Mardi 14 octobre 2014 2 14 /10 /Oct /2014 23:55

ankh hiero    

 

 

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com   

    a29.jpg

 

Stt

Généralement représentée coiffée avec des cornes d'antilope

et

de la couronne blanche de la Haute-Égypte. 

Source / Lien

 

 

Il y avait à son propos bien des épithètes !

D'ailleurs la plupart ne proviendraient-ils pas de l'époque ptolémaïque ?

 

Souvenons-nous du reste que notre netjeret avait une liaison avec la fameuse étoile de Sirius que vous connaissez bien...

 

"Déesse de l'horizon oriental du ciel,

dont la vue à tout le monde se réjouit"

 

"Lady d'étoiles"...

"Au grande dans le ciel, souveraine des étoiles"...

"Qui illumine les Deux Terres de sa beauté (shdt t3wy m nfrw.s)"

...

 

Tout cela fut-il une sorte de référence à son apparence stellaire ?

Bleu...

Blanc éblouissant...  

Une étoile qui devait bien augmenter en visibilité au point d'en dominer l'horizon oriental ! 


satet3.jpg

Elle fut vénérée à la manière d’une divinité relative à l'antilope,

en gardant toujours ses qualités premières finalement !

Règnes d'Hatchepsout / Thoutmosis III / 1479 à 1425 avant notre ère, 18e dynastie…

Source / Lien 

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire ! 

 

Pour en savoir davantage sur la netjeret Satet, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : celui-ci correspond à un article édité précédemment !

 

Qu'avons nous donc découvert, sur ce sujet, dans les précédents articles ? 

 

Tout un programme... !

Que nous venons simplement d'effleurer ici...

 

→ Article n°1 : une divinité des îles, maîtresse de la première cataracte, de la Nubie... 

 

→ Article n°2 : au Nouvel Empire...


→ Article n°3 : se ménager la bienveillance des divinités !


→ Article n°4 : Satet et Ramsès II... 

 

http://corinefertiti.blog.lemonde.fr/files/2009/02/04-satet-et-khnoum.1235235481.thumbnail.JPG

Voici donc la netjeret Satis (sur votre gauche),

Elle est ici accompagnée de son époux !

Nous sommes bien sur l'île d'Éléphantine...

Au niveau d'un temple du parèdre de Satet, le netjer Khnoum...

 Source

 

Plan de l'article...

 

→ Satis...

 

→ Et si nous nous référions un peu à Wallis Budge…

 

→ Une netjeret de la chasse...

 

→ Elle avait également un lien avec la grande netjeret Hathor…

 

Des proches de Satet... 

 

→ Quelques représentations de notre netjeret Satis...

 

Elle devait avoir comme fonction celle de répandre les eaux que son époux, Khnoum, faisait jaillir !


Temple_a_Elephantine.jpg

  Voici un très beau bas relief !

Avec les détails d'une tête de pharaon !

Nous sommes bien au temple de la netjeret Satet à Éléphantine.

Il est en grès peint...

C'était bien au temps du règne d'Hatchepsout

et

de Thoutmosis III,

18e dynastie...

Louvre. 


Satis...

 

Netjeret gardienne des sources de l’Iterou-aâ (itrw-aA)...

Patronne des cataractes...

Comme vous le savez elle est bien souvent représentée sous cette forme de femme coiffée de la couronne blanche de la Haute-Égypte ainsi que de deux cornes de gazelle.

 

Rappelez-vous d'Assouan...

Et plus précisément d'Éléphantine, car elle fut bien le lieu de son origine ! Elle y vivait au sein d'une caverne non loin évidemment de la cataracte et avait pour charge de libérer le limon fertilisant rassemblé par Hâpy, le génie du fleuve.

 

Et souvenez-vous...

Aux approches de la période de la crue, on devait bien venir de tout le pays, parfois certainement même du delta et ce afin de lui rendre hommage !

Lui payer de fait des tributs...

L'invoquer probablement au sein du temple qui lui était dédié non loin du reste des sources présumées alors, édifié sous la 18e dynastie.

 

Et que dire de Khnoum...

Et de son épouse Anoukis...

Satis constitua bien une triade sacrée d'Éléphantine ! Elle fut beaucoup plus tard considérée comme la netjeret de la fertilité mais également de l'abondance. 

 

Et si nous nous référions un peu à Wallis Budge…
EA 1969…
"Les dieux des Égyptiens" et plus particulièrement au volume n°2 et en page 56…

Notre netjeret Satis serait comme nous l’avons déjà mentionné bien liée à l'inondation annuelle de l’Iterou-aâ (itrw-aA)...
Du Nil bien sûr si vous préférez !

Ainsi…
Au cours de la saison dite d’ "akhet" demeurait bien la fameuse inondation, qui soulignons le, est de nos jours inexistante : hélas probablement du côté écologique !

Alors rappelons-nous…
Il y avait de bien fortes pluies durant ces quelques mois d'été, à savoir entre Juin et Septembre et ce au sein des hauts plateaux éthiopiens !
Cela se traduisait à des degrés forts variables du reste, par le débordement de la rivière qui apportait avec son lot d'eau mais également les précieux fertilisants, à travers ce limon salvateur...

De fait…
Et cela de façon récurrente, puisque se répétant chaque année…
La netjeret que nous connaissons bien à savoir Isis aurait quant à elle versée une larme !
Intervint alors notre netjeret Satet…
Elle aurait alors récupérée cette fameuse larme...

Puis conditionnée dans des pots...

Pour enfin la verser dans le fleuve….

 

Une netjeret de la chasse...

 

Nous l'avons entrevu au cours de l'article précédent, elle fut également considérée comme une divinité protectrice !

Tant pour Kemet d'ailleurs que pour pharaon...

 

Référons-nous maintenant à Spence...

1997...

"l'Egypte, Mythes et Légendes" page 155 à 156.

 

Que nous dit-il à ce sujet ?

Aux débuts...

Du moins à l'origine même de cette netjeret, la nomenclature même de Satet fut énoncée à travers le hiéroglyphe st...

st knot

 

Puis il fut visiblement remplacé par un autre signe : la peau d'une vache transpercée par une flèche : st...

shoot

 

Fut-ce vraiment en relation avec sa fonction en tant que netjeret de la chasse ?

 

Et ce en lui donnant une épithète :

 

"Elle qui tire"


Le signe a été utilisé non seulement pour signifier 'tirer', mais également afin de réaliser en quelque sorte une liaison avec l'eau...

 

De fait Satet pourrait fort bien signifier :


"Elle qui verse"

 

Un lien bien probable finalement avec les cataractes du Nil !

 

Elle avait également un lien avec la grande netjeret Hathor…

Wells, RA 1985…

"Sothis et le Temple Satet sur ​​Eléphantine : Une connexion directe"…

 Studien zur Kultur Altägyptischen au niveau du  volume 12 ainsi que la page 258.

 

Nous l’avons vu, elle fut cette netjeret bien liée à la crue du Nil !

 

Mais…

Il faut ajouter le fait que la fertilité humaine ainsi que le domaine de l'amour firent aussi partis son domaine de prédilection !

 

Ainsi…

Nous sommes au niveau d’un ex-voto…

Certainement une véritable offrande à la netjeret, des galets à la forme phallique ! Il semblerait qu’au cours de l’Ancien Empire ils furent destinés au temple de notre netjeret Satet et ce visiblement à Assouan !

 

Nous savons par ailleurs qu’Hathor fut bien en relation avec le symbolisme phallique ! Et, Satet sous bien des aspects se rapprochait d’Hathor…

De plus, notre netjeret Satet fut bien adulée à la manière finalement de son parèdre, le netjer Khnoum,  qui fut je vous le rappelle à la fois un créateur et en relation bien évidente du reste  avec la fertilité !

Se pourrait-il alors que les cailloux aux formes phalliques d'Assouan puissent avoir été également une sorte de célébration quant à une union divine ?

 

Des proches de Satet...

 

A Qubbat el-Hawa...

Et ce près d'Assouan...

Il fut retrouvé l'hypogée du monarque Sarenpout II !

T31, niche axiale...

 

Un personnage qui visiblement vécut sous la 12e dynastie, exerça plus précisément ses fonctions au temps d'Amenemhat II : de 1 925 à 1 895 ans avant notre ère... 

 

  1925264_251628871683892_732656905_n.jpg

Source

 

59 - Se-hotep-ib-ra / Amenemhat I, (1976 - 1947).  

60 - Jeper-ka-ra / Senusert I / Sesostris I, (1956 - 1911/10).  

61 - Neb-kau-ra  / Amenemhat II, (1914 - 1879/76).

62 - Jai-jeper-ra / Senusert II / Sesostris II, (1882 - 1872)  

63 - Jai-kau-ra / Senusert III / Sesostris III, (1872 - 1853/52).  

64 - Ne-maat-ra / Amenemhat III, (1853 - 1806/05).  

65 - Maa-jeru-ra / Amenemhat IV, (1807/06 - 1798/97). 

Neferousobek (1798/97-1794/93)

 

10623439_766228523427000_2334084721210554493_o.jpg

  Nous voici donc au sein de l'hypogée de Sarenpout II !

Rappelez-vous, il fut bien un nomarque au sein du règne d'Amenemhat II.

Une grande salle dans la roche cependant non décorée...

Un couloir...

Des statues...

Une petite salle avec des piliers décorés...

Au fond de la salle, une petite niche avec des peintures aux couleurs très fraîches !

  Source 

 

Le cartouche "Noub-kaou-Râ"...

Nom de couronnement d'Amenemhat...

Il figure d'ailleurs sur les parois de l'hypogée de Sarenpout ! Ce dernier, ainsi que plusieurs membres de sa famille furent bien liés à notre netjeret Satet ainsi qu'à son culte comme en témoignent bon nombre d'inscriptions retrouvées sur les parois même de sa dernière demeure.

 

Du reste dès l'entrée, Sarenpount fut bien qualifié de :

 

"Prince héréditaire,

chancelier de Basse-Égypte,

l'ami unique,

le directeur des prophètes de Khnoum

et

de Satet" 

 

Hélas ce rôle de "directeur des prophètes" semble bien nous échapper complètement aujourd'hui ! Une fonction cependant suffisamment importante visiblement pour qu'il ait été considéré comme...

 

"Bienheureux auprès de Satet

maîtresse d'Eléphantine

et

de Nekhbet"

Mais tout autant d'ailleurs :

 

Qu' "auprès de Khnoum maître de la cataracte

à la tête d'Eléphantine" 

 

Nous sommes bien au Moyen Empire :


 funerairesarenp_jpg.jpg

Scène de repas funéraire !

Sarenpout semble être assis sur un siège...

Il se délecte des mets proposés sur la table !

Un petit personnage en face de lui, peut-être son fils (?),

lui propose des fleurs de lotus, symboles de souffle retrouvé...
Source
/ Lien

 

Ainsi...

La mère de Sarenpout et sa femme semblent bien avoir été, toutes les deux du reste, des prêtresses au sein même du temple de la netejeret Satet !

Ce sont là encore des inscriptions de l'hypogée qui nous l'apprennent !

 

Quelques représentations de notre netjeret Satis...

 

"Maîtresse d'Éléphantine,

 

Dame du ciel,

et

souveraine de tous les dieux."

Une transcription visible au niveau d'un relief du temple de Satet à Éléphantine !  

Sur une paroi de la salle hypostyle, érigée par la reine Hatchepsout !

La reine était encadrée par les netjerout Satet et Anouket, honorées spécialement en ce lieu... 

 

images.jpg

 

http://p9.storage.canalblog.com/91/30/563913/48379537_p.jpg

Ce naos abritait la statue de la netjeret Satet.

© Michel Baud...

Docteur en égyptologie...

Responsable de la section Nubie-Soudan au département des Antiquités égyptiennes du Louvre.

Voir son livre "Djéser et la IIIe dynastie" chez Pygmalion...

Source


Temple de Satis, épouse de Khnoum...

Construit sous le règne d 'Hatchepsout ! 

SourceL

 

 "O seigneur de la force !

 

Façonneur des dieux et des hommes !

 

Khnoum, seigneur de la cataracte,


   Satet,


   et

 

  Anouket,

 

maîtresse(s) d'Eléphantine !

 

Je me réjouis de vos noms,

je loue votre beauté"

Herod. II 162-63; cf. the “Inscription of Nesuhor”.

Reign of Apries
J. H. Breasted, Ancient Records of Egypt, Part Four, 990-995

http://www.reshafim.org.il/ad/egypt/texts/nesuhor.htm


Louvres-antiquites-egyptiennes-p1020113.jpg

La netjeret Satet.
1479 - 1425 avant notre ère.

18e dynastie.
En grès peint...
Louvre, Sully, Rez-de-chaussée, Salle 12.

© Musée du Louvre / G. Poncet / Rama

Source / Lien

 

"Celle qui donne l'eau fraîche

 

qui vient d'Éléphantine"

 

 

satet01.jpg

Voilà à nouveau notre belle Satet !

Provenant du temple d'Hathor de la reine Néfertari...

Abou Simbel...

  Source / Lien

 

 

Satet.jpg

 
 

Voilà...

Il vous faudra maintenant attendre un peu, afin d'en connaître peut être davantage sur ce sujet...   

 

 

Désinences... Prochainement sur le même sujet à savoir la netjeret Satet...  

 

- ...

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

      • Sources...

 

Ndreu G, Rutschowscaya M. H., Ziegler C., L’Egypte au Louvre, Hachette, Paris, 1997, p 112-113, notice n° 47.


Spence, L. 1997, l'Egypte, Mythes et Légendes, p 155-156.

 

Wallis Budge, EA 1969, Les dieux des Égyptiens: Volume 2, p 56.


Morgan, G. 2009, Le Saint-Graal, p 25.

 

Wells, R.A. 1985, "Sothis and the Satet Temple on Elephantine: A Direct Connection", Studien zur Altägyptischen Kultur, vol. 12, p 255 -258.


Pinch, G. 1993, Votive offerings to Hathor, p 244.

 

Pinch, Geraldine (2004) Mythologie égyptienne: Un guide pour les dieux, déesses et les traditions de l'Egypte antique. Oxford University Press. p 186-187.

 

Spence, L. 1997, "l'Egypte, Mythes et Légendes", pp 155-156

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003


Erich Lessing et Pascal Vernus, "Les Dieux de l'Égypte" Imprimerie Nationale, Paris, Octobre 1998 - En Anglais, Traduction Jane M. Todd, The gods of ancient Egypt, George Braziller, Octobre 1998.

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

 

Ruth Schumann Antelme, Stéphane Rossini, Nétèr - Dieux d'Égypte 

 

Patai, Raphael 1990 (1978). The Hebrew Goddess : Third Enlarged Edition. Detroit, MI : Wayne State University.

 

Les Dieux de l'Egypte, l'un et le multiple.  Erik Hornung, Champs / Flammarion

 

La Mythologie Égyptienne - Aude Gros de Beler - Editions Molière


Dieux et Déesses de l'Égypte ancienne -  Dr. Edouard Lambelet - Editions Lehnert & Landrock - 1989 - Les divinités de l'Égypte ancienne et comment les reconnaître.


Nadine Guilhou - Janice PEYRE : La mythologie égyptienne.  

 

Ziegler, Bovot, L'Egypte ancienne, Manuel de l'Ecole du Louvre, Paris, 2001, p 194.

 

Jean-Pierre Corteggiani, "L'Égypte ancienne et ses dieux", Fayard, p. 280. 

 

      Sitographie... 

   
Wikipedia   

 

link

 

      Taggé avec : 

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Netjerou, netjerout en Égypte antique !

Clé de VIE

 

 

 

Aphorisme...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...   

 

    "Ne sois pas méchant,

la maitrise de soi est bonne.

 

Fais-toi un monument durable par l’amour que tu laisses.


Fais plier la foule et éloigne d’elle la flamme.

 

Un peuple riche ne se lève pas pour se révolter.

 

Ne l’appauvris pas de sorte qu’il ne soit pas poussé à la révolte.

 

Car c’est le pauvre qui fomente le trouble,

enrichi paysans

et

citadins

et l’on rendra grâce à dieu pour tes dons.

 

Honore les grands

mais veille au bien être de tes gens."

  Enseignement d'Aktoes II... 

2 000 avant l'ère du Christianisme...

 

Une philosophie...

Celle d'une vie...

Simple mais pouvant s'avérer tellement efficace !

Du bon sens finalement...

 

Alors tout cet enseignement ne contribua-t-il pas à la pérennité de cette grande civilisation ?

Et ce "près de 2000" ans avant le calendrier julien de J.C ! Jules César bien sûr...

 

Fichier en PDF...

 

 

Satet 5 La "brûlante" Satet et quelques proches... ! (5) En Égypte antique ! 

 

 

 

aimé

 

 

jean-claude

Par ânhk le blog d'Aimé Jean-Claude - Publié dans : Netjerou, netjerout en Égypte antique - Communauté : blog culture
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 8 octobre 2014 3 08 /10 /Oct /2014 23:55

ankh hiero  

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

 

Un problème dû probablement apparaître...

Celui de la transmission du pouvoir

Et ce visiblement du règne de Toutânkhamon à celui d'Horemheb...

 

Ce fut probablement en raison de cette problématique que le fameux pharaon Séthi I rétablit une véritable royauté de type héréditaire !

Et cela, bien logiquement selon moi, devait contribuer, à n'en pas douter, à une certaine stabilité quant au pouvoir central ! Du reste, je suis intimement convaincu que cela permis la légitimisation du fils de pharaon et en l'occurrence, je pensais bien évidemment, à Ramsès II, ce dernier ayant été le dauphin !

 

Ainsi...

Au tout début de son règne, Séthi I sembla se consacrer à consolider son royaume et plus particulièrement vis-à vis du Proche-Orient !

Mais également au sein d'une géographie localisée à l'ouest du delta de l'Itéru.

 

Vint alors visiblement le temps du renouveau !

Il eu pour faire tout cela moins de dix années...

Plusieurs temples...

De plus bien prestigieux...

Je pense évidemment à la "salle hypostyle" au sein de Karnak mais également à cette forêt composée littéralement de 134 colonnes !

 

Ce fut également le temps de la rénovation !

Les ères précédentes furent comme nous le savons des plus perturbées ! Ce qui pourraient à mon avis expliquer que pharaon s'attela à certaines restaurations de monuments et ce particulièrement en terre de Nubie ! Car la suprématie égyptienne semble être demeurée et ce à travers la création de nouvelles cités...

 

Quant à son hypogée...

Elle fut aussi parfaitement innovante en la matière !

La plus grande dernière demeure en ce "lieu de vérité"...

 

149923_10204179213789538_9020088410413302777_n.jpg

Admirez...

Temple de Sethi I.

Abydos...

Source / © Danielle Discours.

 

Ainsi, sous le règne de Séthy I, les batailles semblent avoir été documentées par :

- Des archives Hittites,

- Cinq stèles situées dans le couloir syro-palestinien,

- Les reliefs du temple de Karnak bien sûr !

- ...

 

De ce fait nous pouvons y retrouver :

- Les noms des cités,

- Mais également ceux des peuples,

- Ainsi que des États conquis ou alors soumis à l'Égypte à ce moment là... 

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire !  

 

Pour en savoir davantage sur ce pharaon Séti I, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment ! 

 

Qu'avons nous donc découvert, à ce sujet, dans les articles précédents ? 

 

→ Article n°1 : plaçons Séti I au sein de ses contemporains… 

 

→ Article n°2 : ses frontières de l'Est furent menacées...

 

→ Article n°3 : il mena une campagne éclair...

 

95c5f246.jpg

Séti I.

  Source / Lien 

 

 

Pére de Ramsès II...


Detail-d-un-relief-d-Abydos-celui-du-fils-du-pharaon-Seth.jpg

Détail d'un relief d'Abydos, celui du fils du pharaon Séthy I !

Ramsès II !
Nouvel Empire 19ème dynastie.

Source / © Mohamed Bakier

 

Plan de l'article... 

 

→ Un règne d'une importance cruciale finalement !

 

→ On connaît entre autre chose de lui ce temple...

 

→ Le temple dédié à sept divinités ! 

 

1238882_370698253072007_2063210570_n.jpg

Détail du mur de la salle des colonnades du complexe d'Osiris...

Dans le temple du pharaon Seti I.

Abydos. 

Source

 

Un règne d'une importance cruciale finalement !

 

Et bien paradoxalement à la tendance d'aujourd'hui...

Car son règne semble quelque peu occulté par celui de son propre fils : Ramsès II !

 

Il fut tout de même un grand stratège militaire ! J'oserais même aller jusqu'à penser qu'il fut bien de la lignée du légendaire Thoutmôsis III ! Ainsi, il aurait conquis la fameuse forteresse de Qadech, alors que son légendaire fils n'y serait pas arrivé : se souvenir à cet effet du poème de Pentaour...

 

N'oublions pas que nous pourrions presque faire une analogie à cet autre pharaon qui fut Amenhotep III ! Et ce en tant que pharaon bâtisseur...

 

Finalement...

Il fut bien l'artisan de cette nouvelle stabilité au sein du royaume, et ce en moins de dix années de règne !

Prospérité économique retrouvée...

Avec je le suppute, un foisonnement sans pareil au niveau intellectuel ! Sans omettre le côté culturel bien évidemment...

 

J'en arrive même à me demander...

Sans cette gestion particulière de Kemet que fit Séthy I...

Que serait-il arrivé au règne de son propre fils, Ramsès II ?

Mystère... ?

Et puis finalement, c'est un questionnement sans importance, stérile probablement sauf dans la mesure où nous désirons mettre en évidence le règne de Séti I !

Un règne bien court finalement...

Car en vérité, nous ne le saurons jamais ! (?)

Cependant permettez-moi d'émettre le fait que ce nouveau règne, celui du dauphin, aurait pu être moins stable, moins long, moins prestigieux, moins..., et ce aux yeux de nos contemporains comme de nos anciens d'ailleurs,... !


On connaît entre autre chose de lui ce temple...


A l'orientation plein Est...

A Gournah... !

Et en plus en bordure du canal parallèle au Nil, il aboutit ainsi au temple d'Hatchepsout à Deir-el-Bahari ! Souvenez-vous des barques divines lors de la Belle Fête de la Vallée. Une en référence à ce point culminant de la montagne, c'est à dire le Qurn... ?

 

Ainsi, même si les temples étaient tous considérés comme des "Châteaux de Millions d'Années" nous leur connaissons des noms complémentaires comme :

 

→ "Le magnifique parmi les magnifiques" / djeser djeserou, pour le temple d'Hatshepsout...

 

→ "Unis avec l'Éternité" quant à celui de Ramsès III... 

 

"Sethi I est bienfaisant dans le domaine d'Amon sur la rive Ouest de Thèbes", dont les fonctions auraient été le culte d'Amon-Râ ainsi bien sûr que du Sethi divinisé !

 

→ ...

 

Séthi I semble donc avoir choisi le site de Thèbes Ouest dénommé "Hefet-her-nebes"...

"Face au Seigneur" !

Vous l'aurez compris nous évoquons ainsi le grand netjer Amon !

 

A ce titre,...

Il constituait un arrêt de choix et servait de reposoir pour les barques divines lors de la Belle Fête de la Vallée.

Sethi I succéda donc à son père, Ramsès I, qui avait alors régné souvenez-vous moins de 2 ans ! Ainsi pour cette raison, le temple funéraire de Sethi fut visiblement aussi le lieu de culte de son père Ramsès I.

Seule la partie postérieure du temple est aujourd'hui intacte, peut être par le fait qu'elle fut érigée entièrement en pierres, ou alors... ?

 

Les pylônes...

Le palais royal... Tous ceux-ci ne laissent voir de nos jours malheureusement pour la beauté des lieux, que des fondations, mais également des stèles ainsi que quelques linteaux posés à même le sol et ce quand ils n'ont pas été absorbés par les habitations du village actuel !

 
Nous visitons donc principalement une surface rectangulaire !

 

Ce dernier comprend :

- Un portique,

- Une salle hypostyle...

Celle-ci souvenez-vous devait donner accès à des chapelles dédiées au souverain divinisé bien entendu, mais également au netjer Osiris et à cette légendaire triade Thébaine...

Se rappeler alors d'Amon-Râ, de Mout et aussi de Khonsou...

 

Possibilité également de découvrir une cour solaire...

Vous pourrez y découvrir quelques salles qui semblent avoir été consacrées à Ramsès I ! 

 

  10394098_768695153170006_2521076946842506017_n.jpg

Horus menant le pharaon Sethi I vers Osiris...

La "maison d'éternité" de Sethi I...

KV17, the "Belzoni's tomb" or if you prefer "the tomb of Apis"!

Nous sommes bien au sein du mont al-Qurn et plus précisément aux "Portes des Rois", le "Lieu de Vérité"...
Source
 

 

Le temple dédié à sept divinités... 

 

Ce souverain...

Brave à la guerre...

Et bon pour son peuple visiblement !

 

Un bâtisseur inspiré...

 

Grâce à lui, la cité d'Abydos atteint une véritable splendeur ! Notamment à travers le temple que Séti I fait construire pour son père, rappelez-vous Ramsès I !

 

Les reliefs du temple d'Abydos comptent certainement parmi les plus beaux de l' "art" égyptien ! Souvenez-vous cependant, en ce temps là, il n'y avait pas vraiment d'art pour l'art en tant que tel...

Certains d'entre eux ont été démontés, tel celui qui figure de nos jours au musée du Louvre, et qui a été rapporté par le légendaire Champollion !

 

Ainsi sur les murs d'Abydos, Séti I aurait fait inscrire la liste des souverains qui, de Ménès, l'ont précédé, soit soixante-seize nomenclatures...

Le souverain fut représenté en compagnie de son fils, le futur Ramsès II, adorant les cartouches de ses prédécesseurs. C'était pour Séti I, une manière de démontrer la continuité royale...

 

La grande épouse royale de Séti fut la princesse Touy qui après la mort de son mari tiendra une place importante sous le règne de son fils, Ramsès II.

Plusieurs temples seront alors élevés par ce dernier en l'honneur de sa mère qui jouera un rôle de premier plan lors de la période de transition séparant la disparition de Séti I et l'avènement de Ramsès II. On a souvent supposé qu'il y avait eu une corégence entre Séti I et Ramsès II, mais il semblerait bien qu'il n'en fut rien ! Séti I et Touy  n'ont pas eu une nombreuse descendance.

A part le futur Ramsès II...

Ils auraient eu une fille, nommée Tia, qui épousera visiblement un haut dignitaire de la cour... En fait, il subsiste un mystère qui semble tenir à la présence d'un énigmatique personnage répondant au nom de Méhy au sujet duquel beaucoup croient qu'il aurait été le premier prince héritier de Séti I...

 

On voit souvent en effet ce mystérieux Méhy représenté sur les reliefs du pharaon Séti I, notamment sur ceux relatant ses premières campagnes militaires... 

 

Voilà...

Il vous faudra attendre, un peu, afin d'en connaître prochainement la suite...   

 

 

sethiI100.jpg

Le visage de Séti I !

Statue d'albâtre...

Elle est colossale et aurait été trouvée à Karnak !

Source / Lien

 

speos1.gif

Pakhet est coiffée du globe solaire !

Séthy I offrait ici une libation et une fumigation à la netjeret Pakhet...

P3ḫ t.

© J.L. Chappaz et S. Bickel

 

Liste des cartouches des pharaons dans le temple de Séthi I.

    19e dynastie...

Abydos.

 

sethi-Ier.jpg

Séthi I.

Détail de la peinture de son hypogée dans la Vallée des Rois.
La netjeret Hathor accueillait Séthi I...

Musée du Louvre...

Son temple à Thèbes ouest.

Source / Lien

 

SetiI-KneelingStatueOfferingToOsiris-CloseUp_MetropolitanMu.png

Statue du pharaon Seti I...

19e dynastie vers 1294 - 1279 avant notre ère... 

© Keith Schengili-Roberts

Source / Lien


Désinences... prochainement sur le même sujet à savoir Séthy I... 

 

- Méhy, l'énigme héritier,

- ... 


A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

 

Sources...

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

La Mythologie Égyptienne - Aude Gros de Beler - Editions Molière


Galina A.Belova, TT320 and the history of the royal cache during the twenty-first dynasty, page 73-80, Egyptology at the dawn of the twenty-first century 1, Le Caire, 2003. 

 

Carl Nicholas Reeves, Richard H. Wilkinson, The Complete Valley of the Kings, Thames and Hudson, London, 1996

 

Alberto Siliotti, Guide to the Valley of the Kings and to the Theban Necropolises and Temples, A.A. Gaddis, Cairo, 1996 

 

Sitographie...

 

Wikipedia

 

http://drhawass.com/blog/press-release-tunnelseti-i-tomb

 

Taggé avec :  

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Pharaons et Personnalités en Égypte antique

 

Clé de VIE

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

  "Fais du jour une Fête...

Oublie tout Mal,

songe au Bonheur jusqu'à ce que vienne le jour
où tu aborderas le pays qui aime le Silence"
"Chant du harpiste" dans la tombe de Neferhotep, Louxor
 

 

 

Fichier en PDF...

 

 

Seti I 4Il fut brave et conquérant, Séthy I et le temple dédié à sept divinités... (4) En Égypte ancienne !

 

 

aimé

 

jean-claude

Par ânhk, le blog d'Aimé Jean-Claude - Publié dans : Pharaons et Personnalités en Égypte antique - Communauté : blog culture
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 6 octobre 2014 1 06 /10 /Oct /2014 12:00

 

ankh hiero   www.aime-free.com

 

Bonjour,    

Veuillez trouver ci-dessous les dernières publications du blog d'Aimé j-c... 

 

Suite à un petit souci quant à l'envoie de la newsletter, je vous la communique à la manière d'un article...

 

  10505284_281765278670788_9105137581949764918_n.jpg

Source


J'aime cette sagesse Touareg, mais lisez plutôt :


"Ne sois pas la datte qui risque d’être mangée
et

ne sois pas non plus le piment dont les gens s’éloignent.

 

Dans la vie,

mieux vaut trouver le juste milieu,
Ne pas être trop bon,
Ni trop con,

Ni trop agressif

ou

trop docile."


5c90a9dd

 

En espérant que vous prendrez autant de plaisir à lire mes textes

que j'en ai eu à vous les écrire !    

1505455_10203484868350961_85408442_n.jpg



  10694284_792636920779298_6047673401732905326_o.jpg

Une scène de boulangerie...

Hypogée de Thèbes TT280, MMA 1101, de Meketre...

12e dynastie au cours du règne d'Amenemhat I.

Au sud  d'Asasif !

© Rogers Fund et Edward S. Harkness Gift, 1920 / MMA (20.3.12).

En bois peints et en toile de lin...

L : 73 cm.

l : 55 cm.

H : 29 cm.

Source

 

 

Beni Hassan...

Un véritable site de renom... Probablement d'ailleurs serait-ce en fonction de l'importance de cette fantastique nécropole creusée à même les falaises en calcaires, comme vous le savez !

Et ce, à une vingtaine de mètres au-dessus de l'Itéru....
Il semblerait même que sa nomenclature puisse remonter au temps de l'implantation d'une famille d'origine "arabe" qui visiblement vint y prendre racine et ce à la fin de notre 18e siècle !

Ainsi...

Souvenez-vous de ces hypogées du Moyen-Empire et cela en Moyenne-Égypte !

Au sein même de la rive droite du Nil...

A 18 kilomètres au sud d’el-Minya...

Du reste...

Rappelez-vous également, au cours de l'Ancien Empire on devait plutôt mentionner le nom de Menat Khoufou !

"La nourrice de Khéops"...

Certains auteurs subodorent même que les deux pharaons, que vous connaissez bien, à savoir Snefrou et Khéops auraient été natifs du lieu !


39 hypogées...

Quand nous y sommes...

Au-dessus des méandres de ce majestueux fleuve, qu'elle somptuosité pour l'esprit, la vue, l'imaginaire,... ! Voici donc certaines dernières demeures qui devaient en fait appartenir aux gouverneurs de pharaon : ils étaient visiblement extrêmement puissants ! Ils sont du reste bien souvent mentionnés comme ayant été provinciaux et ce au Moyen-Empire !

Des portiques...

Des piliers…

...

Certains furent mêmes décorés, peints, en stuc,... Nous pouvons y admirer de splendides scènes mentionnant : 

→ La généalogie (Knoumhotep II,...)

→ La féodalité...

→ La vie militaire (Amenemhat,...)...

→ La lutte (Khéti,...)...

→ La chasse (Amenemhat,...)...

→ Les offrandes (Knoumhotep II,...)

→ ...

 

Allons maintenant à Assouan, si vous le voulez bien !

Au sein de l'hypogée de Sarenpout II, nous sommes bien au Moyen Empire... Dans cette zone appelée Qubbet el-Hawa, une nécropole aux bien nombreuses dernières demeures, allant d'ailleurs de la 6e à la 12e dynastie !

Voici en particulier Sarenpout II qui visiblement fut un homme d'origine modeste mais cependant ayant eu un très beau hypogée...

  10623439_766228523427000_2334084721210554493_o.jpg

  Nous voici donc au sein de l'hypogée de Sarenpout II !

Rappelez-vous, il fut bien un nomarque au sein du règne d'Amenemhat II.

Une grande salle dans la roche cependant non décorée...

Un couloir...

Des statues...

Une petite salle avec des piliers décorés...

Au fond de la salle, une petite niche avec des peintures aux couleurs très fraîches !

  Source


Notons au passage...

Que sous le règne d'Amenemhat II, demeurèrent probablement de bien nombreux contacts, étroits d'ailleurs, avec le monde du Proche-Orient ainsi même qu'avec la Crète !

Cependant...

Nous ne savons que bien peu de choses de ses activités politiques internes...

 

fleche_detouree.jpg   Lire l'article en ligne…

 




  ay--70-.JPG

Voyez la perruque de Tiy au sein de l'hypogée de Ay !

Source Lien


Elle semble être maintenue au moyen d'un bandeau de tête ainsi qu'un ruban, positionné au niveau des oreilles.

Regardez, il semblerait bien que nous pouvons même y distinguer les boucles du bandeau et du ruban ! 

 

Il y a plus de 3 300 ans...

Au sein d'une cité nouvellement construite en terre de Kemet...

 

Une femme, mais évidemment ce ne fut pas Tiy, possédait une coiffure très élaborée ! Elle possédait visiblement de longs cheveux...

Cependant elle n'avait pas subi de momification !

Quand les archéologues ont découvert ses restes, ils ont découvert qu'elle portait "une coiffure très complexe avec environ 70 extensions bouclées" selon Jolanda Bos...


  1907884_762133410489014_3052793843234047049_o.jpg

Source 

 

10648556_762133017155720_9028363028312333237_o.jpg

Source 


 

   cliquer ici   Lire l'article en ligne…      

 

 



                 Uploaded Image

Malgata glassware...

 Source


La production du vrai verre n'était pas apparue en Égypte avant le début de la 18e dynastie, i.e. vers 1 500 avant notre ère : certainement importée d'Asie occidentale !

Importation de gros "lingots" de verre...

Importation d'artisans aussi...

  http://images.metmuseum.org/CRDImages/eg/web-large/11.215.214_view_1.jpg

"Lingot" de verre : lien

Haute-Égypte, Thèbes,

Malqata, palais d'Amenhotep III...

"www.metmuseum.org."

Source

 

Utilisations bien diverses, notamment au niveau des transports :

- D'huiles parfumées, 

- De bijoux,

- D'amulettes,

- De jolies incrustations aussi,

- Des décorations architecturales,

- ...

Nonobstant...

Je vous rassure...

Vous auriez parfaitement raison de supputer que la fabrication de la faïence remontait à cette période prédynastique soit autour du quatrième millénaire avant notre ère !

Ainsi à partir de la 18e dynastie, nos anciens Égyptiens auraient dès lors tôt fait de développer une industrie très sophistiquée...

Et, elle sembla prospérer sous Amenhotep III : 1 390 à 1 352 avant notre ère... Mais également sous son fameux successeur c'est à dire Akhenaton : 1 352 à 1 336 avant l'ère du Christianisme !

 

C'est bien un "krateriskos" de Malgata !

Souvenez-vous de ce grand et probablement beau palais royal d'Aménophis III... 

"Krateriskos"...

"Petit cratère"...

 

Ce "krateriskos" que nous voyons ici montre bien un corps bleu cobalt avec des ornements sous formes de bandes :

- Bleu blanc,

- Jaune,... Les enjolivures en question furent élaborées au moyen d'un acte de pressage ! Et ce en prenant des fils de verre colorés qu'ils appliquèrent certainement sur une surface lorsqu'elle fut encore en pleine fusion ! L'arrangement des fils se fit certainement en usant d'un outil métallique créant de fait des motifs décoratifs... 

Voyez les deux poignées horizontales collées à l'épaule...

Avec ce pied tout en largeur...

 

Cependant, la technologie du verre soufflé était encore inconnue à cette époque !

 

Ainsi, une masse en fusion, fut certainement obtenue autour de 1 000 à 1 150 ° C et ce :

- De la silice,

- Du fameux natron,

- ...

 

Ils durent probablement entourer cette masse d'un noyau :

- D'argile,

- De fumier,

- ... Ensuite cette protection, cet isolant en quelque sorte, fut certainement ôter !


  Egyptian_-_-Malqata_Kateriskos-_Vessel_-_Walters_4732.jpg

Objets de grand luxe...

Malgata, aujourd'hui Thèbes Ouest...

Source


http://news.wustl.edu/news/PublishingImages/Hope300.jpg

Règne d’Amenhotep III

et

de Ramsès II...

Le bleu pâle est bien dû au cobalt qui peut avoir été obtenu à partir d’un minerai extrait dans une oasis au sein du désert oriental saharienne.

 Source


 

fleche_detouree.jpg   Lire l'article en ligne…




201141221757_chapeau_felicitation_ssc-copie-2.gif

 "On ne doit jamais écrire que de ce qu’on aime.

 

L’oubli

et

le silence sont la punition

qu’on inflige à ce qu’on a trouvé laid ou commun,

dans la promenade à travers la vie"
Ernest Renan

 

  aimé

jean-claude

 

"Ils ne savaient pas que c'était impossible,

alors ils l'ont fait"

Par ânhk, le blog d'Aimé Jean-Claude - Communauté : blog culture
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 28 septembre 2014 7 28 /09 /Sep /2014 23:55

ankh hiero    

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

10474689_10152571061710406_641753932868581489_n--1-.jpg

Provenance Akhet-Aton...

Source  

 

Aujourd’hui…

Il nous est particulièrement familier…

Du reste, son usage en est même devenu naturel, quotidien même… !

 

Une matière première bien précieuse !

Avec des recettes de fabrications jalousement tenues secrètes…

 

Voici, le verre…

Afin d’atteindre le résultat que nous lui connaissons de nos jours il lui fallut une bien longue histoire, traversant une véritable chimie du minéral,…

 

Parvenir ainsi à transformer cet élément, certes des plus abondants en terre de Kemet, à savoir le sable et ceci en verre, dû certainement requérir un amoncellement de circonstances bienheureux et d’observations, tous cela couplées à une inventivité relevant finalement d’une série de prouesses !

 

 "Le peu que savaient les Égyptiens,

il y a peut-être quelque mérite à l'avoir trouvé près de trente siècles avant notre ère"

 

  10553367_10152571050700406_846362566488352234_n--1-.jpg

 

Source / Lien

 

La pierre qui devient liquide !

Environ 1 350 ans avant l'ère du Christianisme...

 

Plan de l'article...

 

→ Le verre n’est vraiment pas un matériau simple !

 

→ Il existe du verre bien naturel celui-ci, ainsi...

 

→ L'usage du verre remonterait…

 

→ Une aventure qui couvrit certainement deux millénaires...

 

→ L’artisanat du verre en Égyptien antique..

 

→ Que d’interrogations ?

 

→ Ainsi…

 

Ce fut bien grâce à ce prestigieux site de Pi-Ramsès… 

 

→ Tout d’abord…

 

→ Mais nous connaissons bien d’autres preuves quant à cette fabrication…

 

Une technique qui ne fut cependant pas à la portée du tout à chacun !

 

→ Voici quelques ornements en verre colorés !

 

→ De plus, comment furent-ils élaborés ? 

 

Le verre n’est vraiment pas un matériau simple ! 

 

Car il serait bien considéré comme :

 

→ Un "solide"...

Nonobstant, c’est en vérité un liquide figé et ce à notre échelle de temps !

 

→ De plus vous conviendrez qu'il est parfaitement "homogène", enfin normalement...

A la précision de notre œil bien sûr !

De fait, il serait transparent, sans coloration...

Cependant, reconnaissons aujourd'hui qu'il est véritablement formé de diverses entités et ce à l’échelle nanométrique...


→ Enfin nous pouvons ajouter à tout cela son caractère "amorphe"...

Se référer à Zarzycki.J en 1982, pour véritablement se plonger dans le monde infiniment petit du verre...

 

Il existe du verre bien naturel celui-ci, ainsi...

 

Les impactites...

Ce sont des roches terrestres modifiées par compression, échauffement et agglomération des retombés de poussières et de fragments...
Les impactites sont donc des verres naturels formés au moment d'un impact !

 

Les tectites...

Ce sont les roches "créées" par vitrification, une fonte complète, qui sont projetées loin du lieu d'impact à la manière d' "éclaboussures" en prenant toute une variété de forme lorsqu'elles refroidissent et retombent sur terre...

 

Voici en quelque sorte un matériel provenant des netjerou :

 

http://www.planetastronomy.com/special/2008-special/15dec07/minera11.jpg

          Impactites...

      Source

http://www.planetastronomy.com/special/2008-special/15dec07/minera10.jpg
Impactites... 
Source

Car on peut y voir une véritable vitrification...

Sur une surface analogue à un cercle de sable de 80 Km de diamètre, sur un périmètre de 6 500 kilomètres carré !

 

La chaleur fit donc visiblement fondre le sable...

 

De fait, il le métamorphosa littéralement en verre normalement de couleur jaune ! Il est d'ailleurs appelé le verre libyque, avec bien souvent de nombreuses incrustations : schlieren, cristobalite,... !
→ De couleur jaune à vert clair...

→ Plus ou moins transparent...

→ Blanc parfois aussi, dû au fait de la présence de bulles d'air à l'intérieur...

→ Opaque, quand les bulles sont nombreuses...

→ ...


Le "verre libyque" est donc bien une tectite, c’est à dire une roche produite par fusion lors d’un impact...

 

105571317.zWeZFK5t.jpg

Aujourd’hui, les plus beaux verres libyques

sont considérés comme des pierres gemmes et sont taillés...

Source

 

L'usage du verre remonterait…

 

Je suppute qu’il devait être en ses temps anciens un matériau bien prestigieux !

Réservé à une certaine caste de nantis…

 

Ainsi...

Si nous nous référons à Rachet, 1994, et en page 999...

L’auteur nous rapporte dans son ouvrage, que des petits objets faits de pâte de verre furent déjà présents en Égypte durant la période prédynastique ! Et ce aux environs du 4e millénaire avant notre ère.... Par leur "fragilité et la petitesse du support" Guy Rachet préfère émettre un doute sur l’intentionnalité de leur fabrication !

 

Du reste...

Tout semble démontrer qu’il se répandit véritablement en Égypte aux alentours de 1 500 ans avant l’ère du Christianisme !

(Tite M. et al, 2002).

 

Alors...

Un peu avant 3 000 et jusqu’à 1 500 avant notre ère, seule la "pâte de verre" était fabriquée...

 

En fait...

La "véritable industrie" du verre commença bien sous le règne de Touthmôsis III (1 475 à 1425 avant notre ère) !

 

Une aventure qui couvrit certainement deux millénaires...

Entre le 5e et le 3e millénaire avant notre ère... 

 

Vous connaissez bien le verre !

De fait…

Il est alors facile d’imaginer qu’il n’est pas apparu spontanément, de façon soudaine si vous préférez !

 

Cette synthèse finalement est bien certainement le fait d’accidents :

- De cuissons par exemple,

- … Et ce par quelques artisans comme des céramistes, des métallurgistes,…

 

Souvenez-vous…

La matière vitreuse est certainement apparue avec la glaçure ! Vous savez bien ce revêtement vitrifié à la surface par exemple d’une pierre terne voir même commune, d’une céramique,…

Ainsi voyait-on de belles couleurs, bien brillantes… !

Bleues…

Vertes… Cette glaçure est apparue visiblement au cours du 5e millénaire et ce en Mésopotamie puis vint notre Kemet et cette belle vallée de l’Indus…

Par la suite...

Nos anciens élaborèrent d’innombrables statuettes, amulettes, perles,… 

 

L’artisanat du verre en Égyptien antique..

 

Ainsi…

Paradoxalement au fait que nous lui connaissons de très belles pièces élaborées bien évidemment en verrerie, cet artisanat ne semble pas finalement occuper une véritable prééminence !  

Ce qui du reste semble être en complète contradiction vis-à-vis de la faïence siliceuse !

 

Nous trouvons bien des traces de verrerie aux alentours de la 18e dynastie… Un artisanat qui semble du reste avoir connu une sorte d’apogée durant les trois siècles suivant !

 

Puis…

On pourrait presque "concevoir" une quasi disparition vers l’an 1 000 ! De nouvelles fabrications apparaissent cependant par la suite, avec l’arrivée des Perses puis des Macédoniens...

 

Un artisanat d’ouvriers d’élites…

Œuvrant évidemment pour une classe aisée, vivant dans le luxe ! 

 

Que d’interrogations ?

 

A partir de la fin de notre 19e siècle...

 

Ainsi…

Les archéologues se demandèrent comment nos anciens fabriquaient-ils tous ses objets en verre et ce à partir de cette seconde moitié du 2e millénaire avant notre ère ?

 

Au début…

Savaient-ils vraiment le fabriquer au sein des ateliers de pharaon ?

Furent-ils dépendant finalement quant aux sources d'approvisionnement d’origines mésopotamiennes !


Quant aux ateliers...

Ils devaient probablement se situés à proximité des résidences pharaoniques !

Au service du souverain bien sûr...

Ainsi...

Du moins au début...

Les produits furent certainement abordables que pour cette classe que je qualifierais de supérieure ! Je suppute même que pharaon utilisait les produits issus des ateliers royaux afin de remercier un serviteur...

 

En tout état de cause…

Il s’avère bien que les artisans de pharaons se soient véritablement affranchis des importations et ceci relativement tôt ! 

 

Ainsi…

Thilo Rehren membre du College de Londres…

Edgar Pusch au musée Pelizaeus de Hildesheim, en Allemagne…

 

Les deux auteurs semblèrent visiblement apporter un début de réponse !

 

Grâce au fait qu’ils identifièrent un site au sein de la prestigieuse cité de Pi-Ramsès.

Agglomération de Ramsès II, 1279 à 1213…

Nous sommes bien à la fin du 13e siècle avant notre ère !

A l'Est du delta du Nil…

Ainsi, un très ancien atelier fut découvert : y fabriquait-il véritablement du verre ? 

Mais le verre de base ne provenait-il pas finalement des pays voisins du Proche Orient ?

 

Ainsi...

Les lingots de verre devaient être bien rugueux et certainement ressembler à des pierres colorées ! Ceci expliquerait probablement cette description de "pierre qui devient liquide"...

 

Les deux chercheurs auraient ainsi découverts de nombreux creusets analogues à celui-ci :

 

20050617-101956-g.jpg 

Creuset en céramique utilisé en verrerie !

Du verre fusionné avec du cuivre élaborant du rouge…

Des pièces bleues…

D’autres incolores…

Nous sommes au sein d’Aa-nakhtu, cette résidence de Ramsès le Grand !

Source / Lien

 

De plus, adhérant aux parois, quelques résidus de verrerie…

Ainsi…

Selon les deux découvreurs…

Nos anciens devaient utiliser à la base une sorte de poudre de quartz broyée bien finement ! De fait, ils utilisèrent ces creusets que l’on devait probablement ensuite casser afin de récupérer le résultat de cet état de solidification qui, inévitablement, devait s’en suivre !


"M. Rehren et Pusch

ont démontré de façon convaincante

que les Égyptiens fabriquaient

de façon spécialisée

leur propre verre à une échelle massive"

Mme Caroline M. Jackson, de l’université Sheffield en Angleterre.

 

 

Ce fut bien grâce à ce prestigieux site de Pi-Ramsès…

De -1 279 à -1 213 avant notre ère...

 

On y découvrit ainsi plusieurs milliers de tessons de poteries !

Vous l’avez bien compris, dans de nombreux cas, demeurèrent encore du verre adhéré aux parois…

 

Cela permit visiblement de reconstituer les poteries ! En découlèrent apparemment deux types bien distincts…

 

Une forme ovoïde !

Se rapprochant du reste à des jarres.

Les scientifiques déterminèrent qu’ils avaient été chauffés à 900°C ! Quand nous mentionnons tout à l’heure de haute température, en voici bien une…

 

Une forme cylindrique !

Quant à eux, il semblerait bien que les températures subies aient été encore bien plus élevées !

De 1 000 à 1 150°C ?

 

Le fait d’avoir pu déterminer la présence de :

 

- Deux formes différentes de poteries,

 

- Et autant en températures… Tous cela auraient alors permis aux chercheurs d’en déduire que ces prestigieux matériaux auraient été usinés en deux étapes successives !

 

1379282_900043586692507_8492193009669796355_n.jpg 

Ostracon…

Fragment d'un pot…

Représentation d'une femme soufflant dans le fond d'un four afin probablement de faire revivre la flamme !

20e dynastie, nous sommes dans la région de Thèbes (Site exacte…?)

Now in the Aegyptische Museum "Georg Steindorff" der Universitaet, Leipzig. Inventory number 1848. Three hieratic short inscriptions, traced above and left of the figure, read : "head towards" , "flame", and "air to the oven".

Source / © Dario Nannini‎ 

 

Tout d’abord…

 

Les scientifiques subodorent que nos anciens utilisèrent un mélange constitué :

 

- De quartz évidemment,

 

- Mais également de cendres végétales !

Et cela avait une importance sinon capitale, du moins véritablement essentielle, car, comme vous le savez, celles-ci contiennent une forte concentration en sodium !

 

Un petit rappel si vous me le permettez…

Supposons que vous désirez faire plaisir à vos enfants et donc leur préparer des spaghettis par exemple ! Ainsi, lorsque vous faite bouillir de l’eau, si vous y ajouter au préalable du simple sel de table, vous diminuerez automatiquement le point de fusion ! Concrètement...

Il vous faudra bien moins de temps et surtout d’énergie (Donc économie !) et ce afin d’atteindre le point d’ébullition de votre eau !

Nos anciens avaient-ils vraiment compris l’avantage physique quant au fait d’introduire ainsi des cendres ?

 

Ainsi…

Ils devaient avoir obtenu, fondu dans leurs creusets, un verre quelque peu grossier !

Contenant des impuretés…

Comme pouvait être du reste les bulles d’air…

 

Devaient-ils alors piler finement le produit du refroidissement ?

Le lavaient-ils avec l’eau de l’Itéru ?

 

En tout cas…

Nous savons aujourd’hui qu’ils y ajoutaient des composés minéraux afin d’obtenir une certaine coloration !

 

→ La Kemet de la 18e dynastie semblait bien employer pour ces verres opacifiés finalement et bleus des cristaux d’antimoniates de calcium...

 

→ Cuivre (Couleur rouge)…

 

→ Du cobalt (Du bleu pâle, un minéral extrait dans une oasis orientale saharienne...)...

 

→ ...

 

Mais nous connaissons bien d’autres preuves quant à cette fabrication…

 

http://images.metmuseum.org/CRDImages/eg/web-large/11.215.214_view_1.jpg

"Lingot" de verre : lien

Haute-Égypte, Thèbes,

Malgata, palais d'Amenhotep III...

© vwww.metmuseum.org

Source

 

La production du vrai verre semble bien apparaître en Égypte avant le début de la 18e dynastie, i.e. vers 1 500 avant notre ère : certainement importée d'Asie occidentale !

Importation de gros "lingots" de verre...

Importation d'artisans aussi... 

 

→ Comme ce chargement de lingots !

On parla alors de lingots à peau de bœuf, de lingots ox-hide, de...

Et ce au sein d’une épave près des côtes Turques… La dendrochronologie semble datée le naufrage du navire autour de 1 300 - 1 315 avant notre ère à Ulu Burun ! Cependant...

L’origine même de cette cargaison nous est bien inconnue, du moins à ce jour me semble-t-il ! Un bateau daté bien avant Pi-Ramsès, probablement plus ancien de près d'un siècle…  

Néanmoins... 

Les gueuses sembleraient analogues par leurs dimensions mais également si nous les comparons aux formes des creusets du légendaire site de Ramsès II !

 

Alors qu’en penser ?

 

Copper_Ingot_Crete.jpg

Voici un autre exemple de lingot mais celui-ci est en cuivre !

Provenance de Zakros...

Source

 

→ N’oublions pas non plus les fragments de creusets également identiques sis à :

 

- Akhet-Aton, vous savez la nouvelle capitale du pharaon Akhénaton qui régna de 1375 à 1354 avant notre ère ! 

Ainsi...

Tandis que pharaon ordonnait l'importation de verre en Égypte, comme en témoigne certaines l'inscriptions au niveau d'une tablette d'argile, il en faisait probablement déjà produire dans ses ateliers !

Du reste, l'un de ses successeurs en exporta visiblement vers l'Asie Mineure...

 

- Lisht,

 

- … 

 

Une technique qui ne fut cependant pas à la portée du tout à chacun !

 

Car comme vous le savez…

Il fallait avoir la maitrise des hautes températures !

Elles devaient être suffisamment élevées afin d’atteindre la fusion du fameux quartz, la matrice intrinsèque au sable, comme vous le savez.

 

Ainsi…

Ils firent des lingots au sein des ateliers royaux !

 

Ces derniers furent alors distribués dans d’autres « laboratoires » de transformations en quelque sorte puisque finalement ils furent ensuite refondus, refaçonnés en :

- Récipients…

- Bijoux…

- Amulettes,

- Jolies incrustations aussi,

- Décorations architecturales,

- …

 

Voici quelques ornements en verre colorés !

 

Je vous emmène maintenant au sein de la 18e dynastie...

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/03/Egypt_NK_edit.svg/512px-Egypt_NK_edit.svg.png

L'étendue de l'Égypte antique

à son apogée territoriale sous la 18e dynastie !

 

Une ère fabuleuse quant à maints domaines comme la production de verrerie !

 

Et pour preuve...

Voici quelques pièces très insolites si nous nous référons à Anna Hodgkinson, "Research Fellow", du British Museum...

 

10474689_10152571061710406_641753932868581489_n--1-.jpg

Provenance Akhet-Aton...

Source 

 

Seraient-ce des "bouchons d'oreille" ?

Une nouvelle intrigue antique ?

 

Qu'inspirent-ils à travers leurs aspects parfaitement colorés ?

En verre bien entendu...

Des boucles d'oreilles en forme de papyrus ?


Un point qui pourrait peut-être s'avérer d'importance...

Tous les exemples présents au British Museum semblent avoir un petit trou qui traverse d'ailleurs parfaitement le centre des objets !

 

Ainsi, visiblement :

 

- Sir Flinders Petrie,

 

- Horace C. Beck,

 

- ... Ils subodoraient qu'ils furent des perles voir même des amulettes et ce en raison de ce piercing !


Des perles qui auraient pu être filetés à l'horizontale ou à la verticale d'ailleurs et portées en colliers ou sur les extrémités des perruques !

Tout semble possible à ce jour…

 

De plus, comment furent-ils élaborés ?


Les chercheurs supputent qu'ils furent fabriqués en enroulant des tiges de verre en fusion autour d'une autre tige mais métallique cette fois-ci ! 

Cette façon d'opérer aurait-elle vraiment réalisée un piercing complet ?

 

Certains chercheurs suggèrent même que ce trou frontal auraient été visible si ces éléments avaient été portés au niveau du lobe percé de l'oreille !

Peut-être alors logeaient-ils une fleur fraîche ?

Rien n'est vraiment à exclure, pour le moment du moins !


Aucune preuve picturale !

 

Et ce, à ce jour... 

Dommage, car cela aurait pu alors aider à la compréhension !

 

Même le contexte des trouvailles ne semble pas visiblement orienter les chercheurs !

La plupart aurait d'ailleurs été trouvés individuellement...

Même pas en paires...

 

Encore bien des questions en la demeure !  

Alors, prochainement la suite...

 

 

Désinences... Prochainement sur le même sujet... Le verre en Égypte antique ! 

 

- Les premiers objets…

- Le premier millénaire avant notre ère,

- Les sources de fondants, les premières productions,

- Une tête égyptienne en verre bleu, mais un véritable faux !

- ...

 

"Il est contraire aux bonnes mœurs

que les riches soient les seuls à employer le verre blanc,

 tandis que les pauvres se contentent de verre coloré." 

Talmud

 

 Cle de vie

  Je vous ai intéressé ?
Alors @ bientôt...

 

 

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

  Sources... 

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

 

T. Rehren et E. Pusch, Science, 308, 1756, 2005.

 

Archéologie, 01/09/2005, Luc Allemand, Nadia Daki dans le mensuel n°389, page 18 

 

Cemal Pulak, "The Copper and Tin Ingots from the Late Bronze Age Shipwreck at Uluburun", dans Ünsal Yalçin (dir.), Anatolian Metal I, Bochum, Herausgeber,‎ 2000 page 138.


Cemal Pulak (trad. Ünsal Yalçin), "The Uluburun Shipwreck", dans The Ship of Uluburun, Bochum, Deutsches Bergbau-Museum,‎ 2006 page 6
.

 

Jan D. Kramers, Marco A.G. Andreoli, Maria Atanasova, Georgy A. Belyanin, David L. Block, Chris Franklyn, Chris Harris, Mpho Lekgoathi, Charles S. Montross, Tshepo Ntsoane, Vittoria Pischedda, Patience Segonyane, K.S. (Fanus) Viljoen, Johan E. Westraadt. "Unique chemistry of a diamond-bearing pebble from the Libyan Desert Glass strewnfield, SW Egypt: Evidence for a shocked comet fragment" Earth and Planetary Science Letters, 2013; 382: 21 DOI: 10.1016/j.epsl.2013.09.003.

 

   Sitographie...

 

Wikipedia   

 

Link

 

 

  Taggé avec : 

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties... 

 

Hypatia...

 

"Quand on étudie le passé,
il est impossible de ne pas jeter

un regard sur l’avenir’"
Arnold Toynbee

 

Clé de VIE

 

 

Aphorisme...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...    

 

 

"Il faut toujours viser la lune

car,

même en cas d'échec,

 

on atterrit dans les étoiles"

Oscar Wilde 

 

 

Fichier en PDF...

 

Le-pouvoir-miraculeux-du-sable---le-verre----1--En-EgyptLe pouvoir miraculeux du sable ! Une matière première précieuse, aux recettes de fabrications jalousement secrètes, le verre ! (1)… En Égypte antique !

 

 

aimé


jean-claude 


Par ânhk, le blog d'Aimé Jean-Claude - Publié dans : Inventions et Égypte antique - Communauté : blog culture
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 21 septembre 2014 7 21 /09 /Sep /2014 23:55

ankh hiero     www.aime-free.com  

 

40.2.4_EGDP013335.jpg

Fiole datée de la période amarnienne comme le sujet de notre thématique !

Métropolitain Muséum...

Une fiole dite "à parfum" ou à "huile parfumée"...

Décorée d’une très jolie jeune fille comme vous pouvez le constater...

Une princesse amarnienne, à la longue chevelure noire...

  Source / Lien

 

Ainsi…

Nous sommes bien au sein de cette inédite et riche ère d’Akhet-Aton ! Souvenez-vous de Tel el-Amarna d’aujourd’hui…

 

L’Homme devait alors avoir atteint un tel niveau :

- D’existence, du moins je suppute cela quant à une certaine caste…

- De loisirs probablement…

- …

- De préoccupations aussi et cette fois d’ordre esthétique !

Ils jouèrent visiblement d’ingéniosités dans un domaine bien moins propagandiste,…, pharaonique si vous préférez, et ce si nous comparons à l’érection d’une pyramide…

 

Ainsi...

A contrario des prêtres qui se rasaient les cheveux afin d'atteindre une certaine pureté, probablement aussi pour palier aux problèmes des poux et autres parasites, nous voyons bien ici une autre pratique quant aux gens du peuple…

Perruques…

Cheveux longs…

Cheveux plutôt mi-long…

Cheveux tressés…

Cheveux teintés…

Cheveux avec des extensions…

 

Dès lors, lisez plutôt…

Les chercheurs auraient découvert la résultante d’une innovation tout à fait surprenante !

Vous l’aurez bien compris…

Il fut d’ordre esthétique…

 

Cependant cette "nouveauté" fut-elle d'origine :

- Cosmétique... ?

- Du domaine de la thanatopraxie ?

- ... ?


   1280px-Gebelein_predynastic_mummy_British_Museum_EA_32751.jpg

EA 32751...

"Ginger"...

Voyez ses cheveux préservés...

Momie prédynastique, Gebelein, au British Museum...

3 400 avant notre ère !

Source / Lien

 

 

Plan de l'article...

 

→ Soixante-dix types de cheveux !

 

→ Ainsi nos précieux cheveux !

 

→ Quant à la couleur des cheveux...

 

→ Et comme vous le savez déjà, nos anciens usaient du fameux henné !

 

→ Nous voilà maintenant avec une femme aux extensions de cheveux… !

 

Une femme qui ne fut cependant pas momifiée artificiellement…

 

→ 100 crânes récemment excavés et étudiés…

 

→ Les personnes à Amarna ont également aimé garder les cheveux courts !

 

Soixante-dix types de cheveux !

 

Et vous avez bien lu !

 

70 types de cheveux différents auraient ainsi été incrémentés sur une chevelure, à la base bien naturelle celle-ci…

Du reste, grisonnante visiblement…

Et teintée au henné…

 

Ainsi nos précieux cheveux !

Joann Fletcher…

Un égyptologue britannique…

De plus, il est spécialiste en analyse capillaire…

Comme vous le savez…

Les cheveux peuvent permettre de déterminer les conditions quotidiennes quant à la vie dans l’antiquité !

Les maladies…

Les régimes alimentaires…

La prise de drogue...

...

 

Bien sûr, n’oublions pas, la fameuse apparence physique !

Tout autant que la vie sociale du reste...

Car finalement…

Les cheveux représentent, encore de nos jours d’ailleurs, bien un substrat d’analyse et de fait, d’informations relativement riche !

 

Somme toute, d’autant plus cossu finalement qu’il aurait été retrouvé en un nombre relativement conséquent au niveau de corps momifiés naturellement puisque se trouvant dans le sable du désert… !

Proche de l’Itéru…

Ainsi, comme vous le savez, sous l’action combinée :

- De la chaleur,

- Voir même de la sécheresse,

- Du sable anhydre et dessiccateur tout à la fois,

- … La peau alors se desséchait naturellement, sans se décomposer, amenant une bien surprenante conservation...

Nous apportant en définitive, de nos jours, un échantillonnage dès plus diversifié en comparaison des seules momifications artificielles de pharaons, de hauts dignitaires,…

 

Quant à la couleur des cheveux...

 

Synthétiquement bien sûr, souvenez-vous :

 

→ Les asiatiques "mongoloïdes" auraient les cheveux très épais, voir même raides,...

 

→ Les caucasiens avec leurs sections rondes...

 

→ Quant aux africains, ils auraient des sections aplaties, caractéristiques des frisures,...

 

→ ... 

 

De la même manière, nos cheveux ont une certaine couleur ! Et cela en fonction de leurs pigmentations bien sûr !

Des pigments mélaniques qui les composent bien naturellement…


→ Les bruns…

Majoritairement on retrouve l'eumelanines... : pigments bruns-noirs !


→ Les blonds…

Comme les roux d'ailleurs possèdent de la phaeomelanines...  : pigments rouges-jaunes !


→ …

 

article-2030384-0D93AA6300000578-943 306x423

Source / Lien

 

Ainsi…

Au niveau des momies, le brun semble bien dominer !

Voir une le brun sombre…

Presque le noir du reste !

 

Nonobstant, il ne vous aura probablement pas échappé que véritablement il ne fut point rare du tout de rencontrer :

 

- Des châtains clairs,

 

- Et même des cheveux blonds ! Oui, vous avez bien lu, des cheveux blonds !

 

- Des roux aussi… !

Souvenez-vous à cet effet de la nécropole de Gebelein située au sud de Thèbes…  

Et surtout de cet homme…

Qui fut d’ailleurs certainement assassiné au moyen d’un objet tranchant si nous nous référons aux lésions dans le dos !

L’homme de Gebelein dénommé Ginger, car il avait bien les cheveux roux comme d’ailleurs, bien plus-tard, le grand Ramsès II…

 

1024px-Egyptiskgrav.jpg

Période prédynastique…

Un corps momifié naturellement et plusieurs poteries !

Vers 3400 avant notre ère !

Plus de 5400 ans…

 Tombe avec poterie badarienne découverte à Hiérakonpolis.

British Museum.

Voyez nous sommes en pleine momification naturelle !

Source / Lien


Et comme vous le savez déjà, nos anciens usaient du fameux henné !

 

Ainsi, souvenez-vous du grand pharaon Ramsès II, il semblait déjà à son époque jouer avec la cosmétique et vouloir même cacher ses cheveux blancs…

Et cela au moyen de ce colorant !

Le henné…

Koper…

Kwpr "prononcer kuper", du démotique qwpr…

 

 henne910.jpg

Un buisson de henné...

b3.t kwpr.

Source / Lien

 

Ainsi souvenez-vous de ce texte destiné à être prononcé pendant les rites funéraires, un père qui devait bien s’adresser à sa fille défunte, dénommée Tanaweruow :

Papyrus Harkness...

61 après notre ère...

col. I, 12–20.

"Ton henné (kwpr), fais-le boire.

Ta laine parfumée, expose-la au vent.

Expose la rose au vent du nord.

(. . .) 

Un buisson de henné (b3.t kwpr) poussera là où s’effectuera ta traversée...

(...)
Si tu désires du parfum, le buisson de henné... "  

 

Alors le Lawsonia inermis, le henné, avec sa coloration bien typique, croissait en fait bien en abondance sur les rives de l’Itéru !

Orangée…

Brillante… Ainsi, Dioscoride et Pline l’Ancien, dont les informations se recoupent visiblement en grande partie, décrivaient tous deux un arbuste odoriférant réunissant toutes les caractéristiques de la Lawsonia !

 

Nous voilà maintenant avec une femme aux extensions de cheveux… !

 

Nous sommes au sein de l’ "Amarna project" et de fait de la fameuse et légendaire nouvelle capitale du pharaon Akhenaton

Avec l’archéologue Jolanda Bos et un article publié récemment dans le Journal of Archéologie égyptienne...

Et ce sous la direction de Barry Kemp… 

 

Une femme aux cheveux grisonnants et de fait d’un certain âge…

Qui de plus est, elle devait être bien teintée au henné…

Mèches…

Colorations… Quel modernisme finalement !


Une momie de femme comportant 70 extensions de cheveux différents

Des mèches situant du noir au brun…

Et cela évidement en plus de sa chevelure naturelle puisque nous sommes bien en présence d’allongements, de bien longues annexes capillaires...

 

  armana-egypt-hair.jpg

Une femme de 3 300 ans...

Elle devait avoir une coiffure bien complexe !

70 extensions de cheveux...

© Jolanda Bos et Lonneke Beukenholdt.
Source
/
Lien

 

Une femme qui ne fut cependant pas momifiée artificiellement…

 

Cela permet de statuer sur son rang social...

Elle ne devait probablement pas faire partie de la caste des privilégiés ! (?)

Fut-ce alors une pratique imposée par Akhenaton,…,  sait-on jamais ! (?) En fait, elle fut visiblement et simplement enveloppée dans "une sorte tapis" !

 

Selon Jolanda Bos…

Les chercheurs découvrirent une entité agrémentée...

 

"Elle portait une coiffure très complexe,

avec approximativement 70 extensions de cheveux fixés en plusieurs couches.

Les extensions quand à elles sont de poids et de taille différentes"

 

Elle fut inhumée dans une nécropole proche de l’ancienne cité d’Akhet-Aton, près de l’Itéru, mais cependant en pleine zone désertique !

Une ère ou fut exacerbé le culte d’Aton comme vous le savez, avec le disque solaire !

 

La ville fut-elle abandonnée comme notre défunte ?

Comment s’appelle-t-elle ?

Quel âge avait-elle lorsque le monde d’Osiris l’appela ?

Avait-elle une profession ?

Une fonction ?

 

En tout cas sa spécificité semble bien avoir été sa coiffure !

 

  Egyptian_woman-3.jpg

© Jolanda Bos et Lonneke Beukenholdt.
Source /
Lien

 

100 crânes récemment excavés et étudiés…

 

Bien sûr réalisés par l’archéologue Jolanda Bos !

 

Nous sommes toujours dans les cimetières d’Akhet-Aton…

Et parmi ce vaste "échantillon" de défunts, seulement 28 auraient conservés des cheveux…

 

Voici donc un point important pour la compréhension de cette société au sein de cette période d’Akhet-Aton quant à la diversité ethnique en particulier ! Les chercheurs purent ainsi y remarquer une forte variabilité des types de cheveux !

 

Des cheveux :

 

- Très souvent tressés…

 

"Toutes les tresses trouvées dans les coiffures étaient simples,

à trois brins,

 pour la plupart 1 cm [0,4 pouces] de large,

avec des brins d'environ 0,5 cm [0,2 pouces] tressés"

 Jolanda Bos…

 

- Noirs et rès bouclés…

 

- Bruns et raides…

Avec des "anneaux" qui auraient pu se situer au niveau des oreilles ! Un style qui semble avoir été une sorte de mode au sein de la nouvelle cité !

 

- …

 

Les personnes à Amarna ont également aimé garder les cheveux courts !

 

"Les tresses font souvent pas plus de 20 cm de long

 [7,9 pouces],

ce qui laisse les cheveux à la longueur de l'épaule à peu près"

Jolanda Bos…

 

Cependant…

 

"Les cheveux les plus long sont composés de plusieurs couches

avec des extensions d'une longueur d'environ 11,8 cm

[30 pouces]."

Jolanda Bos…

 

Il semblerait bien qu’ils graissaient leurs cheveux, certainement afin de les maintenir ! (?)

Etait-ce de la graisse animale ?

Post-mortem ? 

 

amarna-extension-jolanda-bos-rot-298x198.jpg

© Jolanda Bos, Lonneke Beukenholdt.

Source / Lien

 

amarna-extension-jolanda-bos.jpg

Sur les cheveux vous remarquerez les restes d'un tissu !

Une sorte de "bonnet" ?
© Jolanda Bos, Lonneke Beukenholdt.

Source / Lien

 

Comme vous le voyez, les études sont loin d’être abouties…

Alors…

Prochainement la suite, probablement...   

 

 Cle de vie

  Je vous ai intéressé ?
Alors @ bientôt

 

 

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

  Sources... 

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse 

 

Balout, L., C. Roubet & C. Desroches-Nlecourt, 1985, La Momie de Ramsès II : Contribution Scientifique à l’Égyptologie, Éditions Recherche sur les Civilisations. 


Desroches-Noblecourt, Ramsès II, la véritable histoire, Pygmalion, 1997

 

 

   Sitographie...

 

Wikipedia  

 

Link 1

 

Link 3

 

 

  Taggé avec : 

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Kemet

 

 

"Quand on étudie le passé,
il est impossible de ne pas jeter

un regard sur l’avenir’"
Arnold Toynbee

 

Clé de VIE

 

 

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...    

 

 

"Tiens-toi écarté du rebelle,

ne t’en fais pas un ami.


Lie-toi d’amitié avec un homme

rigoureux et juste,

 dont tu auras observé les actions."

Ani 

 

 

Fichier en PDF...

 

Une découverte surprenante ! Quand l’ingéniosité fut mUne découverte surprenante ! Quand l’ingéniosité fut mise aussi au service de la beauté… En Égypte antique !

 


 

aimé


jean-claude

Par ânhk, le blog d'Aimé Jean-Claude - Publié dans : Nouvelles de 2014 - Communauté : blog culture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Vous êtes sur un site d'informations celui d'Aimé Jean-Claude...

  • : Le site d'ânkh i.e. d'Aimé Jean-Claude
  • Le site d'ânkh i.e. d'Aimé Jean-Claude
  • : Culture Littérature art histoire découverte Culture
  • : Ensemble, découvrons ma réalité... S'intéresser à l'histoire, c'est aussi avoir de l'attrait pour l'Homme contemporain, c'est appréhender les événements de chaque jour, c'est avoir une vue probable sur l'avenir... Ce blog s'adresse aux personnes qui souhaitent découvrir et partager la passion de l'Égypte antique. "Décrire l'Égypte", quelle belle ambition ! Antonio Baldini ne disait-il pas " Le sens de l'Histoire s'acquiert en y participant un peu"...
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Fouiller...

Aphorismes

"Il n'y a pas d'homme cultivé.

Il n'y a que des hommes qui se cultivent."

  Maréchal Foch

 

   Le Savoir c'est la Liberté !

Traduction

Ainsi...

Rubriques

Partager

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés