Jeudi 20 novembre 2014 4 20 /11 /Nov /2014 23:55

ankh hiero 

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

"L’Egypte est la plus lointaine


des formes définies qui restent sur l’horizon du passé.

 

Elle est la vraie mère des hommes.


C’est comme une multitude immobile,

et

gonflée d’une clameur silencieuse"
Elie Faure, Histoire de l’art. 

 L’Art antique, Introduction à la première édition (1909), Denoel, 1985.

 

Souvenons-nous…

La base de la religion égyptienne antique fut bien le culte, et non la croyance et ce en comparaison à celles d’aujourd’hui bien évidemment !

Précisons cependant…

Le culte était bien plus qu'un rite ! Ce fut une véritable création.

Comme fut du reste la pensée…

Le mot…

Le geste…

... Tous ceux-ci furent parfaitement créateurs pour nos anciens Égyptiens…

 

Ainsi…

La représentation animale était, comme vous le savez, très répandue au sein de la Kemet antique...

De l'écriture hiéroglyphique...

A la grande statuaire,… Alors, il me semble visiblement impossible d'évoquer l'une de ses expressions sans en mentionner ou sous-entendre toutes les autres !

 

ouadi_hammamat--116-.JPG

Voici un homme…

Il est agenouillé en adoration !

Non pas devant pharaon cette fois-ci mais plutôt devant le netjer Min !

Nous sommes au sein du fameux Wadi Hammamat.

Source / Lien

 

Plan de l'article... 

 

→ De vraies valeurs symboliques…

 

→ La mythologie égyptienne...

 

→ Voici donc un bel oiseau avec sa longue huppe noire !

 

→ Quant à son habitat…

 

→ Pas beaucoup de différence entre le mâle et la femelle adulte !

 

→ Le jeune oisillon...

 

→ Revenons aux temples, aujourd’hui rien ne devrait vous empêcher d’y pénétrer !  

 

→ Cela nous conduit tout droit vers le vanneau huppé !

 

→ Ainsi, l’évolution faisant... 

 

→ Cependant Rekhyt, ne fut pas forcément un oiseau…

 

→ Mais pourquoi ?

 

ouadi hammamat (134)Le faucon Horus, fil d'Isis.

Voici le faucon Horus, fils d'Isis...

Wadi Hammamat.

Source / Lien 

 

De vraies valeurs symboliques…

 

Certaines divinités pouvaient se manifester à travers un animal ! Ce qui conduisit, d’une façon bien inéluctable, à une sorte de bestiaire particulièrement riche…

Abondant…

Et ce à travers notamment certaines facultés qui pouvaient bien égaler, voir même dépasser celles des hommes !

Force...

Rapidité...

Beauté...

... Autant de critères finalement afin que le divin puisse s'incarner en un animal !

 

L’iconographie animalière nous semble particulièrement florissante en qualités,... Renforçant certainement l'admiration, l’adulation,…, que nos anciens devaient y porter ! Ainsi, nous pouvons observer certaines divinités prenant quelques traits animaliers…

Le corps…

La tête…

Les pattes…

… Et ce en une sorte de langage symbolique…

 

Nonobstant, le côté opposé coexistait !

isf.t…

Le mal nécessaire comme l’exprime si parfaitement Tiyi (Tiyi Egyptologie Touraine) ! Isefet était bien finalement celui que les humains ne pouvaient guère comprendre ! Cependant il devait résulter de la volonté divine comme si Aâpep lui-même était une menace et cela non voulue pas le Créateur lui-même.

 

De fait…

Qu'il s'agisse de "qualités" considérées comme des défauts fondamentaux aux yeux de nos anciens…

Tout en étant vus comme des non "nuisibles"…

De telle manière qu’ils purent parfois être même utiles à la vie de tous les jours comme l'âne, le  serpent,…

Alors…

Ce mal considéré, cet animal en fait, pouvait être associé à la représentation de ce qu’il y avait de plus mauvais en ce monde… ! Tout un symbole…

 

La mythologie égyptienne...

 

Et la faune Kémite antique…

Tous les deux furent, mais vous le savez pertinemment, intimement liées ! Le symbolisme animal au sein de Kemet était donc dès plus développé...

 

Et bien sûr, les oiseaux en firent partie !  

 

ouadi_hammamat--223--Faucon-grave-en-relief-dans-le-creux-JPG

Un bien beau faucon gravé en relief dans le creux...

Wadi Hammamat.

Source / Lien

 

Alors, dans cette optique souvenez-vous des :

Faucons...

Horus, et par conséquence Râ, Aton...

Montou...

Sokaris...

Sopdo...

Kebehsenouf...

 

Tout autant furent-ils l'image du Bâ des netjerou et/ou netjerout et bien sûr des mortels ! Le faucon à tête humaine...

Râ...

Osiris...

Hayhor...

... 

 

Et que dire des "Ames de Pê", les manifestations même des mânes royaux ?

Vautours...

Mout...

Nekhbet...

Neith...

Isis...

 

Ibis blancs...

Thot...

Kherybaqef... 

Autruches... 

Seth...

Shou...

Maât...

Osiris...

 

Des oiseaux qui visiblement furent observés par nos anciens ! Alors j'en suis évidemment arrivé à subodorer qu'ils en déterminèrent quelques comportements qui pouvaient bien apparaître comme leur étant bien spécifique !

   

Notèrent-ils alors quelques spécificités comme :

- Une vitesse de vol dès plus rapide pour certains... ?

- Une vue extrêmement développée pour d'autres, peut êtres... ?

- Imposant par certaine taille, l’envergure plus précisément,... ?

- Un plumage superbe qui du reste servit parfois de coiffe rituelle, d'éventail, de flabella... ?

- Leurs façons de prendre soin de leurs oisillons ?

D'ailleurs ils pouvaient fort bien avoir cette analogie avec l'Homme quant à cette sollicitude, cette dépendance au début de la vie et durant de bien long mois !

- ... ?

 

Furent-ils considérés comme :

- Bienfaisant ?

- Malfaisant ? Souvenez-vous d'Aménophis IV ! Ainsi, certains concepts religieux de pharaon accordaient le même droit à la vie pour toutes les créatures du netjer universel, l’unique,... Les tabous tombèrent-ils véritablement à cette époque (?) (!) Ceux là même qui frappèrent les espèces Typhoniennes d'avant son règne...

 

Voici donc un bel oiseau, muni de sa longue huppe noire !

 

Cette caractéristique qui lui est propre est bien à l’origine de son nom :

- Parfaitement effilée,

- Recourbée,

 -...

 

Le vanneau huppé !

Vanellus vanellus.

O : Charadriformes, F : Charadriidés. 

 

64e9ae3e-8d9b-4b3b-a1d7-847203b73504.1.6.jpg

Source

 

Tel est également l’oiseau du jour :

- De petite taille,

- Avec sa démarche penchée en avant dont les pattes roses foncées sont bien raides…

- Le bec noir,

- L’arrière de sa tête est de couleur marron !

- …

 

Ainsi :

- Sa face,

- Et son plastron, sont de couleurs noirs ! Contrastant bien avec son ventre qui lui est blanc !

 

Quant à son habitat…

 

Il évolue aussi bien au sein des prairies qu’au niveau des eaux saumâtres !

 

Aussi vit-t-il en bande !

Pourrait-on alors faire une analogie avec un attroupement humain ? Une foule de gens... ?

Serait-ce alors un des paramètres qui l’aurait fait devenir une sorte d’élu par nos anciens ? Quel aurait été le véritable sens quant à cette sélection ?

 

Ou alors, serait-ce le fait qu’il semble vivre essentiellement au sol ? Car il ne se perche sur un arbre que bien rarement !  

 

Un petit oiseau partageant la vie des enfants…

Ne serait-ce point-là un comportement qui aurait pu attirer nos anciens comme si cet oiseau pouvait être en adulation devant les petits descendants humains ! (?)

 

Il se nourrit :

- De coléoptères,

- Et parfois même de graines d’herbacées…

 

Au cours de son vol…

Il y aurait comme un phénomène visuel, "clignotant" même, que nos anciens auraient peut-être pu observer…

Leurs ailes peuvent apparaître tantôt sombres, tantôt blanches !

 

Pas beaucoup de différence entre le mâle et la femelle adulte !

 

Cette dernière possèderait cependant une huppe moins longue ! Davantage cependant si nous les comparons à leurs oisillons, avec des couleurs un peu plus ternes…

 

Une caractéristique peut être difficile à observer, c’est le fait que cet oiseau mue à deux reprises !

Partiellement, c’est la mue prénuptiale.

Complètement, postnuptiale… 

 

Le jeune oisillon...

 

Il pourrait visiblement prendre son tout premier envol aux alentours de trente-cinq jours ! Une dépendance parentale qui pourrait à la rigueur se rapprocher de la nôtre ! ( ?)

 

Revenons aux temples, aujourd’hui rien ne devrait vous empêcher d’y pénétrer !

 

Cependant…

Lorsque vous entrez ainsi dans l’antre du divin…

Avez-vous songez un seul instant qu’il ne devait pas en être de même aux temps mémorables de pharaon ?

 

Vous frôlez des pylônes sacrés…

"Sacro-saints" à tel point que le peuple de pharaon ne pouvait pas y accéder !

 

Seul pharaon le pouvait, sans restriction bien évidemment !

Quelques prêtres également bien sûr ! Seulement, en fonction de leur degré d’habilitation, ils ne pouvaient accéder qu'à une partie seulement, ou bien une autre,…

 

Cela nous conduit tout droit vers le vanneau huppé !

 

D’aucun soulève l’hypothèse que ce bel oiseau, ce vanneau huppé que l’on appel également dans ce cas de figure Rekhyt, est la représentation du peuple en adoration devant pharaon ! (?)

Car effectivement, cet oiseau se prosterne bien souvent devant les cartouches royaux...

 

Il est du reste apparu bien tôt dans l’histoire pharaonique… Il fut de plus bien visible au niveau des temples lorsque le peuple avait accès à une de ses parties !

 

→ Souvenez-vous notamment de la légendaire massue du souverain dénommé Scorpion II !

De la dynastie O...

Nagada III…

Entre 3200 à 3000 avant l’ère du Christianisme…

 

En haut de cette légendaire massue…

Vous pourrez admirez des vanneaux qui semblent bien pendus à des sortes d’enseignes...

Des oiseaux pendus à une corde...

Des Vanneaux lamentablement pendus par le cou aux enseignes des alliés du roi Scorpion ! (?)

 

Un véritable symbole quant aux habitants du Delta ! (?) Car finalement la côte méditerranéenne fut en son temps dénommée "le cercle des vanneaux". De fait, Rekhit serait-il le descendant de ces vanneaux ? Au cours de cette thématique, nous développerons ce point de l’Histoire…

 

hist_egypt_scorpion_massue_dessin.jpg

Source / Lien

 

 

→ Dans la même optique...

Admirez cette jolie pièce qui date tout de même de Narmer… !

 

800px-Rekhyt.jpg

Très beau fragment de vaisselle en céramique…

Inscrite avec un groupe d'oiseaux, le "Rekhyt"… 

Symbolisant les habitants du Delta !

Première dynastie…

Règne de Narmer, Aha.

Le Caire, Musée égyptien. JE 11900.

© Juan R. Lazaro.

 

→...

 

Vous aurez de fait bien remarqué…

Les Rekhyt ainsi figurés avaient une morphologie un peu différente de celle que vous avez pu déjà contempler !

Ici, pas de mains…

Pas de corbeille non plus…

Pas d'étoile... Alors, est-ce bien le même oiseau ?

 

Ainsi l’évolution faisant…

 

Des bras humains apparurent à notre Rekhyt ! Ils sont en pleins geste d'adoration...

 

Dès lors…

Il serait devenu la représentation même du peuple de pharaon dans les temples !

 

→ Il sera aussi posé sur une corbeille, dont la phonétique serait "neb" ! Sa nomenclature pourrait alors signifier "tout"

 

→ Voyez l’étoile qui l’accompagne, cela pourrait bien vouloir dire "adorer"…

 

Vous l'aurez de fait bien compris...

Tout cela voulait démontrer finalement que le peuple fut en adoration vis-à-vis de pharaon...


  http://jfbradu.free.fr/egypte/LA%20RELIGION/LA%20MORT/akh.jpg

Admirez ce beau vanneau huppé !

Le symbole par excellence du peuple Égyptien !

Le peuple en adoration devant pharaon...

 © Liens

 

Et comme sur la photo ci-dessus nous sommes au sein d’un cartouche royal…

 

Je subodore dès lors :

 

" Tout le peuple adore Ousermaâtrê-Setepenrê,

Ramsès (II),

aimé d'Amon"

 

 

Un relief montrant bien le rekhyt…

Sur un des murs extérieur d'un temple temple que Ramsès II fit "restaurer" à Abydos…

Source / Lien  

 

Cependant Rekhyt, ne fut pas forcément un oiseau…

 

Même si cette figuration n'est pas la plus courante elle a cet avantage d'exister... D'ailleurs, nous pouvons reconnaître Rekhyt à la fois grâce aux textes mais également par la présence de cette étoile !

 

ramesses abydos 16

  Un relief montrant bien le rekhyt…

Sur un des murs extérieur d'un temple que Ramsès II fit "restaurer"…

Nous sommes à Abydos…

Source / Lien  

 

Mais...

 

→ Pourquoi ce symbole prit-il la forme de ce bel oiseau ?

 

→ Y adjoindre des bras humains, quel est son sens ? Car rien, même si cela peut paraître uniquement symbolique, ne fut le fruit du hazard !

 

→ Fut-il véritablement la représentation du peuple en pleine adoration vis-à-vis de leur souverain ?


→ Qu'en est-il alors de Rekhyt lorsqu'il fut finalement associé aux "Neuf Arcs" ? Du reste, que furent-ils véritablement ses "Neufs Arcs" ?

 

→ ...

 

Voilà quelques questions...

Nous allons essayer de les développer au cours de cette thématique, et probablement bien d'autres encore...


 Clé de VIE

 

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !  

 

Désinences... Prochainement sur le même sujet, à savoir Rekhyt... 

 

- Rekhyt associé aux "Neuf Arcs",

- ...

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

Sources...

 

Collection "Passion de l'Égypte" Editions Atlas 2003


Erich Lessing et Pascal Vernus, "Les Dieux de l'Égypte" Imprimerie Nationale, Paris, Octobre 1998 En Anglais, Traduction Jane M. Todd, The gods of ancient Egypt, George Braziller, Octobre 1998.

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

 

Ruth Schumann Antelme, Stéphane Rossini, Nétèr - Dieux d'Égypte 

 

Patai, Raphael 1990 (1978). The Hebrew Goddess : Third Enlarged Edition. Detroit, MI : Wayne State University.

 

Les Dieux de l'Egypte, l'un et le multiple.  Erik Hornung, Champs / Flammarion


Pinch, Geraldine (2004) Mythologie égyptienne : Un guide pour les dieux, déesses et les traditions de l'Egypte antique. Oxford University Press.

 

La Mythologie Égyptienne - Aude Gros de Beler - Editions Molière


Dieux et Déesses de l'Égypte ancienne -  Dr. Edouard Lambelet - Editions Lehnert & Landrock - 1989 - Les divinités de l'Égypte ancienne et comment les reconnaître.


Nadine Guilhou - Janice PEYRE : La mythologie égyptienne.  

 

Ziegler, Bovot, L'Egypte ancienne, Manuel de l'Ecole du Louvre, Paris, 2001, P. 194. 

 

Jean-Pierre Corteggiani, "L'Égypte ancienne et ses dieux", Fayard, p. 280.

 

Desroches-Noblecourt C, "Lorsque la Nature parlait aux Égyptiens" Philippe Rey, Paris, 2003. 

 


Sitographie...

 

Wikipedia 

 

Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Netjerou, netjerout en Égypte antique !   

 

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

"Nous appelons un Dieu la forme qui traduit le mieux notre désir.

Nous envahissons de ce désir,

les lignes,

les saillies,

les volumes qui nous dénoncent cette forme,

et c’est dans sa rencontre avec les puissances profondes

qui circulent au-dedans d’elle que le Dieu se révèle à nous ”

Elie Faure, Histoire de l’art.   

 L’Art antique, Introduction à la première édition (1909), Denoel, 1985.


Fichier en PDF...

 

Rekhyt (1)Cet oiseau fut bien l’incarnation des gens du peuple adulant pharaon ! (1) en Égypte antique !

 

 

aimé

 

jean-claude

Par ânhk, le blog d'Aimé Jean-Claude - Publié dans : Animaux en Égypte antique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 12 novembre 2014 3 12 /11 /Nov /2014 23:45

ankh hiero  

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

  Ihy-Egyptian-Gods.JPG

L'enfant netjer Ihy, fils d'Hathor...

Jḥj.

 Dendérah.

Source / Lien

 

Les netjerou-enfants…

Dès les premières dynasties…

 

Puissance de la conception…

Amour maternel…

Espérance de vie bien entendu…

Assurance d’une succession...

 

"Ihy le Grand, fils de Hathor,
le noble enfant de l'Oeil de Ra (Hathor),
le beau lotus de la Dorée (Hathor),
l'image vivante d'Atoum,
le fils de Celui de l'Horizon.
Nous sommes heureux de le voir,

celui dont le visage et l'amour sont doux "
(Inscription du temple d'Hathor à Iounet, cfr. Dendérah III-90)

                                                   
                                                  C79 C80 C81 C84

 

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet !

Si cela vous est nécessaire !

 

Pour en savoir davantage sur ce plaisant netjer Ihy, en Égypte antique, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !


Qu'avons nous donc découvert, sur ce sujet, dans les précédents articles ? 

Tout un programme... !

Que nous venons simplement d'effleurer ici... 

 

→ Article n°1 : il fut probablement la déité la plus sympathique...


→ Article n°2 : c'est bien sous cette forme qu'il fut primitivement vénéré !

 

→ Article n°3 : l'enfant-netjer Ihy devint un homme !

 

→ Article n°4 : son frère Néferhotep !

 

tutankhamun_egyptian_museum_c15.jpg

Voici donc le fameux Toutânkhamon...

Sous la forme du netjer Ihy !   

Source

 

Plan de l'article... 

 

→ Ihy, le bien-aimé de ses parents ! 

 

→ Les caractéristiques de l'enfance...

 

→ Ihy n'avait pas d'animal sacré !

 

→ Aussi, souvenez-vous...

 

→ Syncrétisé du reste, il le fut bien à :

 

→ Comme vous le savez, ce fut un netjer adulé à Dendérah !

 

→ Il fut bien associé à l'ivresse Hathorique...

 

→ Quelques représentations de notre netjer...

 

 

dendera-reconstitue.jpg

Dendérah…

Reconstitution par j.c Golvin.

 

 

Ihy, le bien-aimé de ses parents !

 

Un fort jeune netjer comme vous pouvez parfaitement le constater !   

 

Divin puisque engendré par :

 

- Isis / Hathor...

D'ailleurs ne parle-ton pas de prêtres Ihyou ? En rapport avec le culte d'Hathor, portant  même parfois le fameux collier menat ?

Ihyou dérivant visiblement d'Ihy...

 

- Mais tout autant par la semence première de ...

Ce devait être la douceur même finalement, tétant sa mère Isis, tout en étant le fils d'Hathor, cette netjeret furieuse transformée en mère aimante !

De plus,...

Il fut bien l'héritier même de Râ !

Il pouvait dès lors porter cette couronne royale, frappée du terrible uraeus, provoquant de fait la crainte devant lui...   

 

Les caractéristiques de l'enfance... 

 

→ Le crâne rasé,

Sa mèche sur le côté...

→ Sa nudité aussi (Bien rare furent les divinités représentées nues !)...

→ Portant un doigt à la bouche...

→ Parfois la netjeret Hathor est représentée en train d'allaiter son fils, Ihy !

→ ...

 

Il devait donc personnifier cette jubilation qui émanait du fameux sistre sacré :

→ Égayant ainsi les netjerou...

→ Éloignant aussi les forces nuisibles...

→ Facilitant également la naissance...

→ Prenant part aussi au fameux mythe de la "Déesse Lointaine", ce qui explique la netjeret furieuse ...

→ ...


Ainsi, en parallèle...

Ihy avait également des fonctions dans le domaine funéraire ! Il devait de fait intervenir au cours des transformations qu'était sensé subir le défunt afin de pouvoir passer de la vie terrestre à celle dite d'éternité !


Ihy n'avait pas d'animal sacré !

 

Ihy...

Dont la racine "ih" m'amène à penser à cette traduction possible de "Petit veau"...

 

Sous sa manifestation animale...

Probablement la plus ancienne des formes du netjer-enfant Ihy...

Nous voici donc avec le veau...

 

1520696_10201121034572802_1462691596_n.jpg

 

1509289_10201121043533026_1471386302_n.jpg

Un jeune taurillon debout entre deux arbres sacrés d'Héliopolis...

Le veau fut peut être une préfiguration du taureau solaire se déplaçant dans le ciel
(Germond 2001, 239).

Source

   bullcalfsuntrees_op_375x600.jpg

Une peinture murale d'époque Ramesside...

Deir el-Médineh...

Hypogée d'Irynfer, n° 290...

cf. p. 185. fig. 239. Philippe Germond & Jacques Livet.

Un bestiaire égyptien, animaux dans la vie et la Religion dans la terre de Pharaon.

 London. Thames & Hudson. 2001.

Source / Lien


 "Un petit veau de lait à la bouche pure"


                                                     
                                                       E3  E3A E84  E268

 

D'ailleurs, vous pourrez même y découvrir un temple à Deir el-Medineh !

A l'entrée nord de cette belle vallée...

 

Il était alors visiblement associé à la vache sacrée qui incarnait comme vous le savez sa propre mère, la grande netjeret Hathor !

 

Et ce fut au Nouvel Empire, qu'Ihy troqua cette physionomie pour celle d'un jeune garçon !

 

Aussi, souvenez-vous...

 

De sa mère Hathor !

Ainsi que de son sistre dont elle maitrisait visiblement les sons !

 

Une mère qui lui donna du reste naissance au sein du fameux mammisi de Dendérah et dont le père aurait été Horus de Behudety...

Bḥd.t...

L'Horus d'Edfou !

 

10439379_912869488741765_7441375643488441651_n.jpg

Voici le temple d'Horus à Behdet...

Nous sommes au sein de la paroi arrière.

Source


Voici donc le détail de la deuxième scène sur le côté ouest :
Reine Bérénice III offrant du vin et du lait à Hathor et Harsomtou...

sistre-cintre.jpg

Ainsi, une des nombreuses représentations du sistre d'Hathor...

Source / Lien

 

Syncrétisé du reste, il le fut bien à :

 

Harsomtous...

"L'Égypte ancienne et ses dieux", Dictionnaire illustré, J.-P. Corteggiani, Paris, 2007.

 

Au Nouvel Empire ce dernier devint un enfant en tant qu'Horus (Triade divine Osiris-Isis-Horus), adulé au sein du 2e nome de Haute-Égypte à Edfou et dans le 6e et ce à Khadi !

Proche finalement du domaine d'Hathor à Dendérah...

Ce fut à ce moment-là qu'il subit un syncrétisme avec le fils même d'Hathor : Ihy !

 

→ Puis ensuite vint Harpocrate et ce à la Basse-Époque !

Horus-le-petit-enfant...

Hor-pa-khered "Horus l’enfant "... 

"Harpocrate, Horus l’enfant"...

 

Ce même Harpocrate dont on raconte qu’il était tout à la fois :

- Le netjer des moissons,

- L’enfant solaire émergeant du lotus de la renaissance,

- Et le guérisseur des netjerou...

- …

Harpocrate, netjer du silence, toujours représenté finalement le doigt posé sur la bouche...

 

Le-fils-du-roi-Sheshonq-Ier--fondateur-de-la-22e-dynastie.png

British Museum...

Paire de bracelets de Nimlot ...

Le fils du souverain Sheshonq I, le fondateur de la 22e dynastie !

La décoration principale est une figure du netjer Horus l'enfant, généralement connu sous son nom grec, Harpocrate !

Source

 

→ ...


Comme vous le savez, ce fut un netjer adulé à Dendérah !  

 

Un lieu d'ailleurs assez bien conservé...

 

Cependant, il ne semble subsister qu'une partie du temple :

- La triple enceinte de briques,

- Les enceintes de l'époux d'Hathor à savoir Horus,

- Mais également de celles de son fils, Ihy... Tous, ont pratiquement disparues ! Il ne reste finalement que la partie relative à Hathor !

 

Il fut bien associé à l'ivresse Hathorique...

 

Le nom d'Ihy...

Il fut rarement mentionné en dehors des textes gravés aux parois du temple de Dendérah !

 

Paradoxalement...

L'ancienneté d'Ihy ne fait aucun doute ! Et cela comme semblent bien le prouver les mentions faites de lui dans les Textes des Sarcophages, dans le "Livre pour sortir au jour",...

 

Des textes où d'ailleurs Ihy était bien curieusement nommé :

 

"Seigneur du pain"


Ou encore :

 

"Responsable de la bière"

 

Alors...

Faut-il vraiment y voir une référence aux fêtes hathoriques réputées remplies d'ivresse !

Les célébrations, certes bien plus tardives, qui du reste seront données dans l'enceinte même du temple de Dendérah, exigeront nous le savons, des participants un état d'ébriété particulièrement avancée !

 

Ce fut bien là le moyen de communiquer avec Hathor. En de pareilles circonstances, le sistre d'Ihy dut en effet être bien agité !

 

Quelques représentations de notre netjer...

 

tutankhamun_egyptian_museum_b10.jpg

  Hypogée de Toutânkhamon...

    Source

 

Dendera_Romisches_Mammisi_23.JPG

Mammisi de Trajan...

Le temple de Dendérah...

Hathor allaitant son fils Ihy...

Source / Lien

 

Voyez cet enfant qui semble téter, ce fut bien le netjer Ihy, enfant bien sûr ! 

 
De plus derrière la netjeret Hathor...

Toujours Ihy mais sous une autre représentation…

 

"Ihy le grand,

 

le fils d'Hathor"

 

Temple-de-Hathor-a-Denderah--bas-relief--le-neter-Ihy-p.jpg

Dans le temple de sa mère divine, celui d'Hathor, sis à Dendérah !

Un bas-relief du netjer Ihy.

 (Associé aux fêtes hathorique il fut "le joueur de sistre" ou "le musicien".

 

Hathor, la mère et son fils Ihy. Ils sont ainsi bien souve

Hathor, la mère et son fils Ihy !

Ihy peut aussi apparaître comme un enfant allaité par sa mère.

Et sous sa manifestation animale, la plus ancienne, on le trouve sous la forme d’un veau…

Mère et fils sont ainsi bien souvent représentés sous les formes d'une vache et d'un veau.

Un homme en train de traire une vache…

Un bas-relief  du sarcophage de Kaouit de la 11e dynastie.

Photographie de Müller in Boessneck. 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/43/DendaraMamisiKhnum-10.jpg

Le netjer Khnoum...

Il est accompagné de la netjeret Héqet

et

du netjer Ihy...

Ils se situaient dans le temple de la naissance i.e. le mammisi...

Et ce à Dendérah.

Source / Lien 

 

D'ailleurs...

Notons au passage que le rituel du mammisi devrait tirer son origine de la mythologie royale thébaine et ce au Nouvel Empire faisant du pharaon le fils charnel d’Amon...

  Clé de VIE

 

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire ! 

 

 

Désinences... Prochainement sur le même sujet, le netjer Ihy...

 

- Ihy veillait sur l'unité de Kemet,

- Ihy, le symbole de renaissance,

- Dendérah aux origines du culte d'Ihy,

- Dendérah principal lieu de culte d'Ihy,

- Les mammisi d'Ihy,

- Hymne à Ihy,

- ... 

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

Sources... 

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

 

Les Dieux de l'Egypte, l'un et le multiple.  Erik Hornung, Champs / Flammarion


Pinch, Geraldine (2004) Mythologie égyptienne : Un guide pour les dieux, déesses et les traditions de l'Egypte antique. Oxford University Press.

 

La Mythologie Égyptienne - Aude Gros de Beler - Editions Molière


Dieux et Déesses de l'Égypte ancienne -  Dr. Edouard Lambelet - Editions Lehnert & Landrock - 1989 - Les divinités de l'Égypte ancienne et comment les reconnaître.


Nadine GUILHOU - Janice PEYRE : La mythologie égyptienne.  

 

Ziegler, Bovot, L'Egypte ancienne, Manuel de l'Ecole du Louvre, Paris, 2001, P. 194. 

 

Jean-Pierre Corteggiani, "L'Égypte ancienne et ses dieux", Fayard, p. 280.


 

R. Preys, "La fête de la prise de pouvoir d’Ihy "le grand dieu" à Dendera", ZÄS 128, 2001, page 145 à 165...


Sitographie...

 

Wikipedia 

 

Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Netjerou, netjerout en Égypte antique !   

 

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

Les maximes de la parole accomplie de Ptahhotep sont philosophiquement représentatives des besoins, désirs et espoirs de la classe-Etat dominante et les plaintes de l’oasien et ce, de la classe-peuple exploitée. 

 

 Quelques phrases écrites il y a 4 500 ans :

 

Des devoirs

et

du destin du fils spirituel...

 

 

"Un fils qui entend est un suivant d’horus

et

c’est bon pour lui après ce qu’il a entendu.

 

Lorsqu’il est âgé il atteint l’état de bienheureux.

 

Qu’il transmette le même message

à ses enfants en renouvelant l’enseignement de son père.

 

Tout homme reçoit l’enseignement conforme à son action ; puisse-t-il effectuer un acte de transmission envers ses enfants, de sorte qu’ils puissent parler à leurs enfants.

 

Façonne le caractère,

ne donne pas libre cours à la destruction,

consolide la rectitude et ta descendance vivra.

 

Quant au premier qui viendrait porteur de désordre,

puissent les hommes dirent ce qu’ils verront :

"voilà ce qui est conforme à ce misérable ! ".

 

Qu’il soit dit à ceux qui écouteront :

"voilà qui est bien conforme à ce misérable !"

 

Que tout le monde les voie et la multitude sera apaisée.

 

Sans eux,

la richesse ne sera pas accomplie."


Fichier en PDF...

 

 

Ihy 5 - Ihy-5 Il avait décidément tout pour plaire, l'enfant-dieu Ihy associé à l'ivresse Hathorique... (5) ! En Égypte antique !

 

 

aimé

 

jean-claude

 

 

L'esprit contrôle le corps ! 


La naissance de l’Homme en quelque sorte !

 

Il était une fois, un temps ou l'Homme s'éveilla...

 

Alors, on se devait de ne plus se comporter comme un animal !

 

Dans la culture égyptienne antique, les humains n'avaient pas ce degré de supériorité sur le règne animal, comme cela est dans notre culture occidentale actuelle ! (Velde 1980, p. 77).

 

Les humains et les animaux étaient égaux, aux yeux de l'Égyptien !

 

« Ce que nous faisons dans la vie, résonne dans l'Eternité »

"Ce que nous faisons dans la vie,

 

résonne dans l'Éternité" 


lhp3

Par ânhk , le blog d'Aimé jc - Publié dans : Netjerou, netjerout en Égypte antique
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 5 novembre 2014 3 05 /11 /Nov /2014 23:55

ankh hiero     

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

L’invention de l’écriture...

Elle fut bien une de celle qui ont révolutionné notre avenir, notre civilisation (Du reste la définition même de civilisation ne semble pas avoir atteint de consensus scientifique !)…

Tout en boostant nos potentiels…

La conservation...

La mémoire de notre passé, comme celle-ci par exemple...

 

http://www.biblearchaeology.org/image.axd?picture=2009%2f11%2fAmarnaLetters.jpg

 Lettres d'Akhet-Aton...

Elles sont exposées dans le Musée égyptien du Caire !

  Quelque 380 tablettes d'argile ont été récupérées à partir à  d'el-Amarna...

Source


Officiellement…

L’écriture serait née à Sumer, en Mésopotamie comme vous le savez, et ce au 4e millénaire avant notre ère ! Ce furent visiblement des tablettes... 

 

Ainsi...

Nous pouvons penser que l'écriture fut connue au sein de Kemet dès la fin du 4e millénaire avant l'ère du Christianisme ! Finalement presque au tout début de la période pharaonique...

L’écriture…

La lecture…

 

L'archiviste...

L'heuristique i.e. cette "partie d'une science qui a pour objet la recherche de documents " (Lal. 1968)...

 

Une administration bien complexe...

Aujourd'hui n'aurions-nous pas utilisé le qualificatif de bureautique ?

 

Omniprésente...

Indispensable quand on connaît son insertion sociétale...

Alors, furent-ils le fondement de ce que d’aucuns auraient tendance à dénommer la sagesse ?

Participèrent-ils à la puissance de ce pouvoir central fort ?

 

1024px-GD-EG-Caire-Musee037.JPG

  Scribe des Archives royales.

Musée du Caire...

Source / © Gérard Ducher /  Lien 

 

    "Sois scribe

pour que tes membres soient lisses

et

que tes mains deviennent douces,

pour que vêtu de blanc,

tu puisses sortir magnifié,

et

que les courtisans te saluent."

 

Cette exclamation de la profession de scribe, extraite de la célèbre Satire des métiers, en dit finalement bien long sur la puissance mais aussi évidemment sur la considération dont devait bénéficier cette catégorie de fonctionnaires dans la société égyptienne !

 

Plan de l'article...

 

→ Les origines des scribes...

 

→ Voici ce qui se trouvait au sein d'un hypogé, celui d'un scribe !

 

Souvenez-vous du légendaire "scribe accroupi"...

 

→ Un scribe en pleine écriture !

 

→ Voici donc...

 

→ Un véritable chef-d'œuvre de l' "art" et ce de l'Ancien Empire ! 


→ Une statue frappant immédiatement par son expressivité !

 

→ Les yeux du Scribe...

 

→ Une énorme machine...

 

Hieroglyphe-du-groupe-Y-symbolisant-le-scribe.png

  Hiéroglyphe du groupe Y symbolisant le scribe !

 

Vous l'aurez bien remarqué, le hiéroglyphe qui servait normalement à signifier le mot "scribe" résume vérité le matériel utilisé :
- L’étui à pinceaux en roseau,

- La palette,

- Deux pastilles de couleur,

- Le godet d’eau afin bien sûr de diluer l’encre.

 

Les origines des scribes...

 

Elle nous entraîne au sein même des premières fouilles archéologiques !

 

A ce sujet du reste, cela nous rappelle bien que l’Égyptologie représente un domaine d'étude tout à fait récent dans notre grande Histoire !

Finalement, on pourrait bien la située en 1822...

Au cours du déchiffrement de l’écriture hiéroglyphique par le légendaire Champollion !

 

Le sujet principal de cet article sera ce fameux scribe que d'ailleurs vous connaissez bien !

Il aurait été découvert au sein de la plus importante nécropole de Kemet à savoir Saqqarah, très proche finalement de la grande capitale actuelle du Caire...

A certaine époque...

Cela correspondait au lieu d'inhumation de la capitale Memphis...

 

Voici ce qui se trouvait au sein d'un hypogé, celui d'un scribe !

 

Nous sommes au sein de la 26e dynastie, elle fut bien Saïte...


En Moyenne-Égypte, et plus précisément au sein du site d'Al-Bahnasa...

Et plus précisément dans le gouvernorat d'Al-Minia !

المنيا

Al-Minya est la capitale de la Moyenne-Égypte et elle se situe à environ 245 km au sud du Caire.


10177999_527488957360570_8173363681142355008_n.jpg

Voici donc ce qui devrait être le portrait du scribe défunt !

Admirez la polychromie...

Source / Lien 

 

Du reste...

Il semblerait bien que sa momie puisse être intacte !

Cependant...

Son nom n'est pas encore identifié à ce jour me semble-t-il, mais il devait quand même être d'importance... !

 

Ainsi les archéologues y auraient trouvés :

 

- Un encrier en bronze...

 

- Et deux petits "stylos", deux calames en vérité, en bambou !


26th-Dynasty-tombs-discovered-in-Minia-1.jpg

Source / Lien

 

Souvenez-vous alors du légendaire "scribe accroupi"...

 

Le polychrome de cette célèbre sculpture, intacte, pourrait bien représenter tout un symbole, celui de toute une société, plusieurs fois millénaires, comme vous le savez :

  Le-scribe-accroupi--musee-du-Louvre.jpg

Calcaire peint...

Aux yeux incrustés d'albâtre avec une cornée de quartz...

Un iris en cristal de roche...

Cerclés de cuivre !     

Le "scribe accroupi" de Saqqarah !

Assis en tailleur comme vous le voyez...

Musée du Louvre, E2023, salle Sully du premier étage...

© Rama

 

Nous sommes bien au musée du Louvre à Paris !

E2023, Sully 1ére salle 22 vitrine 10.  

 

Le "scribe accroupi" fut découvert le 19 novembre 1850 par l’égyptologue Auguste Mariette, dans un hypogée le long de l'allée des sphinx du Serapeum. Et ce, vous l’aurez bien compris, au sein de la nécropole de Saqqarah.

 

Ensuite…

Le Louvre en fit l'acquisition dès 1854 !

 

Cette statue est probablement de la 4e dynastie voir de la 5e dynastie, autour de 2600 à 2350 avant notre ère... Epoque qui je vous le rappelle correspondrait à l'érection des grandes pyramides de Guisèh !

 

Malheureusement...

Elle fut véritablement anépigraphe et ce paradoxalement au fait qu'elle est disposée sur une sorte de socle de couleur noire... A son origine, était-elle posée sur un élément qui aurait pu l'identifier ?

De ce fait...

Il fut bien impossible aux chercheurs de déterminer l'identité du personnage en question !

 

"[...]

Deux des tombes qui bordent l’allée ont surtout fixé mon attention.

La première est située au nord

et

appartient à l’Ancien Empire.

[...]

Deux niches,

cachées dans une muraille qui n’a pas été complètement abattue, sont ouvertes.

 

Nous y trouvons, posées à leur place antique,

deux admirables statues.

 

Elles sont en calcaire.

Le nu est peint en rouge,

les cheveux en noir, le caleçon court (schenti) en blanc.

 

Les yeux sont enchâssés dans une enveloppe de bronze qui tient lieu de paupières.

 

Au milieu des yeux,

formés d’un morceau de quartz blanc opaque,

est fixé un petit disque de cristal de roche,

qui donne à la prunelle ainsi figurée une extraordinaire puissance de vie."

Mariette-Maspero.
"Le Sérapéum de Memphis".
Tome premier, Paris, 1882, page 11. 

 

1280px-Scribe_E3023_mp3h8780.jpg

Calcaire peint...

yeux incrustés d'albâtre avec une cornée de quartz...

Un iris en cristal de roche...

Cerclés de cuivre !     

Source / Lien 

 

Le scribe devait par conséquence écrire...

Parfois sous la dictée...

 

Et ce sur :

- Un rouleau de papyrus !

- ...

- Des ostraca comme celui-ci par exemple...


s002.jpg

Haute-Égypte…

Nouvel Empire…

19e dynastie, Ramsès II, 1226 avant notre ère.

Pierre, encre au carbone.

Musée du Louvre, Antiquités égyptiennes, N 2261

© Musée du Louvre / Georges Poncet

Source / Lien

 

Un scribe en pleine écriture !

 

Il avait :

- Des cheveux noirs…

- Des oreilles parfaitement élaborées…

- Des pommettes,

- Des creux au niveau des joues…

- Son nez semble de même effilé !

- …

 

Et, nous pourrions tant dire quant à sa bouche, et surtout, ses yeux :

- Une bouche bien fine munie de belles commissures !

- Un visage quelque peu anguleux, voir même émacié…

- ...

 

Son corps :

- Il semblerait bien qu’il possédait un certain embonpoint : voyez ses hanches, et même son ventre,... !

- On voit bien ses mamelons qui seraient visiblement en bois !

- Quant à ses bras, peu d’activité physique certainement expliquerait le fait qu’ils étaient peu musclés !

- Cependant nous pouvons constater qu'il possédait de bien large épaule…

Avec ce que j’appellerais une sorte de dépression claviculaire !

- Son dos…

Nous pouvons y voir ce qui ressemblerait à deux arêtes !

- …

 

Des mains tout en finesse visiblement :

- Il suffit d’observer ses doigts,

- Celle de droite…

Vous pouvez imaginer et ce à travers la présence d’un trou, qu’il devait à l’origine tenir un calame !

- Pas totalement déroulé, voyez ce papyrus…

 …

 

Observez également ses jambes :

Il semblerait que l’artisan n’est pas voulu y appliquer autant de finesse ! Pourquoi cela ?

 

Il fut vêtu d’un pagne de couleur blanche… 

 

Voici donc...

 

Un regard mystérieux...

Un regard vivant...

Un regard éternel.


Voilà des yeux bien troublants !

Ils semblent même habités…

A tel point qu'ils en auraient terrorisé les ouvriers qui l'ont découvert en Égypte au 19e siècle !

 

Les deux yeux ont été taillés dans un cristal de roche extrêmement pur en forme de cône, qui s'enfonce exactement comme celui de nos yeux et la surface de cette cornée a été dépolie, pour ressembler à s'y méprendre à nos iris. 

 

La pupille est légèrement décentrée…

Et j’ajouterais même que des petits vaisseaux ont été sculptés : quel sublime travail !

 

Cela dénoterait bien que nos Égyptiens, de l'Ancien Empire, avaient déjà une connaissance de l'anatomie oculaire et cela de façon parfaitement pointue... 

 

Un véritable chef-d'œuvre de l' "art" et ce de l'Ancien Empire !


Vous seriez en droit de me demander, pourquoi mentionner l’art entre parenthèse ?

 

Tout simplement pour vous rappelez que l’art pour l’art, n’existait pas vraiment en Égypte antique !

 

Ainsi : 

  "Il n'y a pas de différence fondamentale

entre l'artiste et l'artisan. 


L'artiste est une élévation de l'artisan.

Par la grâce du ciel,

en de rares moments de lumière qui sont en deçà de sa volonté, l'art fleurit inconsciemment du travail de sa main,

mais les connaissances de base de ce travail sont indispensables à tout artiste.


C'est là qu'est la source de la production créatrice. "
Walter Gropius. " Programme du Bauhaus"

 

Une statue frappant immédiatement par son expressivité !

 

Je laisse votre libre arbitre en être juge...

 

a.jpg

 

→ Sa concentration…

Son visage qui semble bien en être le marqueur !

 

→ Ses yeux de cristal enchâssés dans ce qui serait visiblement du cuivre…

 

En fait…

Nous sommes bien en présence d’un buste, celui d’un homme dressé qui semble du reste quelque peu  mature ! Ce qui en soit pourrait bien apparaître comme inédit…

 

Quelques détails précis quant à son âge comme :

- Un certain relâchement des muscles dorsaux !

- Le visage tendu...

- La physionomie osseuse de son visage...

- …

 

Et que dire de cette obésité du corps ? 

Un homme qui devait être non seulement bien nourrit mais probablement fut-il exempt d’activité physique ! De cette sorte de pénibilité que pouvait connaître notamment le paysan, l’employé des mines,...

L'adiposité de son ventre…

Ce dernier trait pourrait-il signifier la situation administrative de haut rang de ce personnage ? Rappelons que nous sommes dans un passé fort lointain, puisque nous sommes au sein de l’Ancien Empire !

 

Son âge avancé…

Sa corpulence…

Tout cela semble cependant bien caché par son regard, d’une extraordinaire vivacité,...

Admirez ce soin, bien particulier finalement, apporté quant au rendu de l’ossature !

De son visage notamment…

- En calcaire...

- Avec de la magnésite...

- Du cuivre...

- De l'arsenic....

- Du bois. Fut-elle réalisée pour certains membres de la famille royale ? Fils ou petit-fils comme pouvaient l'être par exemple les fils de Didoufri de la 4e dynastie... 

 

Les yeux du Scribe...

 

D’une ingéniosité exceptionnelle...

A tel point...

Qu'ils paraissent finalement similaires à nos propres yeux !

 

Ils furent bien incrustés dans leurs orbites :

 

→ Un élément en magnésite bien blanche...

Cependant...

On peut parfaitement y déceler des veines rouges !

 

→ Il semblerait du reste qu'une sorte de disque de cristal de roche y fut inséré !

D'ailleurs sa face avant aurait été polie...

Quant à celle que je qualifierais de postérieure, n'y aurait-on pas inséré une sorte de colle et ce en matière organique ?

Et cela nous apporterait cette présence, celle de l'iris !

 

Mais voici peut être le clou de cette œuvre !

Un trou au sein du coté postérieur qui semble ne pas excéder quelques millimètres seulement et ce de profondeur !

Et les pupilles qui peuvent nous paraître bien mobile, exprimant tant ce regard, serait certainement issue d'un décentrage quant à cet orifice !

 

Enfin...

En plus de cette sorte de colle toute naturelle en somme, les yeux sembleraient bien maintenus au moyen de bandes qui pourraient être du cuivre...

 

Voici un autre exemple quant aux yeux :


10406580_879977882020043_5234242424565132299_n.jpg

"The face is the mirror of the mind,

and eyes without speaking confess the secrets of the heart"

  St Jerome c 400 A.D.

 

En 1898, Flinders Petrie creusait le mastaba du nomarque régional Adu II à Dendérah, construit sous le règne de Pépi II.

Chambre funéraire de 2200 avant l'ére du Christianisme...

Source  

 

Une énorme machine...

 

En effet, celle-ci fut bien entièrement sous-entendue à travers l'activité des bureaux et de l'administration qui furent les fils par lesquels le pharaon, source de tous les pouvoirs, devait :

- Faire régner la justice...

- Régler l'économie...

- Collecter l'impôt...

- Redistribuer les biens ainsi que les richesses...

- ...

 

Mais pour que puisse tourner et ce sans-à-coups cette énorme machine administrative, il fallait effectivement que soit noté...

Comptabilités diverses...

Rapports...

Procès-verbaux...

Plaintes...

Minutes des procès...
Comptes rendus...

Décisions...

...

 

Et comme vous le savez...

Tout fut véritablement consigné sur papyrus, classé, archivé,...

 

On comprend alors bien mieux le rôle qui devait être essentiel, celui joué par le scribe, auquel on demandait aussi d'inspecter un domaine agricole et d'en établir le plan, de contrôler les récoltes, de recenser un cheptel, d'établir un contrat de mariage ou d'assurer le secrétariat d'un prêtre ou d'un dignitaire.

 

Mais l'un des aspects les plus indiscutables de la toute-puissance de cet auxiliaire de l'administration royale fut bien le pouvoir qu'il avait de faire bastonner les contribuables récalcitrants...

 

coup de baton épuré

http://www.passion-egyptienne.fr/images/Menna%209%20AG.jpg

Registre du milieu...

Voyez, Menna surveillait... !

Peut être cette punition corporelle infligée à un travailleur...

D'ailleurs d'autres travailleurs semblaient attendre leur tour ! (?)

Une bastonnade...

 Source

  http://jfbradu.free.fr/egypte/LES%20TOMBEAUX/LES%20HYPOGEES/VALLEE-DES-NOBLES/menna/bastonnade.jpg

Un paysan convaincu de fraude...

Il reçoit la bastonnade...

Un autre, à genoux, semble implorer son pardon !

Vallée des nobles, hypogée de Menna, TT69...

Source  

 


En principe...

Tout habitant de Kemet pouvait devenir scribe !

 

En réalité...

Les choses devaient bien être un peu plus compliquées que cela ! Car le plus souvent, visiblement, la fonction se transmettait de père en fils.

 

Les enfants des fonctionnaires entraient effectivement dans l'administration dès qu'ils sortaient de l' "école", ceux du moins qui avaient pu y aller...

Ensuite...

Leur carrière se poursuivait selon le zèle qu'ils déployaient ainsi que le talent qu'ils manifestaient, mais aussi selon l'étendue et la puissance de leurs relations...

 

 

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !

 

Clé de VIE 

 

Désinences... prochainement sur le même sujet... Le scribe...

 

- Une éducation bien rigoureuse finalement... 

- La chancellerie royale,

- ...

 

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

Sources... 

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse


J.H Breasted The Dawn of Conscience, 1933.


M. Lichteim la littérature égyptienne antique, Volume II : le Royaume de New, pp.21ff University of California Press, 1978.

 

Catherine CHADEFAUD, La vie quotidienne au temps des pharaons, coll. Echos, Hachette éd., 1984

 

Pascal VERNUS, Au temps des pharaons, coll. "en savoir plus", Hachette 1978 

 


Sitographie...

 

Wikipedia 

 

Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Des archéologues découvrent la tombe d'un scribe de la 26e dynastie en Égypte antique !

 

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

 

"Se sacrifier au service de la vie

équivaut

à une grâce."

Albert Einstein


Fichier en PDF...

 

  scribes--1-Nous sommes bien au sein d'un rouage zélé, d'une fantastique et indispensable machine administrative ! (1) En Égypte antique !


 

aimé

 

jean-claude

Par ânhk, le blog d'Aimé Jean-Claude - Publié dans : Enseignements en Égypte antique
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 2 novembre 2014 7 02 /11 /Nov /2014 23:30

ankh hiero  

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

 

Veuillez trouver ci-dessous les dernières publications du site d'Aimé j-c... 

 

http://www.atc-cultureclub.be/images/events/medium/toutankamon2.jpg

La beauté personnifiée, en quelque sorte... !

 Source


L’œuvre de l’homme est si vaine sur la terre finalement...

Les monuments qu’il éleva pour les millions d'années tombent si vite en poudre...

"Les arts"...

Les religions...

Les littératures...

Et enfin son génie...

...

Tout cela vivent si peu de jours, que l'heureux voyageur qui parcourt aujourd’hui Kemet a bien cet immense plaisir d'admirer temples, cités, inscriptions antiques, mais aussi débris émiettés, nécropoles violées,...

  Hathor Holding Nefertari's Hand. Symbolizes the union of the upper Egypt and Lower Egypt

 

Hathor Holding Nefertari's Hand.

Symbolizes the union of the upper Egypt and Lower Egypt!

  En espérant que vous prendrez autant de plaisir à lire mes textes

que j'en ai eu à vous les écrire !    

1505455_10203484868350961_85408442_n.jpg



1907848 877311108975770 5069256252848471306 n

Séti I

faisant une offrande au netjer Amon-Râ !

Temple d'Abydos...

Rouge, Desher, une couleur bien ambivalente tout au long de l'histoire égyptienne !

La couleur fut associée aux déserts...

Deshret aux "terres rouges"...

Source Lien


La "Chapelle Sixtine" de l’art égyptien…

Nous sommes bien au sein de la belle vallée des Rois au niveau de l’hypogée de Séti I !  Autour de 1 305 à 1289 avant l’ère du Christianisme…

Ainsi, en suivant l’exemple de ses prédécesseurs, le nouveau pharaon sembla avoir choisi l’emplacement de son hypogée ! Cela devait représenter probablement l’un des plus importants chantiers de son règne…

Prêtres…

Architectes…

Scribes…

Vizirs… Tous devaient bien certainement participer à situer l’emplacement de cette dernière demeures ! Pharaon validait-il ensuite cet emplacement ? L’imposait-il… ? En tout état de cause, avec certitude, le jeune souverain devait accomplir le rite des fondations !    

 

Séti I…

Fils de Ramsès I, qui ne régna d’ailleurs que deux années durant, fut cependant le véritable fondateur de la 18e dynastie !

Et père du légendaire pharaon à savoir Ramsès II…

 

Un souverain qui devait certainement désirer un somptueux hypogée !

 

Et ce par :

- Ses dimensions,

- Sa qualité,

- Mais également sa richesse quant aux ornements picturaux,

- …

 

Quelle ne devait pas être la surprise admirative en 1817 lorsque le légendaire Giovanni Bastita Belzoni découvrit cette magnificence à savoir la  "Chapelle Sixtine de l’art égyptien"…

Nonobstant…

Les pilleurs de tombes avaient fait leurs œuvres !

Ce qui du reste, je vous l’accorde, n’enlève rien quant à notre admiration vis-à-vis de certains décors que vous pouvez d’ailleurs voir au musée du Louvre, et n’oublions pas celui de Florence… Quelques éléments furent détachés des parois, ce que vous me permettrez, peut être, de déplorer… ! Comme vous le savez, ceci fut la suite d’une expédition avec Champollion, une composition franco-toscane et ce en 1828 à 1829.

 

Souvenez-vous…

De cette grande salle funéraire, ou vous apprécierez  certainement l’Amdouat !

Les barques sacrées…

Les différentes heures de la nuit…

Le netjer Râ bien évidemment, naviguant…


  10420269_828047077234813_3408198771908884567_n.jpg

Source Lien

 

fleche_detouree.jpg   Lire l'article en ligne…

 




 

 085-1.jpg

Source


Souvenez-vous, Budge semblait identifier en quelque sorte Satis avec :

- Isis,

- Nephtys,

- Anqet.

 

Satet...

Satis fut bien une des épouses principales (Anouket en fut bien une autre...), le parèdre en somme du netjer Khnoum et comme vous le savez elle portait la couronne de la Haute-Égypte à partir de laquelle devait saillir vers le haut, une belle paire de cornes, longues, minces,...

 

Et vous l'aurez probablement remarqué ce hiéroglyphe, bien distinctif, au sein de sa nomenclature !

Une flèche qui perçait une peau d'animal...

Alors serait-ce possible que cela puisse finalement représenter la faculté d'une certaine perception divine ?

 

Satet fut bien censée représenter :

 

"L'inondation du Nil"


Lorsque notre divinité troquait son arme, son arc pour être plus précis et cela contre quatre cruches d’eau, cela ne devait-il pas signifier finalement l'arrivée d'
une nouvelle année ?

Et ce selon le calendrier antique...

Satis déclenchait ainsi chaque année la crue du Nil et cela au lever héliaque de cet astre qui devait redevenir visible à l’Orient, après plusieurs mois d’éclipse ! Vous l'aurez bien compris, notre netjeret annonçait bien cette crue salvatrice...

Le premier jour de l’année...

Le premier jour de la saison d’Akhet au mois de Thot !

Le 19 juillet de notre calendrier moderne... Alors elle pénétrait dans une grotte sacrée, au sein des premières cataractes du Nil, et, de là surgissait la crue...


Quand le pays renaît comme Osiris !  

 

http://www.archaeometry.org/images/akhet.jpg

Le hiéroglyphe "akhet"...

Celui que Champollion avait interprété comme l' "horizon" !

 

 

L'inondation la mère finalement de cette civilisation !

 

"Maîtresse d'Éléphantine,

 

Dame du ciel,

et

souveraine de tous les dieux."

Une transcription visible au niveau d'un relief du temple de Satet à Éléphantine !  

Sur une paroi de la salle hypostyle, érigée par la reine Hatchepsout !

La reine était encadrée par les netjerout Satet et Anouket, honorées spécialement en ce lieu... 


Satet

 

         cliquer ici    Lire l'article en ligne…  

 



  Alexandrie_rectangle.jpg

L’Agathodaïmon...

Une divinité tutélaire d’Alexandrie !

Surmontée de la Gorgone...

Nécropole de Kom-El-Chougafa.

© Frédéric Möri.

Source  http://fg-art.org

 

Il fut probablement ce que je qualifierais le protecteur d’Alexandrie !

Du reste...

Nous pouvons imaginer ce véritable sanctuaire qui lui fut consacré !

 

Ainsi...

L'Agathodaimon fut probablement perçu et ce en dehors d'Alexandrie, comme une forme de ce serpent primordial que fut Kematef ...

 

"Celui qui a accompli son temps"...


Peut être à la manière d'une sorte de syncrétisation ?

Dès lors ne fut-il pas devenu ce serpent qui pouvait avoir cette fonction de protection quant au foyer ?

 

Au sein de Kemet...

Nous trouvons bien souvent des génies, des entités bienveillantes et cela dans chaque nome !

Chaï...

Bès...

Renenoutet, et bien d'autres encore qui furent en plus bien intrinsèque au fameux panthéon... !

 

Agathodaïmon...

Cacodaïmon...

Pour les Grecs, il fut également ce protecteur des vignes mais tout autant des champs de maïs ! Un fait qui démontre bien la continuité des "choses" dans le temps, à travers les différentes cultures et ce malgré une évolution, une mutation,..., bien inéluctable finalement...

D'ailleurs...

Ne l’honoraient-ils pas en buvant ce verre de vin après le repas ? Sa figuration demeurait bien à la manière d'un serpent !


On pouvait parfois même voir un jeune homme tenant :

- Une corne d’abondance,

- Un bol,

- Des épis de blé,

- ...


  Amon-Re.jpg

Il semblerait que les prêtres Thébain avaient donné certaines caractéristiques à Min de Koptos et ce en insistant sur le rôle créatif d'Amon

qui se serait alors transformé en Min-Amon-Râ-Kematef.

Kematef...

"Celui qui a achevé son instant"...

 Une forme primordiale du netjer Amon qui surgissait du flot afin de mettre en œuvre la création du monde sous l’aspect d’un serpent !

Son nom révèle la fugacité du moment qui est à l’origine de l’univers...

Source 


fleche_detouree.jpg   Lire l'article en ligne…

 




 

141101-tutx 0abdeb2f496acbf497ed022f245f6376.nbcnews-fp-192

Source

 

Dès sa découverte...

L'hypogée de Toutânkhamon a nourrit les fantasmes les plus fous ! 

Du reste…

Il semblerait bien qu'en ce qui concerne pharaon lui même cela perdure encore…

 

Voici donc une thématique quant à une "autopsie virtuelle" !

Ainsi...

2000 analyses informatiques auraient visiblement permis une nouvelle étude du légendaire Toutânkhamon !

Une de plus diront certains !
Cependant...

Bien souvent, la science avance par tattonnement... Rien de surprenant alors vis-à-vis de cette nouvelle interprétation, qui ne représente qu'une théorie...

 

Des parents qui furent frère et sœur !

De fait rien de confondant à supputer que cette consanguinité pouvait avoir engendré finalement la fin ultime d'une dynastie...

Déficiences physiques...

Déséquilibres hormonaux...

Couplés à des problèmes probables d'infections liés à l'environnement...

 

"Nous avons essayé de poursuivre nos analyses sur l’ADN mitochondrial

(celui transmis par la lignée maternelle) 

mais la situation politique en Egypte ne nous l’a pas permis pour l’instant.

 

Ceci étant,

les résultats préliminaires confirment bien notre analyse précédente.

 

Les parents de Toutankhâmon –KV 55 et KV 35-  étaient probablement frère et sœur"

Albert Zink.

 

Jusqu'à présent...

Un consensus scientifique établissait bien le fait qu'il devait être un jeune homme de 19 ans et de plus atteint de certaines infirmités !

Nonobstant...

Cette nouvelle présentation nous le montre sous une laideur presque absconse...

  media xll 7215917

 Lien

  Lire l'article en ligne…

 



201141221757_chapeau_felicitation_ssc-copie-2.gif

 "On ne doit jamais écrire que de ce qu’on aime.

 

L’oubli

et

le silence sont la punition

qu’on inflige à ce qu’on a trouvé laid ou commun,

dans la promenade à travers la vie"
Ernest Renan

 

  aimé

jean-claude

 

"Ils ne savaient pas que c'était impossible,

alors ils l'ont fait"

Par ânhk, le blog d'Aimé Jean-Claude
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 28 octobre 2014 2 28 /10 /Oct /2014 23:55

   ankh hiero  

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com   

 

"Mystérieuse Égypte !

Ce qu'il y a de fascinant avec l'Égypte

c'est que toutes les découvertes scientifiques

n'enlèvent rien à son mystère."

Jean-Louis Amella.

de la depeche.fr

 

enquete-archeologique.jpg

 

Quiconque estime que la perfection n'est qu'une illusion n'a probablement jamais eu la chance de contempler le visage d'or de ce jeune pharaon !

Triomphant de la mort...

Comment ne pas ressentir cette oeuvre, cette maîtresse des créations ?

 

"Le symbole vivant d'Amon"

 

Amon, un secret par excellence...

On ne pouvait pas le voir !

Il était caché...

 

De la même manière : 

 

- Que le vent dont on perçoit bien la présence lorsqu'il gonfle les voiles des bateaux... 

 

- Que les traits se cachant derrière le fameux masque mortuaire en or...

 

"Personne ne pouvait imaginer qu'il allait mourir si jeune"

Gabolde

 

  2.jpg

Il venait d'avoir 19 ans !   

Musée du Caire !

Source

 

Le masque du pharaon mort à l'âge de 19 ans, ne reprendrait absolument pas les traits de son visage !

Mais, lisez plutôt..

 

Plan de l'article... 

 

→ Serait-ce une véritable coïncidence ?   

 

→ Ainsi, d'aucun auraient cette tendance à penser...

 

→ "Ses ancêtres sont tous morts à un âge avancé" !

 

→ Rappelons-nous en 2002...

 

→ Souvenons-nous également des images de scanner réalisé en janvier 2005...

 

Pharaon ressemblait-il à cette nouvelle représentation ? 

 

→ Alors ou en sommes nous aujourd'hui ?


L'autopsie virtuelle semble soutenir la preuve que ses parents étaient frère et sœur !

 

→ Et les tests ADN précédents avaient bien montré qu'Akhenaton était son père !

 

Dès sa découverte...

L'hypogée de Toutânkhamon a nourrit les fantasmes les plus fous ! 

Du reste…

Ne nous en plaignons pas, cela nourri l'intérrêt du grand public pour l'Histoire, la philosophie,..., mais bien paradoxalement aussi, la suffisance de certains...

Ainsi...

Il semblerait bien qu'en ce qui concerne pharaon lui même cela perdure aussi…

  images.jpg

Source 

 

Serait-ce une véritable coïncidence ?

 

Vous le savez probablement la ville de Londres va en Novembre de cette année i.e. du 3 au 6, honorer la mémoire d'une prestigieuse découverte !

Celle de l'hypogée du légendaire Toutânkhamon (Célèbre du fait de cette même révélation !)...

Et ce voilà bien 92 années maintenant !

 

D'ailleurs...

Nous devons souligner à cet effet que la ville de Louxor semble y participer à travers notamment son gouverneur... Ainsi il devrait y avoir quelques présentations relatives aux dernières découvertes archéologiques quant à cette cité antique ! Et, probablement bien d'autres choses encore... 

 

Dès lors...

C'est à dire depuis le début de cette fantastique découverte...

Nous pourrions "presque" affirmer qu'aucune autre momie ne fut autant étudiée

 

Cette célébration vient en concomitance avec un nouveau documentaire qui est apparu sur les écrans de la BBC le 26 Octobre 2014 et ce avec un titre des plus provocateurs me semble-t-il ! Un de ceux qui captent en ntout cas l'attention...

 

"Toutankhamon :

La Vérité découverte"

 

Avons-nous là une nouvelle approche ?

Comme vous le savez...

Ce n'est cependant pas la première fois qu'une telle tentative de "reconstruction" est réalisée !

Celle du visage bien entendu...

Mais également du corps...

 

Jusqu'à présent un consensus scientifique établissait bien le fait qu'il devait être un jeune homme de 19 ans atteint de certaines infirmités !

Nonobstant...

Cette nouvelle présentation nous le montre sous une laideur presque absconse ! 


Ainsi, d'aucun auraient cette tendance à penser...

 

Que tout cela ne devrait pas apporter d'informations supplémentaires !

 

A cela...

Ils pourraient parfaitement s'appuyer sur une certaine vérité, incontestable !

Nous savons depuis longtemps maintenant qu'il était infirme !

Pour cela...

Il suffit de se souvenir des nombreuses cannes que les chercheurs auraient découvert au sein même de sa dernière demeure ! Pas moins de 130 : certaines furent bien rituelles effectivement mais d'autres avaient des marques d'usures...

 

The-Walking-Stick-of-Tutankhamun23.jpeg

Source / Lien

 

Ainsi...

Il avait beau être pharaon, sa parfaite propagande ne le fit pas pour autant un top modèle ! Du reste, il semblerait bien que son propre père, à savoir Akhenaton, ne devait pas l'être non plus...

 

Nonobstant...

Son infirmité supposée, voir même affirmée, ne devrait en rien ôter à l'intérrêt que nous pourrions avoir pour ce haut personnage ! 

Par conséquence, ce fut probablement un jeune homme qui, contre toute adversité, dû combattre quelques souffrances !

Morales...

Physiques...

... 


Il suscite par conséquence un intérrêt certain  parce que ce fut :

 

→ Un homme momifié...

Représentant le témoin d'un passé bien lointain !

 

Encore jeune au moment de son trépas...

Même si nous considérons la moyenne des fins de vie en cette ère, vraiment peu élevée...

 

→ Probablement fut-il aussi cet époux épris...

 

→ De plus, il était "père"...

Puisque deux entités morts nés, de sexe féminin, reposaient initialement et ce pour l'éternité, avec leur procréateur ! Ceci aurait bien tendance à démontrer que les deux enfants furent désirés... !

 

Je subodore ainsi que pharaon avait été influencé, éduqué, formaté même,..., et ce par la conception même du nouveau monde qu'avait alors envisagé son propre père !

Cependant il renouvela comme nous le savons aujourd'hui avec les cultes ancestraux... Certainement avait-il alors conscience de l'intégrité de son pays ! Y fut-il vraiment contraint, par le clergé notamment,... ?

 

"Ses ancêtres sont tous morts à un âge avancé" !

Hutan Ashrafian...

Professeur de chirurgie à l'Imperial College de Londres...

 

"Seule sa lignée immédiate

fut victime de morts prématurées

et ce,

sur plusieurs générations"

 

Ainsi...

Nous pouvons pratiquement affirmer que durant de très longues années moult spéculations demeurèrent quant à l'objet de son décès !

 

→ Rappelez-vous, avait-il été assassiné ?

 

→ D'autres encore, supputaient une mort rapide consécutive à un soit disant traumatisme crânien ?

 

→ ... ?

 

→  Une circulation sanguine insuffisante des tissus osseux aurait affaiblit ou détruit les os, à cela combinée au paludisme... ?

 

→ Un accident de chars ?

 

→ ... ?

 

Rappelons-nous en 2002...

 

Ainsi le Dr Robin Richards...

University College, Londres...

Il aurait reconstitué le visage de ce jeune pharaon !

 

Afin d'obtenir cette reconstitution faciale et ce en fibre de verre il se serait associé bien évidemment à des sculpteurs mais également des plasticiens.

Il utilisa visiblement des données anthropométriques qui furent recueillies lors de radiographies de notre momie !

 

A cela il se fonda :

- Sur les tissus,

- Les informations disponibles à propos des personnes du même âge, sexe, constitution et groupe ethnique,...

 

Voici quel en serait la finalité des essais, une similarité approximative sur ordinateur...

 

United_Kingdom_reconstitution_2002.jpg

Lien / Source

 

Souvenons-nous également des images de scanner réalisé en janvier 2005...

 

Ainsi trois équipes auraient travaillé indépendamment, à savoir :

- Une Française,

- Une Américaine,

- Une Égyptienne. Les différences entre les trois modèles proviennent certainement des incertitudes qui pourraient exister quant à la physionomie de Toutânkhamon.

 

Voici donc, le visage probable de cet enfant-pharaon réalisé en 2005 : 

 

  http://img.src.ca/2011/08/03/300x450/110803_h244c_toutankhamon-portrait_p6.jpg

Un portrait de Toutânkhamon...

Réalisé par une équipe française en 2005...

  © : Conseil supérieur des antiquités égyptiennes...

 

reconstitution-faciale-de-toutankhamon_11789_w460.jpg

Source

 

http://www.passion-egyptienne.fr/images/Toutankhamon%20reconstit%20EG.jpg

Une équipe égyptienne...

Elle a travaillé directement à partir du scanner

et

a recréé en 3D sur ordinateur le visage du pharaon.

 

http://www.passion-egyptienne.fr/images/Toutankhamon%20reconstit%20US.jpg

Une équipe américaine...

Elle ne savait pas que le crâne à partir duquel ils ont travaillé était celui de Toutânkhamon !

 

Pharaon ressemblait-il à cette nouvelle représentation ?

 

Une étonnante reconstitution en 3D du corps de Toutânkhamon et ce effectuée au moyen d'images de scanners !

 

Le résultat pourrait parfaitement troubler l'esprit de certains...  !

Cependant n'oublions pas que nous sommes là au sein d'une simple théorie, comme celle du reste relative à 2005, 2002,... !

 

Les auteurs de cette étude élaborèrent ainsi une "autopsie virtuelle" :

 

Des hanches d'une jeune fille ! (?)

 

Un pied bot !

Il devait être très boiteux...

Selon Ashraf Selim, radiologue impliqué dans la reconstitution et interrogé par la BBC, il aurait la maladie de Kohler ! Cela se concrétise finalement par une perte soudaine de l’apport sanguin vers un os spécifique et ce dans le pied !

 

"Il était important

de s’intéresser à sa capacité à conduire un chariot

et

nous avons conclu que c’était impossible pour lui"

The Independent Albert Zink de l’institut des momies d’Italie.


  url.jpg

La reine offrait visiblement des fleurs

et

des fruits, sans doute de la mandragore considérée aphrodisiaque !
Musée de Berlin, en calcaire d'une hauteur de 25 cm.

Provenance inconnue...

Source / Lien 

 

Nous voici au sein du couple royal !

Toutânkhamon...

Ainsi que son épouse Ankhesenamon, fille comme vous le savez d'Akhenaton et de Néfertiti.

Visiblement la reine offrait des fleurs et des fruits... !

 

Voyez cette sorte de bâton sur lequel s'appuie pharaon, cela permit apparemment de l'identifier !

Le corps semble s'appuyer sur sa jambe droite ! Celle de gauche serait-elle sans force, fléchie... ?

 

Bien d'autres représentations de la sorte demeurent !

Cette infirmité, nous pouvons dès lors bien la deviner ? Appuyer en cela par les nombreuses cannes que nous lui connaissons, et par l'étude de son corps...

 

Des dents proéminentes... ! (?) 

Nonobstant, ce qui m'interpelle le plus, c'est qu'au cours des études de 2005, rien ne semblait présager de cela ! Ce qui est surprenant en soit ! Les incertitudes de la science peuvent-elles se concevoir à un tel niveau ?

 

→ De plus, il semblerait bien que ses propres parents furent frères et sœurs ?

 

→ ... 

 

Ces nombreuses caractéristiques tendraient à nous faire penser que cet enfant-pharaon ne fut pas mort d’un accident de char à 19 ans comme cela fut suggéré il y a peu de temps...

Serait-il finalement décédé suite à ses nombreuses infirmités, de ses maladies, de ses déficiences génétiques,... ?


  "Avec un pied bot,

il était impossible pour lui de conduire un char.

Il était incapable de se tenir debout sans aide"

Chercheur Albert Zink de l’institut des momies d’Italie.

 

La malaria...

 

Une mauvaise fracture de la jambe peu avant son décès.

 

De l'épilepsie ?

 

 "Nous avons besoin de davantage d'analyses génétiques

parce que cela

nous donnera un meilleur aperçu sur ses problèmes"

Chercheur Albert Zink de l’institut des momies d’Italie.

 

→ ... 

 

 

"Nous avons essayé de poursuivre nos analyses sur l’ADN mitochondrial

(celui transmis par la lignée maternelle) 

mais la situation politique en Egypte ne nous l’a pas permis pour l’instant.

 

Ceci étant,

les résultats préliminaires confirment bien notre analyse précédente.

 

Les parents de Toutankhâmon –KV 55 et KV 35-  étaient probablement frère et sœur"

Albert Zink.

 

Alors ou en sommes nous aujourd'hui ?

 

Ainsi au moyen : 

- De l'échantillonnage génétique, 

- De la recherche médicale, 

- Du CT scan, 

- ...

 

Cette nouvelle théorie apporte-t-elle vraiment une nouvelle lumière ?

 

Sur : 

- Sa mort... ? 

- L'histoire de sa famille... ? 

- L'image de Toutânkhamom... ? 

- ...

 

Nous sommes bien au sein d'une vraie autopsie mais cependant elle est virtuelle celle-ci !

Plus de 2 000 analyses informatiques...

Couplée me semble-t-il avec une analyse génétique de la famille même de pharaon... 

 

L'autopsie virtuelle semble soutenir la preuve que ses parents étaient frère et sœur !

 

De fait...

Les scientifiques pensent que l'enfant-pharaon avait hérité des déficiences physiques issues de cet inceste royale !

 

Comme : 

- Son pied bot, 

- Probablement fut-il épileptique, 

- On suppute qu'il était atteint de déséquilibres hormonaux, 

- ...

 

Notons au passage...

Dans la Kemet l'ancienne ce type d'inceste royal fut dès plus courant ! Et ce afin de conserver la lignée de sang royal qui je vous le rappelle fut considérée comme divine !

Cependant...

Aujourd'hui, nous connaissons les points faibles de ce système...


Et les tests ADN précédents avaient bien montré qu'Akhenaton était son père !

 

Une analyse d'ADN sur onze momies royales fut menée par Zahi Hawass en 2010 :

 

- 4 furent identifiées avec certitude...

Youya, Touya, Aménophis III, Toutânkhamon. 

 

- Quant aux 7 autres, les momies étaient, en 2010 en tout cas, toujours classées comme inconnues, à part les deux fœtus de l'hypogée KV62 ! Comme quoi, l’analyse ADN n’est pas aussi simple que cela et ne peut à elle seule tout expliquer !

 

Conclusion quant à cette enquête génétique : 

 

→ Son père...

Akhenaton.    


→ Sa mère, au moyen de l’ADN mitochondrial...

La sœur d'Akhenaton, au nom inconnue... ! 

KV35YL...  

Elle fut donc baptisée "Young Lady" ! 

 

→ Les deux fœtus de sexe féminin furent retrouvés dans son hypogée, sont ses seules progénitures connues ! Du reste les allèles semblent également partagés avec la momie KV21A...

Leur mère !

Probablement la reine Ânkhesenpaamon...

Femme et demi soeur de Toutânkhamon...


Arbre généalogique, résultant des dernières études con

 

 

Voici ce que cela donnerait avec les dernières données de numérisations…

 

Représentations divulguées par la BBC…

 

   11620741.jpg

Source / Lien

 

 media_xll_7215917.jpg

  Source / Lien

 

 

Voilà...

Maintenant...

Nous attendons d'éventuelles évolutions, peut être même des antithèses, sait-on jamais ! Car il n'y a aucune vérité absolue et éternelle !  

 

Je pense qu'au sein de "matériel" aussi ancien...

Il y a toujours quelque chose à apprendre !

Et il y en aura encore probablement à l'avenir...

 

J'attends donc des études contradictoires...

 

"Plus on découvre l'Égypte, plus le mystère est grand."

Béatrice Delléa.

 

10407510_10153243960348765_7960321335413842021_n.jpg

Floral Collar from Tutankhamun's Embalming Cache...

    

  http://s1.e-monsite.com/2008/11/19/07/22269401pkv82-jpeg.jpeg

 

http://s1.e-monsite.com/2008/11/19/07/24318868p1712-jpeg.jpeg

  Photo Harry Burton 1922.


Clé de VIE 

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

Sources...  

 

Tutankhamun: The Life and Death of a God King” hosted by the AAC, by Lanny Bell.

 


Sitographie...

 

Wikipedia 

 

Lien 1

 

Link 2

 

Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Pharaons et Personnalités en Égypte antique...

 

Et si la mère de Toutânkhamon, était en réalité, Néfertiti ? Avec...

 

"Aspects inconnus du règne de Toutankhamon,

 filiation

et

Trésor de la tombe " 

Gabolde.

 

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

"Ecoutez beaucoup,

afin de diminuer vos doutes ;


soyez attentifs à ce que vous dites,

afin de ne rien dire de superflu ;

alors,

vous commettrez rarement des fautes"
Confucius 

 


Fichier en PDF...

 

Il venait d'avoir 19 ans, alors y avait-il un bel éphèbe Il venait d'avoir 19 ans ! Y avait-il un bel éphèbe derrière le fabuleux masque funéraire de Toutânkhamon ? Les mystères de l'Égypte antique !  

 

 

 

aimé

 

jean-claude


Par ânhk, le blog d'Aimé Jean-Claude - Publié dans : Pharaons et Personnalités en Égypte antique
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Vous êtes sur un site d'informations celui d'Aimé Jean-Claude...

  • : Le site d'ânkh i.e. d'Aimé Jean-Claude
  • Le site d'ânkh i.e. d'Aimé Jean-Claude
  • : Culture Littérature art histoire découverte Culture
  • : Ensemble, découvrons ma réalité... S'intéresser à l'histoire, c'est aussi avoir de l'attrait pour l'Homme contemporain, c'est appréhender les événements de chaque jour, c'est avoir une vue probable sur l'avenir... Ce blog s'adresse aux personnes qui souhaitent découvrir et partager la passion de l'Égypte antique. "Décrire l'Égypte", quelle belle ambition ! Antonio Baldini ne disait-il pas " Le sens de l'Histoire s'acquiert en y participant un peu"...
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Fouiller...

Aphorismes

"Il n'y a pas d'homme cultivé.

Il n'y a que des hommes qui se cultivent."

  Maréchal Foch

 

   Le Savoir c'est la Liberté !

Traduction

Ainsi...

Rubriques

Partager

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés