sur une période pouvant aller de 1550 à 1080 avant notre ère.

Source / Lien

 

Aménophis I en fut véritablement le fondateur !

Nous sommes en vérité au sein de la région Thébaine dans un ancien ouadi !

 

Bien sûr...

Vous connaissez comment les habitants de cette vénérable place se nommaient !


"Les serviteurs dans la place de vérité"

 

"Set Maât her imenty Ouaset"...

"La place de Maât"...

"La Place de Vérité"... 

 

De véritables serviteurs de pharaon, puisqu'ils avaient entre autre charge celui d'ériger la dernière demeure de leur souverain !

 

Ainsi souvenez-vous :

- Les peintres étaient appelées littéralement les "Scribes des contours",

- Les sculpteurs étaient nommés "Ceux qui donnent la vie", ils devaient certainement terminer leurs sculptures en peignant les yeux : "Elle vit"...

- ...

 

Logés au sein de cette "Place de vérité"...

Nourris...

Blanchis...

Approvisionnés... Ils semblaient d'ailleurs être directement sous la tutelle même du vizir !

 

Leurs labeurs, qui furent spécialisés pour l'essentiel, étaient rétribués en nature !

En blé...

En poisson...

En légume...

En vin...

En viande parfois...

En sel...

En lin...

....

 

Nonobstant...

Souvenez-vous du pharaon Ramsès III et ce en cette année 29 de son règne !

Les payements des salaires se firent plus que désirés. Ainsi visiblement, le pouvoir central subissait une grave crise : économique et politique à la fois,... ! Nous sommes bien là au sein de la première grève de l'histoire... 

 

  Deir-el-Medineh-plan-villag.jpg

Le plan du village des artisans.

"La place de vérité"...

Source / Lien

 

Deir el-Medineh...

Non pas une cité au sens littérale du terme mais davantage un village qui apparaît à nos yeux comme une association de talents et de compétences unique au sein de Kemet l'antique !

 

Avec une population mélangée :

- D’Égyptiens,

- De Nubiens,

- D’Asiatiques,

- ...

 

maison-de-Deir-el-Medineh.jpg
    Coupe de la reconstitution d’une Maison de Deir el-Medineh !

Source / Lien

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire !  

 

Pour en savoir davantage sur cette thématique c'est à dire la cité en Égypte antique, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

 

Qu'avons nous donc découvert, à ce sujet, dans les articles précédents ?

 

Tout un programme...

Que nous venons simplement d'effleurer ici...

 

→ Article n°1 : une géométrie obsédante... 

 

→ Article n°2 : la pression démographique...


→ Article n°3 : les briques, ce monopole de l'État... 


→ Article n°4 : la technique des maçons...


→ Article n°5 : des équipements ingénieux... !


 

        Reconstitution d'Akhet-Aton...
    © Paul Docherty - amarna3d.com. 

 

Plan de l'article... 

 

→ La coudée égyptienne !

 

→ Des objets bien  étranges !

 

→ Qui était Kha ? 

 

→ Que dis-je !

 

→ La décoration des intérieurs...

 

Il y a bien des civilisations qui ont développé des techniques et des unités de mesure !

 

En effet, la mesure est indissociable d'une certaine pratique sociale comme :

- L'agriculture,
- Le commerce,

- Et bien sûr la construction, des cités notamment, mais pas seulement... !

 

Ainsi, comme vous le savez déjà...

La morphologie humaine fut bien souvent usitée et cela comme référence !

 

clip_image013.jpg

Source / Lien

 

C'est bien de cette façon que nous sommes aptes à découvrir :

- La coudée en Mésopotamie,

- En Égypte antique,

- Chez les Hébreux,

- Les grecs,

- Et bien sûr les Romains !

- En Chine,

- Comme du reste dans le monde arabe...


La coudée égyptienne !

 

  hiero_V22.png Hiéroglyphe V22...

 

  hiero_D42.png   Hiéroglyphe D42...

mḥ    

 

L’instrument par excellence quant à la construction !


La coudée pouvait finalement se composer de la façon suivante :


- Les empans, chesep...
Le petit empan (12 doigts) (22.44 cm).

Le grand empan (14 doigts) (26.18 cm).

 

- Les palmes (4 doigts) (7.48 cm),


- Pour finir en doigts, djebe...

 1.87 cm.

 

Nos anciens sont du moins connus, comme vous le savez, pour avoir utilisé la coudée royale !

 

hiero X1   hiero_V22.png

 

hiero_M23.png   hiero_N35.png   hiero_D42.png

      mḥ ní-swt

       meh ni-sout

 

A travers sa nomenclature...

Vous aurez du reste assimilé que celle-ci fut spécifique évidemment à l’érection des monuments… Elle semble alors être composée de sept palmes !

 

Il existait au demeurant ce que nous nommerons une petite coudée !

De six palmes…

La théorie de la coudée en tant que fraction de π ?

La coudée royale correspondrait alors à  π/6 soit 0,523598776... De fait vous l'aurez bien compris la coudée devait mesurer environ 52,36 cm ou 0,523555681 m !

 

Nonobstant, beaucoup de choses seraient à dire au sujet des :

 

→ Notions de "π" autant du reste que celle "du nombre d'or" ! Nos anciens semblaient les connaître, paradoxalement peut être il n'en paraît visiblement pas au sein des textes anciens... Même si cependant de nombreux artefacts ont été découverts...

 

→  Le "triangle d'or",

 

→ Le système oncial,

 

→ 1 coudée = π - φ - 1 ? Si on tient compte d'une erreur probable inférieure au dixième de millimètre !

 

 → ...  

 

En aparté...

Des "chiffres" d'importances que vous rencontrer certainement à travers les diverses théories quant à l'érection de la grande pyramide de Khéops, en particulier,... !

 

Les prêtres égyptiens

n'avaient pas pour vocation de partager leur savoir.

 

La magie des chiffres devait être un secret farouchement gardé par les prêtres de l'antiquité,

et

aucun secret n'est mieux gardé que lorsque l'on n'en fait mention nulle part..."

Jean Leclant...

Égyptologue et professeur émérite...

                louvre-coudee-regle-maya-ministre.jpg

Ainsi vous voyez la coudée qui appartenait à un certain de Mâya...

Une règle en somme !

Il fut ministre des finances de Toutânkhamon...

Et cela de  1336 à 1327 avant notre ère…

Nous sommes au sein de la prestigieuse 18e dynastie ! 

© 2010 Musée du Louvre / Christian Décamps.

Source / Lien

 

Nippur_cubit_.JPG

Source / © Ana al'ain

 

350px-Cubit_rule_Egyptian_NK_from_Liverpool_museum.jpg

In the Liverpool World Museum.

Source

 

Des objets bien étranges !

 

Nonobstant…

Tout peut le devenir quand on ne comprend pas son utilité première !

 

Alors…

Rien d'étrange par conséquent ! Nos anciens ont "simplement" rivalisés d'ingéniosités et ce dans maintes domaines afin de pouvoir élaborer leurs objectifs pharaoniques !

L'innovation, comme le savoir faire, ne seraient-ce point des clés relatives à une certaine réussite ?

 

Souvenez-vous...

De façon analogique, peut être...

Quant aux nombreuses inventions de la Nasa...

Et ce afin de parvenir à envoyer des Hommes dans l’espace... Alors n'ont-elles pas fait évoluer la qualité de notre vie quotidienne ? (Ce qui pourrait, dans une certaine mesure, se comparer à ériger une pyramide au temps des anciens bien sûr... !)

 

Des trouvailles que vous utilisez du reste bien certainement et cela sans poser de question outre mesure :

→ Les lunettes avec verre anti rayure…

→ Le casque de vélo…

→ L’ordinateur portable…

→ La carafe filtrante…

→ Le tournevis sans fil…

→ Le détecteur de fumée…

→ …

 

Alors, en se rapprochant de cette optique...

Je vous propose dans cette thématique un objet bien insolite ! Un de ceux qui pendant plus de cent années fit débat au sein des archéologues... Un objet qui devait appartenir à un artisan parfaitement rompu à son art, du moins je le subodore ainsi, étant donné l'âge avancé qu'il avait atteint lorsque le monde d'Osiris l'appela !

L'architecte Khâ...

 

Qui était Khâ ? 

 

statuette-350x226.jpg

  Photographed by Su Bayfield 2008.

Statuette de Khâ...

TT8 

Musée de Turin.

 

Son hypogée semble avoir été retrouvé intact ! Il était architecte à Deir el-Médineh.

 

Il devait certainement superviser certains projets réalisés pendant les règnes de trois pharaons de la 18e dynastie...

 Environ 1440 à 1350 avant notre ère.

 

Il fut inhumé auprès de sa femme Merit ! Les objets de son tombeau vous seront visibles au musée  Egizio de Turin.

 

Que dis-je !

 

Un artisan ?

Certainement au début de sa carrière... !

 

Car en vérité il fut un architecte de pharaon ! Celui même qui devait élaborer les desiderata de son souverain quant à sa dernière demeure ! Du reste il en connu trois de monarques, dont deux firent certainement appel à ses compétences !

 

Les pharaons considérés furent :

- Amenhotep II,

- Thoutmosis IV,
- Et Aménophis III.

 

Alors…

Vous l'aurez parfaitement compris…

Ce fut certainement un personnage de premier plan, bien considéré par son souverain !

 

De plus…

La radiographie de la momie de Khâ montra une fin de vie sans véritable usure physique !

Ayant eu probablement une nourriture riche, variée,...

 

Compétent, il devait bien l'être !

D’une intelligent certaine du reste également : mais comment pourrais-je le savoir ? Vous allez comprendre pourquoi...

 

Il vivait au sein du fameux village des artisans à Deir el-Medineh... Déjà ce point n'est pas banal en soit ! Il y fit construire un temple funéraire, et contrairement à ses collègues, et à son prédécesseur notamment, il n'érigea pas son hypogée en dessous !

 

Mais quelle importance me direz-vous !

Très grande !

Car ce point essentiel pourrait bien expliquer le fait que jamais sa dernière demeure ne fut découverte et pillée !

Son découvreur, Ernesto Schiaparelli, la trouva ainsi, vraiment intact et ce en 1906, comme vous le savez...

Formidable non ?

 

Deux sarcophages...

Deux momies... 

Dont l'une fut celle de sa femme ! Et on le sait maintenant, elle semble avoir été bien raffinée ! Il suffit pour cela d'admirer ses pots d'onguent, de Khol,... Et de plus elle devait être bien jeune (20 - 25 ans) ! Et ce, paradoxalement à son mari, qui devait avoir quant à lui la cinquantaine !

 

De bien nombreux objets personnels...

Nous pouvons les observer au musée de Turin ! Comme cette coudée en or, certainement offert par pharaon en guise de reconnaissance...


tombe_kha--171-.JPG

Observez devant, cette unité de mesure, la "Coudée Royale" !

Source / Lien

 

Probablement l'un des premiers instruments de mesure précis de Kemet !

Elle allait du coude plié à l'extrémité du majeur tendu...

Elle fut en fait divisée en sept paumes...

Eux mêmes formés de quatre doigts, pour chacune des paumes !

Faisant un total de 28 doigts...

 

La décoration d'intérieur...

 

10672278_1551553461730131_2469382807689420991_n.jpg  

TT 69 ou l'hypogée de Menna !
Vallée des nobles.

West bank louxor... 

Source / Lien 


"La décoration des plafonds

imite les tentures des maisons des vivants,

avec une base de lignes rouges en zigzag délimitant des espaces en forme de diamant dont le fond peut être jaune ou blanc"

©Marie Grillot.

 

Kemet...

Elle est tellement célèbre pour ses belles sépultures, ses temples fastueux,..., que nous pourrions parfaitement imaginer nos anciens vivants au sein de maisons identiques à ces somptueux monuments !

 

Cependant...

Vous le savez bien, cela fut loin d'être le cas, du moins pour la majeure partie de la population ! 

 

Ainsi à l'extérieur...

Les façades devaient visiblement être blanchies à la chaux et de plus peintes de couleurs vives !

 

A l'intérieur...

La richesse de la décoration dépendait des moyens que devaient évidemment disposer le propriétaire du lieu !

 

Ainsi je subodore que sur les murs :

- Les plus fortunés devaient probablement y disposer des bois précieux, des...

- Alors que les autres, moins aisés, y mettaient de la peinture, des dessins,...

- ...

 

Quant aux colonnes...

Je suppute qu'elles pouvaient certainement être "habillées" ! Avec des inscriptions (?) par exemple... A la manière de la porte d'entrée qui pouvait parfaitement disposer du nom du propriétaire ! (?) 

D'ailleurs parfois le linteau de la porte devait certainement comporter, en hiéroglyphes, les titres du monarque... ! (?)

 

Enfin...

Il paraît presque évident qu'il pouvaient également agrémenter les pièces de fresque sur des thèmes divers qui leurd tenaient à coeur...

Ainsi...

A Deir el-Medineh...

Les murs de certaines maisons furent décorés de scènes profanes et l'on a même retrouvé le bas d'une fresque où l'on apercevait les jambes bien galbées d'une femme sans doute danseuse ou musicienne de profession... 

 

 

Mais voilà...

Il vous faudra attendre, un peu, afin d'en connaître prochainement la suite... 

 

vue8.jpg

Le Village de Deir el-Medineh...

Source / Lien

 

 

 

http://www.egiptologia.com/images/stories/mujer/cocina/fig.2_maqueta_deir_el_medina.jpg

Modèle de Deir El-Medineh.

Ville de travailleurs dans la nécropole thébaine, 18e dynastie...

Source

 

 

                      Coupe transversale d'une maison typique du village d'ouvriers                         de Deir el-Medineh.

Les ouvriers qui construisirent les tombes de la Vallée des Rois vivaient dans ce village.
Dessin : Catherine Fitzpatrick.

 

 

  http://antique.mrugala.net/Egypte/Images/Egypte%20-%20Ville%20de%20Doukki%20Gel.jpg

La ville antique de Mrugala...

Source

 

http://media.paperblog.fr/i/584/5849111/ancienne-ville-delta-nil-devoile-secrets-L-4DjY2Y.jpeg

Voici donc des ruines dont les structures sont en briques de boue...

A Thmuis...

 Source

© Robert Littman et Jay Silverstein.

 

800px-Mirgissa-fort-Pl.9

Maison ceinte d'un mur ondulé à Mirgissa en Nubie...

"Mirgissa I", de Jean Vercoutter 1970.

Edité par la librairie orientaliste Paul Geuthner.

 

piramses1 
 Pi-Ramsès   

 

 http://blog.crdp-versailles.fr/histoire2011ferre/public/6eme-_Grece/3-La_Voie_Canopique_legendee.jpg

 

Désinences... prochainement sur le même sujet... 

- L'évolution de l'habitat,

- Deir el-Medineh,

- Un art de vivre, les jardins !

- ... 


A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

 

Sources...

 

© Edition ATLAS

 
Cyril Aldred, François Daumas, Christiane Desroches Noblecourt et Jean Leclant :
L'Égypte du crépuscule : De Tanis à Méroé, 1070 av. J.C.- IVe siècle ap.J.C, Collection : L'univers des formes, Gallimard, Paris, Janvier 1980 et Octobre 2009.
 
E. P. Pusch : "Qantir\Pi-Ramsès". Les Dossiers d'Archéologie n° 213, mai 1996. 
On peut lire le livre de Georges Goyon : "La découverte des trésors de Tanis". Il est très simple à lire et plein de renseignements sur Per-Ramsès. 

 

"La construction Pharaonique", du Moyen Empire à l'époque gréco-romaine : contexte et principes technolohiques, Jean-Claude Goyon, Jean-Claude Golvin, Claire Simon-Boidot, Gilles Martinet.


Russo, Barbara, Kha (TT 8) and his colleagues : the gifts in his funerary equipment and related
artefacts from Western Thebes London : Golden House Publications, 2012.


Vassilika, Eleni, The tomb of Kha : the architect

 

 

Sitographie...

 

Wikipedia

 

 

 

Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Les cités dans la Kemet antique...

Clé de VIE

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

Comme semble le penser M. Jacques Chartier...

Cette phrase ressemble véritablement à une belle leçon de vie !

Évidemment vous l'aurez bien compris, je plussoie quant à cette expression au plus profond de mon être...

 

"Nous ne pouvons pas voir notre avenir

 

si nous oublions notre passé."

© Marie Grillot / ©

 

Fichier de PDF...

 

La cité égyptienne dans l'antiquité... (6) ! En Égypte La cité égyptienne dans l'antiquité et la décoration... (6) ! En Égypte ancienne !

 

 

aimé

 

jean-claude

 

 

vie, santé, force (v.s.f.).

 

  vie, force et santé.

Par ânhk le blog d'Aimé jc - Publié dans : Les villes dans la Kemet antique - Communauté : blog culture
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 26 août 2014 2 26 /08 /Août /2014 23:55

ankh hiero   www.aime-free.com 

 

Séchât,

la déification même

du concept de la sagesse ! 

 

Quand nous pensons aux écrits...

Comment ne pas avoir à l'esprit cette allégorie de la netjeret Séchât... ?

 

Cependant des documents couverts de signes d’écritures, il en demeure de toutes sortes, au sein de toutes les époques,… ! 

Ainsi, voyez par exemple ce légendaire neurologue transcrivant une de ses pensées...

 

  "Où aller sinon en Égypte,

quand on est Joseph qui veut paraître grand aux yeux de ses frères ?


Si l’on examine de plus près les motifs politiques de cette entreprise du jeune général,

on trouvera sans doute qu’ils n’étaient rien d’autre que des rationalisations violentes d’une idée fantasmatique.

 

Ce fut d’ailleurs avec cette campagne de Napoléon

que commença la redécouverte de l’Égypte "

Freud.

Lettre à Thomas Mann en novembre 1936...

 

   

La netjeret Séchât.

Source / Lien

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet  !

Si cela vous est nécessaire !

 

Pour en savoir davantage sur ce que représentait la netjeret Séchât, dans le sens général, en Égypte antique, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !


Qu'avons nous donc découvert, sur ce sujet, dans les précédents articles ? 

Tout un programme... !

Que nous venons simplement d'effleurer ici... 

 

→ Article n°1 :  la seule femme représentée écrivant...


→ Article n°2 :  les noms de Séchât...


→ Article n°3 : une parenté bien artificielle...


→ Article n°4 : la magicienne...

 

http://static.skynetblogs.be/media/113726/670_97eed348570eac33c85933de642b1831.jpg

  La netjeret Séchât...

Une divinité liée à l'écriture !

Voyez elle semblait noter,

compléter

 les archives royales au moyen d'un calame et du godet à encre, instruments de sa fonction...

Elle devait inscrire le nombre d'années du règne du pharaon...

En arrière nous pourrions voir le trône de Ramsès II !

19e dynastie...

 Temple de Louxor. 

 

Plan de l'article...

 

→ Véritablement elle fut bien "La femme scribe"...

 

→ Comme vous le savez de bien nombreux attributs lui furent confiés…


Cependant, peu de temple, peu de fête pour Séchât !

 

→ Quelques représentation de notre netjeret... 

 

Le netjer qui accompagnait Séchât semble être Iry !

Séchât donnait au pharaon de nombreuses fêtes Sed...

Medinet Abou.

Cour 01.

Porte Est.

Source / Lien 

 

Véritablement, elle fut bien "La femme scribe"...

 

La netjeret :

- De l'écriture...

- Des Annales...

- Des Livres...

- ...

 

Elle veillait sur les bibliothèques des temples, dont elle avait du reste conçu le plan idéal !

 

Ainsi, elle semblait suivre les instructions du netjer Thot, son parèdre... 

 

Du reste, elle fut aussi :

- Sa sœur,

- Son épouse,

- Ou consort,

- Et parfois même sa fille, qu'il aurait eue du reste avec la netjeret Nehemetaouay....

 

Comme vous le savez de bien nombreux attributs lui furent confiés…

 

- Les mathématiques,

- Les sciences de façon générale,

- Elle fut même cette dame des bâtisseurs, des architectes,…  

 

Pour cela, souvenez-vous de cette cérémonie, celle de Pedjeshes !

"Pedj" / Étendre...

"Shes" / la corde... Sesheta joua alors un rôle important dans les cérémonies des fondations...

- ...

 

D’ailleurs souvenez-vous de : 

"Shât"...

Et "Shauâ" fut même un livre !

 

Vous aurez probablement aussi l’occasion de rencontrer cette signification quant à "Sesheta" :

- Secrets,

- Choses cachées,

- Mystères...

 

Le Shetat fut cet "Endroit Caché" un autre nom de l'Am-Douat... 

 

 

La netjeret Séchât.

Medinet habou...

Source / Lien

 

Ainsi...

Tout un ensemble de choses qui devait faire que la netjeret Sechat fut une véritable "proche" de pharaon....

 

Aussi...
A défaut d'être véritablement fêtée...

N'était-ce pas dans l'environnement du souverain que la netjeret s'avérait être vraiment la plus sollicitée ?

 

En effet...

Et en vertu des "croyances", des cultures égyptiennes antiques et particulièrement de pharaon du reste, Séchât devait intervenir réellement (Du moins en furent-ils visiblement bien persuadés !) et ceci dans le déroulement de plusieurs actes royaux !

Les fondations...

Les jubilés...

... 

 

Cependant, peu de temples, peu de fête pour Séchât...

 

Cette discrétion de cette netjeret Séchât…

Elle semble bien se vérifier par la rareté des lieux de culte qui lui était véritablement consacré !

 

Il semblerait donc que son clergé fut originaire du delta et plus précisément de la cité même de Saïs, S3w (Z3w)…

 

  Jean-Francois_Champollion_-_Plan_Des_Ruines_De_Sais.cropped.png

Sa El-Hagar.

Source

Jean-François Champollion (1790–1832).

 "Lettres écrites d'Égypte et de Nubie en 1828 et 1829", Champollion.

 

Sa vénération est attestée à Memphis, et bien sûr à Hermopolis, la cité comme vous le savez du netjer Thot, avec lequel Séchât souvenez-vous était bien souvent vénérée !

 

Car Séchât faisait vraiment partie des divinités résidantes, c’est à dire partageant les temples avec leurs principaux titulaires, comme du reste cela se faisait fréquemment au sein de Kemet l’antique… !

Ainsi Amon ne l’accueillait-il pas à Thèbes ?

 

Ce fut bien là l’essentiel du culte rendu. Séchât ne fut en effet que très exceptionnellement fêtée !

 

Quelques représentations de notre netjeret...

 

 

1374980_609714865738172_604824609_n.jpg 

  © Dessin d'Ibeca Francisco Jose

 

La bibliothécaire

des

netjerou !

 

Son nom apparaît à l'époque Thinite dans quelques activités festives de pharaon... !

Sšȝ.t

Séshat,

Sesheta,

Séchât,

Sefekh-Abui,

Séfekhètâbouy,

Sefkhet-Abwyest,

... 

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://ancienegypte.fr/temple_louqsor/louqsor%20(265).JPG&sa=X&ei=2XwSUqT7NOah0QWg_IC4CQ&ved=0CAoQ8wc4aA&usg=AFQjCNFR5j_myIScyBYkZU3BC6qi7R8n_w

Au temple de Louxor...

Source

 

Sechat.gif

Sur l'emplacement élu...

Pharaon ainsi que les netjerou vont déterminer le tracé d’un l'édifice !

Cette scène qui a lieu la nuit suppose une orientation d'après les étoiles…

Les textes font allusion à la Grande Ourse…

Pharaon, le netjer Thot ou la netjeret Séchât plantaient alors à coup de batte les piquets !

Ils devaient ensuite tendre entre eux le cordeau délimitant ainsi le périmètre. 

Source / Lien

 

 

Séchât...

Source / Lien   

 

Sechat.jpg

Séchât,

"La femme scribe" !

 

http://www.thebes-louxor.net/ramesseum/salleAstro/scene25PM.jpg

Ramsès II au milieu des netjerou, assis...

Voyez, il semble même s'être abrité sous ce persea !

Thot sur votre droite...

Séchât devant pharaon...

Atoum sur son trône, à gauche...

Ils semblent ainsi écrire sur les feuilles même de l'arbre !

  © Robert Rothenflug / Source 

 

La netjeret Séchât...

Un alter égo du netjer Thot ?

Typiquement une tige surmontée d'une étoile à 7 branches, "d'un arc renversé",...

Kôm Ombo...

Mur ouest de la deuxième salle hypostyle.
La netjeret délimite le temple, ou la salle hypostyle, avec le cordeau du netjer Haroéris !

Source / Lien

 

dessin5_2.jpg

Dessein de Mariette...

Une très belle représentation de Séchât 

avec sa palette de scribe, écrivant au calame, à droite... 

Bas relief d'Abydos.

Source / Lien / http://www.ddchampo.com

 

Mais voilà...

Il vous faudra attendre, un peu, afin d'en connaître prochainement la suite... 

 

 

Désinences... Prochainement sur le même sujet à savoir la netjeret Séchât... 

 

- La mémoire des hauts faits du prince,

-... 

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

      • Sources...

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

 

Paul Pierret "Le panthéon égyptien".


Jean Maspéro, "Horapollon et la fin du paganisme égyptien", Bulletin de l‘Institut français d'archéologie orientale, no11, 1914, p 163-195 .  


Milena Perraud, Toutankhamon Magazine, Juin / Juillet 2003, N°9 page 29 et 58.

 

Les Dieux de l'Egypte, l'un et le multiple.  Erik Hornung, Champs / Flammarion

 

Collection "Passion de l'Égypte" Editions Atlas 2003.     

 

Paul Barguet, Le Livre des Morts des anciens égyptiens, Paris, Cerf, 1967, pp. 148-150 (pour les âmes de Pé) et pp. 150-151 (pour celles de Nekhen)...

 

Erich Lessing et Pascal Vernus, "Les Dieux de l'Égypte" Imprimerie Nationale, Paris, Octobre 1998 - En Anglais, Traduction Jane M. Todd, The gods of ancient Egypt, George Braziller, Octobre 1998.

 

Ruth Schumann Antelme, Stéphane Rossini, Nétèr - Dieux d'Égypte 

 

Patai, Raphael 1990 (1978). The Hebrew Goddess : Third Enlarged Edition. Detroit, MI : Wayne State University. 


Pinch, Geraldine (2004) Mythologie égyptienne : Un guide pour les dieux, déesses et les traditions de l'Egypte antique. Oxford University Press.

 

La Mythologie Égyptienne - Aude Gros de Beler - Editions Molière

 

Dieux et Déesses de l'Égypte ancienne -  Dr. Edouard Lambelet - Editions Lehnert & Landrock - 1989 - Les divinités de l'Égypte ancienne et comment les reconnaître.

 

Nadine Guilhou - Janice PEYRE : La mythologie égyptienne.    

 

Ziegler, Bovot, L'Egypte ancienne, Manuel de l'Ecole du Louvre, Paris, 2001, P. 194.   

 

Jean-Pierre Corteggiani, "L'Égypte ancienne et ses dieux", Fayard, p. 280

 

 

      Sitographie... 

   
Wikipedia  

 

 

      Taggé avec...

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Netjerou, netjerout en Égypte antique !

Clé de VIE

 

 

 

Aphorisme...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...   

 

  "Ce qui te manque

 

cherche le

 

dans ce que tu as !"

Koan zen...

 

Fichier en PDF...

 

 

 Séchat 5 "Je suis celle qui préside aux écrits", cependant peu de temple, peu de fête pour Séchât ... (5) ! En Égypte ancienne !

 

 

aimé

 

jean-claude

Par ânhk le blog d'Aimé Jean-Claude - Publié dans : Netjerou, netjerout en Égypte antique - Communauté : blog culture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 19 août 2014 2 19 /08 /Août /2014 23:55

ankh hiero   www.aime-free.com  

 

Nous sommes véritablement aux prémices

 

de la civilisation Égyptienne !

 

Bien avant que Kemet soit unifiée

et

devienne ce premier État-nation... !

 

Cette terre aimée, peut être, comme nulle autre pareille !

Cette lande sacrée...

Nous sommes bien au sein de la Kemet antique...

N'accompagna-t-elle pas l'être humain au cours de son évolution et ce, depuis l’aube de l’humanité à travers sa sagesse, ses monuments,...


Aujourd’hui encore...

De nouveaux sites s’ouvrent...

De nouveaux symboles se révèlent à nous...

 

Une histoire, comme vous l'imaginez parfaitement, qui débuta bien avant les légendaires pharaons et leur fantastique culture, mais voyez plutôt...

 

Époque

à laquelle les Égyptiens

n’écrivaient pas encore !

 

  10616231_10203854653439399_1195167463341728844_n.jpg

Haches à "main", taillées à partir d'un noyau de silex.

Des pièces qui furent dispersées dans les terrasses de graviers traversant le Nil et cela en Haute-Égypte !

Caractéristique des débuts de l'Âge de Pierre dans la région de Thèbes !

Paléolithique Inférieur, antérieur à 100 000 ans avant notre ère chrétienne !

L : 16 cm.

Londres, Musée Britannique, EA 41496-7.

Source

 

Ainsi, nous sommes en ce mercredi 13 Août 2014...

La compréhension de notre histoire avance pas à pas...

Nous voici donc en ce jour avec la résultante d'une recherche qui "semble" contredire la date d'apparition des premières momifications artificielles ! 

 

 

httpsscontent-b-fra.xx.fbcdn.nethphotos-ash3t11654081_72421.jpg

La momification artificielle probablement autour des 3700 avant notre ère !

 1 500 années plus tôt que ne le pensait les scientifiques !

 Nesyamun 1100 avant notre ère.

© Musée de Leeds.

 Source

 

Plan de l'article...

 

→ Mais est-ce véritablement un scoop en soit ?

 

→ Jusqu'à présent...

 

→ Les premières momifications...  

 

→ Mais de quelle période parlons-nous ?

 

→ Nous sommes bien néolithique de la future Kemet…
 

→ Jusqu’à présent les historiens estimaient vers 2 200 ans avant notre ère…

 

→ Ainsi de 2 000 à 1 600 ans avant notre ère…

 

→ Suite à des études universitaires…

 

→ Nous sommes au sein des cimetières du néolithique de Badari et de Mostagedda...

 

→ Ils auraient ainsi analysé des textiles funéraires !

 

Ils auraient ainsi analysé des textiles funéraires datés de 4 500 à 3 350 avant notre ère !

 

→ Des produits naturels aux propriétés antiseptiques...  

 

httpsscontent-b-fra.xx.fbcdn.nethphotos-ash3t11654081_72421.jpg

Source

 

Mais est-ce véritablement un scoop en soit ?

 

Ainsi...

Selon l'étude de cette thématique, les faits démontreraient que la réalité quant à cette apparition s'éloignerait visiblement d'au moins de 1 500 ans !

Les égyptiens momifiaient donc leurs défunts car ils devaient certainement croire qu'on ne pouvait pas accéder à la vie éternelle si le corps n'était pas conservé...

 

"Ce travail démontre l'énorme potentiel

de la matière dans les collections des musées

afin de permettre aux chercheurs de déterrer de nouvelles informations sur le passé archéologique.


L'utilisation d'outils scientifiques modernes a contribué à éclairer un aspect essentiel de l'histoire des débuts de l'Egypte ancienne ".

Le professeur Thomas Higham...

Responsable de la datation des sépultures à l'Université d'Oxford...


"Nos résultats révolutionnaires montrent juste ce qui peut être réalisé grâce à la collaboration interdisciplinaire

entre

les sciences

et

les sciences humaines"

  © 2014 Jones et al.

 

Jusqu'à présent...

 

- Les historiens,

- Les chercheurs,

- Les scientifiques,

- Certains auteurs,

- ... Tous semblaient alors estimer, officiellement du moins, que le début de cette nouvelle science...

De cet art en somme...

Je parle bien sûr de la momification artificielle qui aurait commencé autour de 3100 ans, avant l'ère du christianisme ! 

 

Depuis toujours…

Kemet fascine par sa beauté, sa grandeur, ses mythes, ses croyances, ses pyramides bien sûr, ses pharaons aussi, mais bien davantage encore par ses momies !


Et comme vous le savez pertinemment…

Nos anciens croyaient fermement à l’éternité ! Surtout pensaient-ils que le corps était indissociable de l’esprit, du reste, comment pouvait-il en être autrement ? Sur terre leur vie devait bien être de manière physique comme spirituelle, tant d’inconnus et d’incompréhension les entouraient…!

 

Alors :

 

- Conserver les corps des défunts semblait visiblement se révéler indispensable à leurs yeux comme à leur mode d’existence !

Cependant ne vous y méprenez pas, seul le souverain y avait droit au début des dynasties ! Si la momification s’est démocratisée bien plus tard au sein de cette société égyptienne, tous ne bénéficiaient pas du même traitement ! Souvenez-vous de ce qu’en disait à ce sujet l’historien Hérodote...

 

- Certaines techniques toutes à fait fascinantes d’ailleurs quant aux momifications furent bien mises au point…

L’idée même de cette momification, nous semble du reste fort intuitivement apparaître, dans les pensées égyptiennes, suite à la découverte de corps conservés en excellent état de conservation et ce au sein même du désert environnant ! 

Une question me taraude cependant !

Comment se sont-ils aperçus de cette conservation si cela n’est au cours de pillage de tombes ?

 

Les premières momifications... 

 

mummyneo.jpg

Grave 2223, Mostagedda.

Late Neolithic/Badarian.

© G. Brunton, Mostagedda and the Tasian Culture (London 1937) Pl. VI.

Source / Lien 

 

Des momifications toutes à fait naturelles ! 

Il fut bien un temps...

Probablement sommes nous au néolithique d'ailleurs...

 

→ L'homme avait déjà atteint une certaine conscience de lui-même comme de son environnement, et probablement de sa propre place dans son univers,... ! Peu différent de nous physiquement en tout cas !

 

→ Ayant alors atteint un niveau de sécurité certainement plus stable quant au logis, au sommeil, à leur subsistance,... Les rêves se développèrent comme la communication, les pensées,...,  et ils continuèrent de fait à se poser davantage encore de questions quant à leur existence terrestre, voir même...

 

Tout cela les conduisit à inhumer leurs défunts dans des tombes remplies de sable !

La nature du milieu se faisant...

La momification naturelle s'opéra de fait !

 

Et cela à travers le dessèchement des corps sous l'effet comme vous vous en douté :

- Du sable, parfaitement dénué d'humidité,

- Et de plus bien chaud !

- …

 

1024px-Egyptiskgrav.jpg

Période prédynastique…

Un corps momifié naturellement et plusieurs poteries !

Vers 3400 avant notre ère !

 Tombe avec poterie badarienne découverte à Hiérakonpolis.

British Museum.

Voyez nous sommes en pleine momification naturelle !

Source / Lien

 

Mais de quelle période parlons-nous… ?

 

Du néolithique égyptien…

 

Ainsi :

 

- Le paléolithique…

L’âge de la pierre…

 

- Le Néolithique de 10 000 à 4 000 ans avant notre ère chrétienne !

L’âge de la pierre taillée ainsi que celle polie !

 

- La Période Prédynastique…

Nous sommes ici au sein de l’apparition même des tous premiers pharaons comme le furent souvenez-vous Narmer qui aurait unifié le pays... 

 

Voici une frise quelque peu explicite :

 

frise.gif

Source / Lien

 

Nous sommes bien au néolithiques de la future Kemet…

 

L’apparition de cette civilisation millénaire est bien évidemment liée aux conditions climatologiques…

 

Et comme tout est interdépendant dans notre monde…

Tout est bien lié si vous préférez !

→ Le développement de l’agriculture…

→ La momification…

→ La civilisation…

→ …

 

Alors, voyez ce à quoi aurait pu ressembler l’expansion de l’agriculture au cours de ce néolithique !

 

Land_hemispheddddre.gif

Source / Lien

 

Ainsi, à la fin de la période paléolithique :

- La flèche,

- Le harpon,

- L’usage des ocres comme colorants,

- Ainsi que des meules afin de pouvoir écraser les produits de la cueillette,

- La couture même des peaux,

- Le travail des os au moyen de grattoirs,

- La technique du tressage,

- Comme celle du reste des poteries…

- … Vous l’aurez bien compris, tous cela (Sans pour autant vous en donner une liste exhaustive…) vont faire leur apparition !

 

Alors je vous propose ici, afin de mieux nous localiser encore, quelques étapes d’importances comme :

 

- À 21 000 ans avant notre ère...

Un changement orbital ?

En tout état de cause, l’hyperaridité s’installa alors progressivement et cela au-dessus du 60° de latitude,…

L’aridité post-Kanjérienne…

La moitié nord de l’Afrique devait donc être un désert et même parfois vous pourrez entrevoir cette dénomination de désert tardiglaciaire !

 

Ce qui visiblement déclencha une sorte de migration de la population Atérienne :

- De l'Afrique orientale devenue bien aride...

- Vers le Sahara humide ! Ainsi, je subodore que cette zone se vida de ses habitants originaux !  

 

→ De 18 000 à 15 000…

Une grande sécheresse du Sahara !

Cela provoqua certainement une grande migration à la fois humaine, animale et une modification il va s’en vraiment le préciser, de la flore…

Un déplacement vers les rives de l’Itéru !

 

15 000 avant notre ère...

Le désert du Tardiglaciaire semble dans son ensemble bien reculer !

 

De 15 000 à  9 000…

Période connaissant donc visiblement une pluviométrie importante !

Apparition alors du «Sahara vert», d’une savane en quelque sorte…

 

Ainsi aux alentours des 9 000 ans...

Il semblerait que le Sahara ai connu un petit sursaut qui conduisit à une intense vie qu'elle fut animale ou végétale...

Une humidité qui serait venu du Tchad (Pluvial Tchadien II) couplé avec un réchauffement général de notre belle planète, à la transgression lacustre,...

 

On parle souvent de cette époque comme celle ayant été lacustre : et cette période perdura relativement longtemps puisque l'échelle semble s'encadrer entre 11 et 3 000 ( ?) ans avant notre ère !

 

→ Un Sahara verdoyant ?

Ce fut probablement le cas au nord du 24°N !

 

→ Un Sahara aride sans être pour autant désertique ! (?)

Cela fut le cas entre le 24°N et le 30°N...

 

De  9 000 à 6 000…

La population est de nouveau contrainte de migrer vers la vallée du Nil puisque, vous l’aurez bien compris, l’aridité s’installa quelque peu…

Époque qui bien certainement sera les prémices en quelque sorte de ce que nous connaissons aujourd’hui en tant que climat dans la région !

 

→ Ce fut ainsi que les archéologues découvrirent aux alentour de 5 500 à 5000 avant notre ère et ceci au sein du Soudan, des foyers néolithiques !

Nous sommes finalement au sein d’une période qui bien certainement donna naissance à la civilisation égyptienne, celle que nous aimons étudier…

 

De 5 700 à  4 700…

Allons au sein du Fayoum que vous connaissez bien !

Les historiens parlent alors de la culture néolithique du Fayoum A.

Moment et lieu du reste ou l'agriculture sembla se développer à un tel niveau qu’elle aurait pratiquement substituée l'élevage !

L’orge…

Les lentilles…

Les pois chiches…

Et bien sûr la "lumière de lune tissée" à savoir le lin !

 

Ainsi, le néolithique est bien le centre même de la thématique d’aujourd’hui…

Les fellahs plantaient déjà et par voix de conséquence tissaient bien le lin !

Ils devaient probablement défricher également cette oasis que devait être cette belle vallée du Nil !

 

Ils cultivaient de fait :

- Du lin,

- Des céréales,

- Des légumes,

- … Leur alimentation fut probablement agrémentée à ce moment là de poissons,…

 

Jusqu’à présent les historiens estimaient vers 2 200 ans avant notre ère…

 

C'est-à-dire il y a quand même près de 4200 ans ! Nous sommes bien en cette fin de l'Ancien Empire...  Il semblerait alors que les preuves scientifiques quant à l'utilisation précoce de résines dans la momification artificielle aient été jusqu'à cette date très limitée et ce à des cas parfaitement isolés...  

 

Ainsi...

De façon isolée peut être…

Sporadiquement sans aucun doute...

De fait l’art de la momification artificielle et par conséquent, faisant certainement suite non seulement à une volonté marquée mais également à une connaissance grandissante, cet art sembla donc bien débuter… !

 

Ainsi de 2 000 à 1 600 ans avant notre ère…

 

La fréquence devint alors probablement bien plus élevée !


Suite à des études universitaires… 

 

→ Britanniques de York, Dr Stephen Buckley...

 

→ Mais également d'Oxford…

 

→ Ainsi que des chercheurs Australiens de Macquarie, le Dr Jana Jones de Sydney.

 

Nous sommes bien au sein de résultats scientifiques issus de onze années de travail !

Et ce par des chercheurs du Département d'Archéologie à l'Université York ainsi que BioArCh de York sans omettre le Département d'Histoire ancienne de l'Université de Macquarie...

  "En 2002,

 j'ai examiné des échantillons de textiles funéraires

de ces sites qui avaient été envoyés

à divers musées au Royaume-Uni

pendant les années 1930 à partir de l'Egypte.


L'analyse microscopique avec mon collègue, M. Ron Oldfield a révélé que les résines étaient susceptibles d'avoir été utilisé"

Dr Jana Jones de l'Université Macquarie, Sydney.

 

Nous sommes au sein des cimetières du néolithique de Badari et de Mostagedda...

Sergio Donadoni, Irene Vincentelli Liverani et divers auteurs, Les grandes découvertes de l'archéologie - Vol. II, De Agostini Institut Géographique.

 

neolithique-a-Badari-et-a-Mostagedda--gif

Nous sommes en Moyenne-Égypte...

Source / lien

 

→ Mostagedda...

Nazlah al-Mustajiddah...

27 ° 05 'N 31 ° 23'E...

 

Un site situé en Haute-Égypte.

Un lieu fantastique car les cimetières couvrent presque toutes les périodes de l'histoire égyptienne !                                                                                                                         

De plus,  ils ont un intérêt bien particulier parce que certaines de ses sépultures correspondent à des nomades relatifs au désert de Nubie…  Ils semblent du reste avoir travaillé pour finir de s'installer au sein de Kemet ! Visiblement ils auraient conservé leur propre culture jusqu'à ce qu'il soit absorbé dans la vie même égyptienne !

 

→ Badari...

Un lieu qui se localise sur la rive est de l'Itéru...

Nous sommes au bord du désert oriental, entre Akhmim et Assiout au sein d'une série de cimetières étudiés par Petrie entre 1922 et 1931. Des sépultures du Moyenne-Égypte de l'époque prédynastique jusqu'à la période romaine...

 

badari-1.jpg

Source

 

Toute cette région est généralement connue comme celle de d'el-Badari et englobe les cimetières :

- el-Hammamiya,

- el-Badari,

- Mostagedda,

- Deir Tasa et Matmar,

- ...

 

Ils auraient ainsi analysé des textiles funéraires datés de 4 500 à 3 350 avant notre ère !

 

Vous l’aurez bien compris cela correspondrait à une échelle allant :

 

- De la fin du néolithique qui se situerait aux alentours de 4000 ans…

 

- A la fin de la pré-dynastie qui se terminerais aux alentour de 3100 ans avant notre ère !  Une période qui selon les historiens devaient bien correspondre, avant cette étude en tout état de cause, à des momifications naturelle par desséchement dans le sable chaud et anhydre bien sûr !

 

Des textiles visiblement découverts sur des corps au sein de la nécropole probablement la plus ancienne connues de Kemet, Nazlah al-Mustajiddah... !

 

mummytextile--1-.jpg Musée de Bolton...

Période tardive du néolithique / Badarian à Mostagedda !

Textile funéraire avec son emballage externe en peau animale.

  © Ron Oldfield et Jana Jones

Source / Lien

 

resin.jpg

Emballage funéraire fortement imprégné de résine !

Mostagedda néolithique 

© Ron Oldfield et Jana Jones.

Source / Lien

 

"En 2002,

j'ai examiné des échantillons

de textiles funéraires de ces sites(*)

qui avaient été envoyés à divers musées

 au Royaume-Uni pendant les années 1930. 

(*) de Badari et de Mostagedda.

L'analyse microscopique

avec mon collègue, M. Ron Oldfield

a révélé que des résines étaient susceptibles d'avoir été utilisé,

mais je n'étais pas en mesure de confirmer mes théories,

ou leur pleine signification,

cela sans puiser dans la connaissance unique de mon collègue de York quant aux composés organiques anciens ".

Dr Jana Jones de l'Université de Macquarie à Sydney.

 

Le Dr Buckley aurait alors utilisé afin d'analyser la composition des résines, des techniques de laboratoires complexes autant que variées comme notamment :

 

→ La fameuse chromatographie gazeuse couplée à la spectrométrie de masse... La difficulté primordiale en l'occurrence s'est de disposer d'une bibliothèque de donnés riche, caractéristique à l'archéologie et par conséquence d'avoir en la matière une solide et longue expérience classée, analysée, enregistrée,...

 

A titre d’informations complémentaires…

Voici un exemple de chromatogramme !

Un hydrocarbure certainement…

Voici ce que pourrait obtenir les chercheurs quant au traitement d’un échantillon prélevé sur un tissu funéraire âgé de plusieurs milliers d’années et ce au moyen de cette technique que nous appelons C.P.G voir même C.P.V (Chromatographie en Phase Gazeuse ou Vapeur… !).

Chaque composé vous est ainsi représenté informatiquement sous la forme d’un pic. Par exemple, à l’apex de chaque analyte vous remarquerez le nombre de carbone, Cxx…

C’est bien grâce notamment à ce type de résultat scientifique et bien sûr à son interprétation que les chimistes peuvent être amenés à exprimer la composition d’une résine du moins dans notre cas de figure…

 

journal.pone.0103608.g004.png

Source / lien

 

→ La chromatographie séquentielle de désorption thermique, la pyrolyse (Supérieur à 400°C,...),

 

→ ...

 

Ainsi ils auraient découverts des traces de substances bien complexes !

 

Probablement sommes-nous en présence de résines employées afin d’embaumer les défunts… ?

 

Les analyses chimiques tendraient donc à démontrer que nous sommes en présence :

- De résine de pin ! Une plante bien aromatique que vous connaissez bien…
- De gomme…

- D’une plante à huile…

- De la graisse animale !

- …

 

Il semblerait bien que ces mêmes substances tout à fait naturels du reste :

- Puissent être les mêmes,

- Et de plus dans des proportions quelques que peu similaires à ceux utilisés me semble-t-il au sein de l’apogée même de cette technique !

Souvenez-vous, 2 500 à 3 000 ans plus tard…

Surprenant quand même, une telle pérennité !

Si peu de dérive pendant trois millénaires ! Quand on connaît la résultante du "téléphone arabe" nous ne pouvons évidemment qu’être admiratif, mais cela n’engage que mon ressenti !

 

Des produits naturels aux propriétés antiseptiques...

 
"Les propriétés antibactériennes de ces ingrédients

et

 la préservation des tissus mous qui en aurait résulté nous conduit à conclure que la présence de ces substances marquent les débuts des expérimentations de momification en Egypte"

Stephen Buckey…

Chercheur de l'Université de York. 

Du reste un des principaux auteurs de cette recherche !

 

 

Mais voilà...

Il vous faudra attendre, un peu, afin d'en connaître prochainement la suite... 

 

    

Clé de VIE 

 

Désinences... prochainement sur le même sujet... La momification...

 

 

 

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

Sources... 

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

 

Sergio Donadoni, Irene Vincentelli Liverani et divers auteurs, Les grandes découvertes de l'archéologie , Vol. II, De Agostini Institut Géographique. 

 

© 2014 Jones et al...

 

Aux origines de l'Egypte du néolithique à la naissance, Béatrix Midant-Reynes,  Editions Fayard.

 

51HKAMZFSXL. SY300

 

Sitographie...

 

Wikipedia 

 

Link 1

 

Link 2

 

Link 3

 

Link 4

 

Link 5

 

Plosone

 

Macquarie University 

 

 

Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

"La liberté

présente un gros inconvénient :

elle n'a pas d'anatomie.

 

Ce qui est libre est libre.

[...]

La liberté est dotée d'une qualité vraiment remarquable :

on ne peut pas la faire

disparaître

ou

l'effacer."

L. Ron.Hubbard


Fichier en PDF...

 

 

Les origines de laLes origines de la momification artificielle bien plus anciennes que celles admises par les scientifiques jusqu'à présent... en Égypte antique !  

 

 

 

aimé

 

jean-claude

Par ânhk, le blog d'Aimé Jean-Claude - Publié dans : Momies... - Communauté : blog culture
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 10 août 2014 7 10 /08 /Août /2014 23:55

ankh hiero   www.aime-free.com 

 

medinet_copte--125--copie-1.JPG

La barque Henou de Sokaris...

Voyez Anty sous cette forme de faucon...

Du moins on devine bien la tête !

Temple d'Hathor à Deir el-Medineh...

Source / Photo modifiée ! /  Lien

 

Souvenez-vous...

En Haute-Égypte...

Anty y fut alors dépeint comme un faucon !

 

Un faucon qui devait d'ailleurs être posé sur un esquif au profil incurvé !

Probablement une barque lunaire...


    10487170_695598667178832_8527126475265807091_n.jpg

Voici une momie de faucon...

925 à 910 avant notre ère !

22e dynastie...

Rmo leide.

Source


Plan de l'article...   

 

→ Ce fut bien une divinité égyptienne, gardienne... 

 

→ Trois différentes légendes ?


→ Mais quelle fut la relation entre Nemty et Anubis ?

 

Souvenons-nous du papyrus Jumilhac... 

 

La nébride... 

 

Extrait du papyrus Jumilhac (VANDIER Jacques, Le papyrus Ju

Voici donc un extrait du papyrus Jumilhac...

© Vandier Jacques, papyrus Jumilhac, CNRS, Paris, 1961.


Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire ! 

 

Pour en savoir davantage sur ce netjer Nemty, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment ! 

 

Qu'avons nous donc découvert, sur ce sujet, dans les précédents articles ? 

Tout un programme... !

Que nous venons simplement d'effleurer ici...  

 

→ Article n°1 : victime de son propre comportement... !


→ Article n°2 : un netjer faucon...

 

  dn6989-1_500.jpg

X-ray images of falcons.

show they were carefully preserved.

© Natural History Museum.

Source / Lien

 

Anti

"Le passeur des netjerou"

Une divinité qui devait permettre aux membres du panthéon de pouvoir traverser l'Itéru...  

 

    musee_turin--6-.JPG

Voici un autre netjer faucon !

Vous l'aurez bien compris, nous sommes ici, bien en présence de Râ-Atoum...

Source / Lien

 

Ce fut bien une divinité égyptienne, gardienne...

Anty...

'nty

 Nemty...


Nous avons bien entrevu précédemment que ce fut une divinité des 12 et 18e nomes de la Haute-Égypte !


Alors se peut-il... ?

Que nous sommes en présence de deux déités bien distinctes ?


Ou alors...

Serait-ce deux aspects d’une même déité ?


En tout cas, il semblerait bien que son adulation remonte à la première dynastie !

Ce serait donc là un très vieux netjer... !


Nonobstant...

Il nous faudra bien attendre les écrits des textes des Pyramides pour le voir vraiment mentionner ! Il semble alors qu'il devait surveiller la fameuse barque solaire (Hnw), la barque Henou liée à Sokar comme vous le savez !

 

Trois différentes légendes ?

 

Nemty, Nmtj...

Nébride...

La vache Hésat, Hathor...


Est-ce vraiment l'histoire d'un crime ?

Au sein du nome du couteau...

Plus précisément d'Aphroditopolis, et de sa capitale à savoir Tep-Ihet, Atfih...


Ce netjer aurait alors tout simplement décapité la netjeret Hathor ! Ainsi Khargeh en serait visiblement le témoin ! Le netjer tiendrait dans une main la tête d'une vache, et de l'autre ce fut le fameux couteau...

 

Anti.jpe.jpeg

  Le bas-relief du temple d'el-Khargeh.

Voyez la tête d'Hesat...

Est-ce Hathor, la mère même de Nemty ?

© Vandier Jacques, Le papyrus Jumilhac, CNRS, Paris, 1961. 

 

Il existe bien maintes légendes...

J'ai souvenance que l'une d'elle mentionnait même le netjer Horus ! Ce dernier ayant manqué de respect à Isis, sa propre mère, il aurait été condamné à être carrément écorché !

De fait Hathor ou d'ailleurs Hésat (?) l'ayant prit en compassion déposa de son lait au sein même de cette peau arrachée...

Ce qui eu pour résultat de le guérir !


Mais quelle fut la relation entre Nemty et Anubis ?

 

Nemty fut-il vraiment en relation avec le netjer Anubis ? Un lien à travers un crime perpétué par la déité même de notre thématique !

 

Serait-il celui qui décapita sa propre mère, Hathor ? La vache Hésat ?

 

Une version que vous serez à même de découvrir à travers certains historiens qui du reste semble alors assimiler :

- Nemty à Horus,

- Et la netjeret Hathor (Hésat) à Isis !

 

Nemty décapita donc sa propre mère ! (?)

De fait...

Râ se sentit bien contraint alors de punir la divinité Nemty à être écorché et cela bien vivant !

Aurait-il alors remplacé la tête de femme d'Hathor par celle d'une vache ?

 

Intervint ensuite ce que je qualifierais de la pitié ! Une réelle émotion exprimée par le netjer Anubis puisqu'il semblerait alors avoir livré la peau de Nemty à sa propre mère !

Sibyllin ?

Serait-ce vraiment une légende absconse ?

Serait-ce une légende avec une forte puissance magique ?

 

En tout cas, nous voici bien en pleine renaissance ! Puisqu'Hathor fit en sorte de revivifier son fils en l'arrosant avec du lait, du lait de vache cela s'en le préciser outre mesure... ! Fut-ce un de ces éléments qui engendra le fait qu'Hathor devint en quelque sorte assimilée au giron universel de la renaissance ?

 

Nonobstant...

Notons que plus tard, cette même peau, fut non pas attribuée à Nemty, comme nous pourrions le supposer à juste titre, mais plutôt à Anubis, le netjer chacal embaumeur ! (?)   

 

Souvenons-nous du papyrus Jumilhac...

 

Souvenez-vous, ce papyrus est d'époque ptolémaïque... Bien tardif finalement quand on considère l'origine de la nébride !


Vous y verrez alors mentionner le terme de nébride !

Une peau de bête en vérité !

Une peau d'animale qui aurait visiblement servi à envelopper les membres dispersés d'Osiris ainsi que les humeurs s'écoulant de son corps inanimé... A la manière du sarcophage et des bandelettes, cette enveloppe devait bien protéger les transformations du défunt avant sa renaissance ! 

Fut-elle alors en rapport au domaine funéraire ? 

 

N'oublions pas...

Parfois un défunt pouvait être aussi inhumé au sein d'une peau !

 

Ce papyrus semble rapporter un récit qui se rapproche du précédent chapitre !


Nemty...

Ainsi, dans cette version, le netjer coupa également la tête de la netjeret Hathor !

 

Ce qui conduisit là encore, à mettre en colère Râ, l'amenant, comme vous le savez, à condamner sévèrement Nemty et cela à avoir :

- La peau,

- Ainsi que les chairs, arrachées !

 

Intervint alors la magie du grand netjer Thot !

Il remplaça la tête d'Hathor par celle d'une vache !

 

Thôt parti alors en compagnie de Râ avec la fameuse peau de Nemty !


Ce fut à ce moment là qu'Hésat sembla intervenir !

Hesat...

La vache blanche qui portait une couronne de plumes et d'un disque solaire.

Alors, souvenez-vous...

Depuis les lointains textes des Pyramides...

Nous savons qu'Hésat fut considérée comme ayant certainement été la propre mère de la nébride !

 

Vous le savez bien :

 

→ La nébride fut cette peau de bête que devait du reste utiliser nos anciens afin de pouvoir conserver le lait !

 

→ D'aucun pensent d'ailleurs que cette peau pouvait servir comme baratte pour la fabrication du beurre !

Cependant connaissait-il vraiment le beurre ?

En tout cas, il semblerait que la plus ancienne trace de beurre (En terme de témoignage...) remonte à Sumer ! Il y a 6 500 ans environ si nous nous référons évidemment à quelques plaques de calcaire normalement situées au musée de Bagdad, à une certaine époque... !

Quant à le baratter, en prélevant comme vous le savez la fameuse crème, il faudra attendre au vue des traces archéologiques connues à ce jour, plus de 500 ans...

 

Revenons à notre Hésat...

Elle vit donc cette peau ! Non pas d'une bête mais de la divinité Nemty... ! Elle s'embla alors être en grande joie !

Avec son lait Hésat élabora alors un onguent...

Elle le déposa ainsi au sein de la peau ce qui visiblement permit cette renaissance du fils d'Hathor ! 

 

La nébride... 

"Ce qui est dans la place de l'embaumement"...

Imy-wt...
"Ce qui est dans "les bandelettes" "...

"Imiut fétiche"...

Le surnom finalement d'Anubis !

 

Un symbole véritablement osirien...

Qui du reste pouvait fort bien se trouver au sein même du mobilier funéraire ! Pour s'en convaicre souvenez-vous de Toutânkhamon... 

A cet effet je vous conseille ce site, en bas de la page vous y découvrirez alors une représentation unique et une très belle...


imiutname.jpg

Pour ceux qui veulent connaître la graphie de ce mot,

il est dans le Sadek-Bonamy pages 49 et 174...

Notons quand même, que Bonnamy donne une écriture du mot "imy-wt", il en existe bien d'autres ! Un dictionnaire ne peut pas donner toutes les variantes connues...

 

La nébride est l'emblème d'Anubis.

La nébride représenterait le réceptacle des membres épars d'Osiris,

rempli par Anubis.

 

C'est bien une peau d'animal, écorché... !

 

Ainsi...

Si nous sous référons à S. Hendrickx, ce qui suit signifierait bien une peau animale écorchée et tendue sur des bâtons, du moins en ce qui concerne la période de Nagada...

1-152e79ead5-modifie.jpg Representation-d-une-peau-ecorchee-tombe-de-Nakht-Min--f.jpg

Représentation d'une peau écorchée....

Hypogée de Nakht-Min...

Fin de la 18e ou début 19e dynastie...

Source / Lien

 

Ainsi :

→ Nébride (n.f) = Imy-wt...

→ imy = "celui qui est dedans"...
→ wt = "une enveloppe qui protège les transformations du cadavre"... 

 

En période prédynastique...

Voir au début de l'ancien empire...

Les trépassés étaient visiblement enveloppés dans une peau de bête ! Cette dernière peut-elle vraiment être le précurseur de ce qui deviendra le sarcophage ? Enfin, l'évolution oblige, elle fut remplacée par des bandelettes pour la momification comme vous le savez...

 

D'ailleurs :

 

→ Pour Grandet p 100...

Imy signifie : qui est dans (et non celui qui est dans)... 

 

→ Pour Faulkner p 18...

Imy-wt, avec la graphie du signe signifie la place de l'embaumement : name of Anubis-fetish, c'est-à-dire ce qu'on appelle nébride en français !

 

modifie.jpg

Temple de Sethi I...

Gourna.

Au sein de la chapelle d'Isis !

Source / Lien

 

Le fétiche d'Imiut fut bien un symbole énigmatique !

Uni bien sûr à Osiris...

Il symbolisait visiblement une peau d'animal décapitée et attachée à un poteau (Parfois d'ailleurs en forme de sceptre-sekhem !) inséré dans un "bocal".

Souvent par paires du reste !

Un doute pourrait advenir néanmoins quant au recueillement des liquides, des humeurs du défunt, de l'impossibilité pour les "bandelettes", comme du reste pour la peau de les retenir... !

D'où probablement cette présence du "pot" situé à la base !

 

Cependant...

Notons qu'il en demeurait également en bois recouvert d'une feuille d'or, visiblement découvert au sein même du trésor du légendaire Toutânkhamon ! D'ailleurs nous pourrions y remarquer que les pattes et le coup furent tranchés ! Cet ensemble fut d'ailleurs fixé sur un bâton et cela toujours à la verticale...

 

Alors...

Soulignons cette version, que je qualifierais d'ailleurs de bien pharaonique...

Il serait fiché dans une sorte de pot de forme tronconique...

 

Ainsi :

 

Selon Guglielmi, 1991, p.41...

Cette peau semble être devenue le symbole du netjer Anubis !

imyut...

"jmy-wt"...

Il pourrait même être le fétiche de ce netjer !

 

Selon Caminos 1956 : 30 n8...

Nébride pouvait fort bien désigner Anubis lui même ! 

 

Nébride...

Cela ne signifierait-il pas littéralement "ce qui est à l'intérieure de l'enveloppement" ? Ainsi cette notion d'enveloppement nous renverrait bien aux bandelettes que les prêtres modificateurs utilisaient !

 

→ Si on se réfère à Kölher en 1975 qui du reste, si vous vous en souvenez, il y consacra une thèse, ainsi la plus ancienne représentation d'Imiut remonterait bien à la première dynastie !

A Abydos plus précisément...

Au sein de quatre plaques en ivoire...

Cependant...

Nous devons remarquer qu'elles semblent disparaître au cours de la deuxième dynastie !

Puis finalement réapparaitre sous cette forme définitive à la 3e dynastie !

 

→ Plus proche de nous, T.J. Logan en 1990...

Il ferait remonter l'origine bien plus loin encore à Nagada IIc-d visible il me semble à New York, à l'Oriental Institute Museum. Certains historiens l'estimeraient du reste de Nagada III ! (?)

OIM 29871...

Trouvé à Hiérakonpolis par le fameux Ambros Lansing et ce en 1935...

 

→ ...

 

Deux nébrides finalement...

 

"Deux nébrides sont visibles sur le sol du pavillon.

Chacune se compose d'un vase,

duquel émerge un pieu rappelant les montants d'une cabine de bateau.


Autour est attachée une outre faite d'une peau de bête dont la tête et les pattes postérieures ont été enlevées.


Les pattes antérieures sont attachées au pieu,

tandis que l'extrémité de l'outre se prolonge en une sorte de tire-bouchon terminé par une fleur de lotus ouverte.


Selon Moret,

il s'agirait de l'outre-shed du pressurage du raisin dans les scènes de vendange,

autre expression du sang d'Osiris.


Dans cette peau s'opèrent les mystères de la gestation." 

  Hypogée de Sennedjem... 

 

 

imiut.jpg

  Voyez, Osiris est flanquée de deux fétiches Imiut...
Hypogée de Sennedjem...

TT1, Deir el-Medineh, 19e dynastie...

Source Lien   

 

10606212_698571436858091_9055505821818675360_n.jpg

Temple de la peinture murale de netjer Osiris de Senedjem de Deir el-Medina !

Source


 

Désinences... Prochainement sur le même sujet à savoir le netjer Anty... 

 

- Anty, le taureau écorché,

- Le retour à la vie,

- Anty face à Isis,

- Anty, puni.

- ... 

 

 

Mais voilà...

Il vous faudra attendre, un peu, afin d'en connaître prochainement la suite... 

 

- Anty...

- Antywy...

- Nemty...

- ...

 

 

medinet_copte--125-.JPG

La barque Henou de Sokaris...

Elle est posée sur une sorte de traineau !

Voyez en son centre une butte...

Elle se situe au temple d'Hathor à Deir el-Medineh...

Voyez Anty ne devait pas être bien loin même si finalement la fête de Sokar fut

un symbole relatif à Nefertoum !

Source / Lien

 

  Le-papyrus-Jumihac--Louvre--histoire-d-Hesat-et-d-Anty--er.jpg

  Le papyrus Jumihac...

Louvre...

Histoire d'Hésat et d'Anty...

Période Ptolémaïque.

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

    • Sources...

 
Pinch, Geraldine (2004) Mythologie égyptienne: Un guide pour les dieux, déesses et les traditions de l'Egypte antique. Oxford University Press. pp 186-187

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003


Erich Lessing et Pascal Vernus, "Les Dieux de l'Égypte" Imprimerie Nationale, Paris, Octobre 1998 - En Anglais, Traduction Jane M. Todd, The gods of ancient Egypt, George Braziller, Octobre 1998.

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

 

Ruth Schumann Antelme, Stéphane Rossini, Nétèr - Dieux d'Égypte 

 

Patai, Raphael 1990 (1978). The Hebrew Goddess : Third Enlarged Edition. Detroit, MI : Wayne State University.

 

Les Dieux de l'Egypte, l'un et le multiple.  Erik Hornung, Champs / Flammarion

 

La Mythologie Égyptienne - Aude Gros de Beler - Editions Molière


Dieux et Déesses de l'Égypte ancienne -  Dr. Edouard Lambelet - Editions Lehnert & Landrock - 1989 - Les divinités de l'Égypte ancienne et comment les reconnaître.


Nadine Guilhou - Janice PEYRE : La mythologie égyptienne.  

 

Ziegler, Bovot, L'Egypte ancienne, Manuel de l'Ecole du Louvre, Paris, 2001, P. 194. 

 

Jean-Pierre Corteggiani, "L'Égypte ancienne et ses dieux", Fayard, p. 280.

 

 

La peau animale nagadienne et la nébride IMY-WT= The Nagadian Animal Skin and the Nebrid IMY-WTmore by Gwenola Graff.

 

      Sitographie...

 

Wikipedia  

 

      Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Netjerou, netjerout en Égypte antique !

 

Clé de VIE

 

 

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...   

 

 

"N'entre pas dans la maison d'un autre,

mais sache que s'il t'y invite,

c'est un honneur pour toi."

Anty

 

 

Fichier en PDF

 

Nemty 3Une divinité à l'histoire mouvementée, Nemty, Anty la nébride... (3) en Égypte antique !

 

 

aimé

 

jean-claude

12 Antaeopolis Pi-Anti Déesse lionne Matit remplacée plus tard par le dieu faucon Anty - See more at: http://mythologica.fr/egypte/nomehaut.htm#sthash.YsLRHqLb.dpuf

 

12 Antaeopolis Pi-Anti Déesse lionne Matit remplacée plus tard par le dieu faucon Anty - See more at: http://mythologica.fr/egypte/nomehaut.htm#sthash.YsLRHqLb.dpuf
Par ânhk, le blog d'Aimé Jean-Claude - Publié dans : Netjerou, netjerout en Égypte antique - Communauté : blog culture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 6 août 2014 3 06 /08 /Août /2014 23:55

ankh hiero   www.aime-free.com 

  lisht_amenemhet01.jpg

La pyramide d'Amenemhat I.

Pharaon fondateur de la 12e dynastie...

Source / Lien

 

Pourquoi vous montrer cette pyramide au sein de ce conte ? Même si du reste elle demeure bien intéressante... !

 

Tout simplement parce que la mort du pharaon Aménemhat I va amener Sinoué à l'exil !

À fuir son beau pays en vérité...  

 

lisht_amenemhet02.jpg

Source / Lien 

 

Nous sommes bien au centre des vertus morales comme politiques d'ailleurs, de notre héros, et bien sûr de tout égyptien !

Le récit de ces aventures nous retrace finalement la vie bien mouvementée de Sinoué.

 

Cependant...

Cela devait servir visiblement à transmettre à la fois une certaine conception du monde d'alors, autant qu'une morale qui probablement se voulait bien sage ! Deux aspects qui furent bien le noyau de cette société, et que l'on retrouve évidemment à plusieurs reprises dans les enseignements prononcés et cela fort souvent du reste, par un souverain, un sage,... !

 

Ici, furent apparemment illustrées :

 

→ La fidélité,

 

→ L'honnêteté aussi d'un serviteur qui visiblement sembla avoir connu un moment de faiblesse, et, qui ensuite rentrera dans le droit chemin !

 

Ainsi, au Nouvel Empire...

Le conte de Sinoué resta l'une des œuvres les plus populaires de la littérature égyptienne !

D'ailleurs, plusieurs centaines de copies nous sont ainsi parvenues jusqu'à nous, dont les plus anciennes auraient été rédigées pendant la 12e dynastie, à l'époque même du héros de ce conte, Sinoué...

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire ! 

 

Pour en savoir davantage sur les récits du conte de Sinouhé, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

 

Qu'avons nous donc découvert, sur ce sujet, dans les précédents articles ? 

 

→ Article n°1 : c'est bien ici l'histoire d'un homme fort...  

 

→ Article n°2 : Sinouhé fut indiscret et cela bien malgré lui, il prit donc peur...


→ Article n°3 : questionné mais heureux... !

  

http://www.maat.sofiatopia.org/iamenemhet.jpg

Linteau : el-Licht.

 Metropolitan Museum.

Premier dirigeant de la 12e dynastie...  

Amenemhat I.

  Nom d'Horus : Wehemmesut (Seheteptawy).
Nebty nom : Wehemmesut (Seheteptawy).

    Ca 1976-1947 BC 

Source

 

Plan de l'article...

 

→ Quelle fut la première civilisation ayant inventé et employé l'écriture... ?

 

→ Aucune place pour une littérature gratuite ! 

 

→ Alors, si nous nous référions aux contes !


→ Ainsi le Moyen Empire...


Quand Sinoué fut vainqueur...

 

10369980_777819668907507_8591836764390376962_n.jpg

Le plus grand ostracon de l'histoire de Sinouhé...

s3-nh.t

Ashmolean Museum, l'Université d'Oxford.

Source

 

Quelle fut la première civilisation ayant inventé et employé l'écriture... ?

 

En tout cas...

Nous pouvons affirmer que c'est dans la vallée du Nil que fut probablement créée la plus ancienne littérature écrite attestée à ce jour !

 

De fait, Kemet...

Fut bien par excellence, la terre des scribes !

Intégration cosmique...

Dominée par un demi-Homme, le pharaon... Pour autant, cela ne fut pas qu'un style d'expression ! C'était bien une littérature qui permit finalement d'entrée en relation avec les divinités, et bien sûr, vous vous en douté, avec le monde de l'au-delà !

 

Seulement voici quelques épithètes comme :

- Religieux,

- Funéraire,

- Et bien d'autres encore que vous connaissez,... Ne sont-ils pas finalement bien réducteurs ?

Simplificateurs en tout état de cause puisqu'ils ont comme origine nos propres expressions et pensées, parfaitement éloignées du réel contexte historique de nos anciens, bien renfermés que nous sommes dans notre bulle protectrice, de plus en plus étroite d'ailleurs... !


Aucune place pour une littérature
gratuite !

 

Ainsi...

De cette même manière...

Il n'y avait pas d'art pour l'art ! Mais plutôt des artisans à la prestigieuse dextérité comme vous le savez... ! 

 

N'oublions pas non plus tous ces réseaux de symboles qui étaient bien spécifiques à Kemet !

Paroles...

Écrits... Tous cela furent en quelque sorte des instruments d'efficience suprême au sein d'un monde qui pouvait bien paraître terrifiant sous certains angles !

Incompréhensible probablement aussi sous d'autres...

 

Alors...

Serait-ce trop avancé que d'énoncer le fait que nous ne connaissons encore que bien peu de chose quant à cette théorie littéraire ?

 

Par commodité probablement...

Beaucoup d'auteurs élaborent une certaine classification quant à cette même littérature !

Par genre par exemple ! Mais il en demeure bien d'autres...

Cependant, tout cela est-ce arbitraire ?

 

En tout cas, ce qui en ressort bien souvent, c'est bien :

- Ce concept d'éternité...

- D'efficacité...

- De magie aussi... ! Il ne vous aura alors point échappé que le référentiel d'aujourd'hui n'excitait absolument pas à cette époque bien lointaine ! Du moins d'un certain côté, il était mis au second plan... Je pense notamment au nom de l'auteur, à son milieu, à...

Nonobstant, le défunt était en permanence présent...

Accompagné de scènes figurées...

 

Ce qui semble toutefois bien certain c'est que :

- Les textes ne sont pas uniformes,

- Le style diffère selon les ères,

- Autant évidemment qu'en fonction des classes sociales,

- ...

 

N'avez-vous jamais remarqué d'ailleurs :

 

- Qu'au cours de l'Ancien Empire, dominait le Divin !

 

- Puis vint...

Le côté humain, politique et cela au sein du Moyen Empire !

 

- Pour finalement voir apparaître...

Le pittoresque, le gracieux, le caricatural,..., et cela au Nouvel Empire...

 

wjzo7oht.jpg

                                                 Voici le fils

                                                        et

                                      successeur d'Amenemhat I,

                                         le pharaon Sésostris I...

Source / Lien


1925264_251628871683892_732656905_n.jpg

Source

 

59 - Se-hotep-ib-ra / Amenemhat I, (1976 - 1947).  

60 - Jeper-ka-ra / Senusert I / Sesostris I, (1956 - 1911/10).  

 

 

Alors maintenant, si nous nous référions aux contes !

 
Nous en retirerions bien fréquemment une chronique populaire parfois bouffonne !

Voir même complètement dénaturée…

Mais, dès plus amusante aussi !


En tout cas...

A nos yeux et peut être aussi à ceux des contemporains des dites histoires, cela aurait probablement aboutit, parfois, à ce que les pharaons eux mêmes en pâtirent ! Leur gloire qu’ils soignèrent du reste particulièrement tout au long de leur règne pouvait parfaitement s'en trouver ternie, à la manière finalement de rumeur populaire...

 

A tel point :

-  Que leurs images en furent modifiées et devinrent parfois même méconnaissables !

-  Transformant de temps en temps des pans entiers d’histoire et cela en des sortes d’épopées bien romanesques…

-  … 

 

Ainsi au Moyen Empire...

 

Notons au passage que la langue de cette époque demeura bien classique aux vues des ères suivantes !


Souvenons-nous aussi de ce corpus de textes bien mémorables ! Car finalement en ce qui concerne la littérature, cela fut bien une période très riche !

 

Avec :

 

→ Des textes narratifs...


→ De merveilleux récits...

Et d'ailleurs le plus connu d'entre eux fut probablement le conte du naufragé !

 

→ ...


→ Et que dire alors des romans comme fut celui de l'épopée de Sinoué ? 

 

 

Quand Sinoué fut vainqueur...

 

Photo_PapSinouheBerlin.jpg

Extrait du papyrus relatif au conte de Sinouhé.

Papyrus Berlin 3022 (Référence P. Berlin 3022).

Du 19e siècle avant notre ère !
12e dynastie...

Neues Museum, Berlin.

Source

 

Visiblement...

Le combat fut bien inévitable !

 

"A l'aube tout le pays accourut.

[...]

 

Et voici qu'il prit son bouclier, sa lance et sa brassée de javellines.

 

Je réussis à écarter de moi ses traits qui tombèrent à terre et l'obligea à épuiser ses armes contre moi.

 

Je déchargeai alors mon arc contre lui, ma flèche s'enfonça dans son cou, il cria et il s'abattit face contre terre.

 

Je l'achevai avec sa propre hache et, le pied sur son dos, je poussai mon cri de victoire.

 

Tous les Asiatiques crièrent de joie ;

 

je rendis des actions de grâces à Monthou, le netjer de la guerre que nous adorons à Thèbes tandis que ses gens se lamentaient sur lui.

 

Le prince de Syrie me serra dans ses bras.

 

J'emportai tous les biens du vaincu,

je pris ses bestiaux

et

voilà que ce qu'il avait voulu me faire, c'était moi qui le lui faisais.

 

Je pris tout ce qui était dans sa tente. Je pillai son village et je m'enrichis, mon trésor s'arrondit et mon troupeau s'accrut."

 

Sinoué était rassuré !

Car il vit que les netjerou s'étaient bien montrés gracieux et indulgents vis-à-vis de lui...

Lui qui, rappelez-vous, fut un fuyard !

 

Pourtant, un curieux sentiment semblait se faire jour en lui...  

 

 

Mais voilà...

Il vous faudra attendre, un peu, afin d'en connaître prochainement la suite...  

 

 

                                       

 

"Melvyn Bragg and his guests discuss The Tale of Sinuhe, one of the most celebrated works of ancient Egyptian literature. Written around four thousand years ago, the poem narrates the story of an Egyptian official who is exiled to Syria before returning to his homeland some years later. The number of versions of the poem, which is known from several surviving papyri and inscriptions, suggests that it was seen as an important literary work; although the story is set against a backdrop of real historical events, most scholars believe that the poem is a work of fiction.

 

With:

 

Richard Parkinson
Professor of Egyptology and Fellow of Queen's College at the University of Oxford

 

Roland Enmarch
Senior Lecturer in Egyptology at the University of Liverpool.

 

Aidan Dodson
Senior Research Fellow in the Department of Archaeology and Anthropology at the University of Bristol

 

Producer: Thomas Morris." 

 

  Clé de VIE ankh hiero

 

 

Désinences... prochainement sur le même sujet... Sinoué ...   

 

- Quand l'Égypte vous manque... 

- ...


A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

       • Sources...

 

Claire Lalouette Contes et récits de l'Égypte ancienne (p139-153), Flammarion, Paris 1995  

 

Aylward M. BLACKMAN, Middle-Egyptian Stories, 1. The story of Sinuhe, 2. The shipwrecked sailor (Bibliotheca Aegyptiaca II); Bruxelles: 1972, 1- 41. 


Karl Richard LEPSIUS, Denkmaeler aus Aegypten und Aethiopien, 6. Abtheilung, Vol. XI und XII (Taf. I- CXXVII); Berlin: 1858; Geneve: 1973, Taf. 104- 107.


Gustave Lefebvre "Romans et contes égyptiens de l'époque pharaonique", Paris, 1949, p. 1. cette histoire.

 

Cfr E. Blumenthal, Die Erzählung des Sinuhe, dans Texte aus der Umwelt des Alten Testaments, III.5, Gütersloh, 1995, p. 884 (note b), qui renvoie à N. Grimal, La stèle triomphale de Pi('ankh)y au Musée du Caire (MIFAO, 105), Le Caire, 1981, p. 284; Guglielmi, Zur Adaptation, p. 347-364. Les phrases relevées sont: B 255 (pAnastasi IV, 5.3); B149-150, B 222-223, B 254, B 274 (stèle de Piankhy); B 28-29 (biographie d'Oudjahoresné).

 

      Sitographie...

 

Wikipedia   

 

http://staff-www.uni-marburg.de/~aegypt/sinlit.htm


 

      Taggé avec :

 

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties... 

 

Contes en Égypte ancienne...  

 

                                                                                    Clé de VIE

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...    

 

        "Il n’y a pas d’erreur dans la vie,

il n’y a que des leçons.

 

Il n’existe pas d’expérience négative,

il n’y a que des occasions de mûrir,

d’apprendre

et

d’avancer le long de la voie de la maîtrise de soi.

 

La force vient de la lutte.


Même la douleur peut être une enseignante".

Extrait du livre "Le Moine qui vendit sa Ferrarie".


97ad4e64-13e1-11e4-b929-12313b090d61-medium.jpeg

Source 

 

Fichier en PDF...

 

Sinoué... 4 en Égypte ancienne !Est-ce un voyage initiatique ? L'homme se construit et apprend autant sur lui même que sur les autres ! Quand Sinoué fut vainqueur !... (4) En Égypte antique !  

 

 

 

d(w) ˁn nb, d(.t) nb, wȝs nb, snb nb ; ˁn(=w) .t

"Doué de toute vie,

de toute stabilité,

de tout pouvoir,

et de toute santé ;

qu'il soit vivant à jamais"

 

 

                                                                 aimé

 

jean-claude

 

 

vie, santé, force (v.s.f.).

                                                                            

 vie, force et santé.

Par ânhk le blog d'Aimé Jean-Claude - Publié dans : Contes en Égypte ancienne - Communauté : blog culture
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Vous êtes sur un site d'informations celui d'Aimé Jean-Claude...

  • : Le site d'ânkh i.e. d'Aimé Jean-Claude
  • Le site d'ânkh i.e. d'Aimé Jean-Claude
  • : Culture Littérature art histoire découverte Culture
  • : Ensemble, découvrons ma réalité... S'intéresser à l'histoire, c'est aussi avoir de l'attrait pour l'Homme contemporain, c'est appréhender les événements de chaque jour, c'est avoir une vue probable sur l'avenir... Ce blog s'adresse aux personnes qui souhaitent découvrir et partager la passion de l'Égypte antique. "Décrire l'Égypte", quelle belle ambition ! Antonio Baldini ne disait-il pas " Le sens de l'Histoire s'acquiert en y participant un peu"...
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Fouiller...

Aphorismes

"Il n'y a pas d'homme cultivé.

Il n'y a que des hommes qui se cultivent."

  Maréchal Foch

 

   Le Savoir c'est la Liberté !

Traduction

Ainsi...

Rubriques

Partager

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés