Mercredi 23 juillet 2014 3 23 /07 /Juil /2014 23:55

ankh hiero   www.aime-free.com 

 

nedjemet02b.jpg 

Nedjemet

et

Hérihor

Ils sont tous les deux représentés au sein du "Peret em mérou"

ou plus communément dénommé le "Livre pour sortir au jour"

Découvert dans la cachette de l'hypogée DB320 à Deir el-Bahari

Source / Lien 

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire !  

 

Pour en savoir davantage sur cette thématique c'est à dire un mystérieux personnage que fut Hérihor, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

 

Qu'avons nous donc découvert, à ce sujet, dans les articles précédents ? Tout un programme, que nous venons simplement d'effleurer ici...

 

→ Article n°1 : c'est l'histoire de trois hommes de pouvoir...

 

→ Article n°2 : les momies profanées...


→ Article n°3 : la grande misère des pillards...

 

→ Article n°4 : pour Hérihor, ce fut bien Amon qui fit tout !

 

pic04192006.jpg 

Hérihor jouant au Senet ! 

© Peter A. Clayton


Plan de l'article...

 

→ Hérihor fut-il réellement pharaon ?

 

→ Mais où est donc passé Hérihor… !

 

M. Andrzej Niwinski

 

→ M. John Romer… 

 

  7747_10152208042183554_187284415_n.jpg

Le Gebel Ragab...

Côté sud.

© Kamil Zachert 

  Source / Lien

 

 

Hérihor fut-il réellement pharaon ?

 

En ce qui concerne les informations relatives à ce haut personnage d’Hérihor, elles sont en vérité bien maigres !

 

Cependant…

Certains auteurs actuels semblent subodorer qu'il le fut bien, pharaon !

 

Nonobstant...

N'oublions pas qu'il n'était pas inscrit au sein des listes royales de Manéthon comme du reste quelques autres souverains ! De fait est-ce vraiment un élément qui fait véritablement avancé notre pensée du jour ?

 

Ce fut en tout cas un grand prêtre d'Amon, à Thèbes bien évidemment ! Il aurait régné au moins sur cette cité entre 1080 à 1074 avant notre ère pour P.A. Clayton, N. Grimal,
J. Kinnaer, D. Sitek...
Quant à K. Jensen-Winkeln, il suggère 1076 à 1066...

 

Mais où est donc passé Hérihor… ?

 

Pas de sépulture connue d'Hérihor !

 

Nonobstant...

On trouva bien celle de son épouse, vous savez la fameuse Nedjemet…

Nodjmet...

Nodymet...

NDmt...

"La douce", "l'agréable"...

 

QueenNodjmetAdoreOsiris.jpg

La Reine Nodjmet...

Probablement la soeur de Ramsès XI !

Source / Lien

 

Les chercheurs découvrirent également deux sarcophages...

Ainsi qu’un coffre à vases canopes...

Et tout ceci dans un endroit quelque peu insolite puisque il s'agissait de la fameuse cachette DB320 de Deir el-Bahari !

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6a/DB320_Tomb.jpg

Puits d'entrée de la tombe...

Source

 

Cette cache semble avoir été composée de :

- Deux salles,

- Ainsi que trois corridors...


http://www.narmer.pl/teby/ima/db320_map.gif

http://www.narmer.pl/teby/ima/db320_iso.gif

Source

 

TT n°320...

Devenu bien célèbre sous le nom de "cache de Deir el-Bahari".

 

Mais où est donc passé Hérihor… ?

De ce fait...

Vous aurez certainement l'occasion de lire certaines théories sur cette thématique... !

"Peut être" de l'ordre de l'utopie ?

L'avenir nous en dira bien davantage car pour le moment cela demeure du domaine de la théorie... ! Cependant souvenez-vous de cet adage "Il ne savait pas que s’était impossible, alors il l’on fait "...

 

Du point de vue d'un archéologue...

Un des faits les plus intéressants sur Hérihor est que son hypogée, ainsi que celui de Piankh d'ailleurs, n'a jamais été retrouvé !

 

Ce qui conduisit certains chercheurs comme :

- Andrzej Niwinski,

- John Romer,

- ... à croire qu’une dernière demeure commune, ou pas du reste, se trouvait dans cette vallée qui semble bien détenir le nom d'Hérihor…

 

M. Andrzej Niwinski...

 

De l'Institut d'archéologie de l'Université de Varsovie… 

Un archéologue...

Et un égyptologue de surcroit...

Il pense que hypogée d’Hérihor serait, comme celui de Toutânkhamon, resté intact ! Cependant n'oublions pas que les hypogées ayant échappé aux pilleurs et contenants des sépultures intactes sont extrêmement rares...


Il pense que l'hypogée d’Hérihor serait, comme celui de Toutânkhamon, resté intact !

En effet, les dernières demeures ayant échappé aux pilleurs et contenants des sépultures intactes sont extrêmement rares…

 

Les éléments réunis par son équipe semblent lui indiquer l'emplacement de l’hypogée ! 

Et dans cette optique...

Il paraît parfaitement convaincu d’être en mesure de confirmer cela si seulement l'opportunité pouvait lui être donnée de vérifier sa théorie selon laquelle le complexe funéraire serait situé à el-Bahari ! Aux environ de Louxor, comme vous le savez ! 


"Ce serait un grand succès pour l'université de Varsovie

et

l'archéologie polonaise,

et

une grande satisfaction pour tous ceux qui y auront contribué"

Andrzej Niwinski


Selon cet archéologue, il ne lui manquerait plus que 30m à franchir...

 

482516_10152208041313554_1208150967_n.jpg

  Source / Lien

 

M. John Romer…

Il a, à ce jour, 72 ans.

Visiblement un expert en épigraphie...

Un travail de 40 ans...

 

Le  site de Wadi el-Gharbi...


article-2592649-1CB0820900000578-419_634x362.jpg

Source / Lien

 

À l'ouest de Louxor...

Près de la belle Vallée des Rois...

Et également de celle des Reines !

Un lieu qui possèderait plein de graffitis d'Hérihor ! De fait, Romer fut amené à "suspecter" ce lieu comme l'endroit qui pourrait être l'emplacement de l'hypogée ! (?)

 

Jusqu'à présent…

La seule personne y ayant effectué des recherches fut vraisemblablement Howard Carter ! Vous savez ce légendaire archéologue qui avait percé un trou dans la porte scellée de la chambre funéraire de Toutânkhamon, en 1922 !

 

En 1916…

Il avait ainsi fait creuser des tranchées sur le site de Wadi el-Gharbi. Il aurait ainsi découvert des "monticules" de roches calcaires effritées, jonchées à même le sol, une analogie probable à celles trouvées dans les hypogées royaux de la fameuse Vallée des Rois !

Visiblement, il ne poussa pas davantage son investigation ( ?) car il sembla abandonner le site…

 

Seulement voilà, John Romer semble finalement avoir repris les recherches de Carter… !

Il sembla dès lors se concentrer sur la transcription des hiéroglyphes laissés visiblement par les ouvriers royaux qui pourraient selon lui avoir contribué à la construction de l’hypogée tant recherché !

 

Romer avec ses plus de 40 ans de recherches serait visiblement secondé par Ales Peden…

Tous deux semblent avoir déchiffré la nomenclature même d’Hérihor au niveau d'au moins150 véritables inscriptions !

Ainsi…

Selon les deux archéologues…

L’hypogée ne devrait pas se trouver au niveau du sous-sol mais plutôt en haut de la falaise !

A plus de 300 m de hauteur…

 

Peut être trois souverains prêtres :

- Hérihor,

- Piankh,

- Et Menkheperrê. Ils seraient selon Romer tous inhumés dans le Wadi el-Gharbi !

 

SAM_0532.JPG

Source / Lien  

 

Nous sommes bien au sein d’une grande vallée au sud de Wadi el-Sikkat et comme vous le savez, de l’hypogée inachevé d'Hatchepsout ! 

 

Wadi el-Gharbi contient plusieurs :

- Textes,

- Graffitis picturales,

- Des débris,

- Des tessons de poterie,

- Des petites structures en pierre empilés, dénotant une certaine forme d'activité bien ancienne…

 

Des briques rouges...

Combinés avec des fragments de poteries semblent suggérer aux chercheurs  une poursuite de l'activité dans cette ère dites gréco-romaine mais aussi au début des coptes…

 

Nonobstant… 

Je me dois de vous préciser, qu’en dépit des tentatives insistantes des pilleurs d'hypogées locaux, aucune dernière demeure n'a été trouvée à ce jour, du moins bien officiellement !

Nous sommes ceci dit en passant au sein d’un terrain relativement éloigné et assez difficile d’accès, même comme je l’ai fais, en m'y approchant à cheval !


Cela laisse, je le suppose du moins, aucune preuve solide quant à la raison pour laquelle les anciens seraient venu en cet endroit, à moins que…

 

841849_orig.jpg

Source / Lien

 

Ainsi, le Wadi el-Gharbi  possèderait moult graffitis d'Hérihor !

 

D’ailleurs...

Une petite précision qui se voudrait révélatrice, cet amphithéâtre tout à fait naturel, aurait donné un nom archéologique, le "Cirque d’Hérihor " !

Et ceci par J. Černý ainsi que ses collègues sur la base de la référence textuelle et parfaitement répétée à Hérihor.

 

Cinq graffitis hiéroglyphiques d’Hérihor auraient été enregistrés…

Auquel, de mémoire nous pouvons ajouter deux autres dans une proximité toute relative, mais cependant dans la même vallée !

 

De fait…

Romer supputa que tout ceci pouvait démontrer que l’hypogée d’Hérihor pouvait s’y trouver !

 

Wadi el-Gharbi...


"Hérihor est susceptible d'être enterré

dans un cercueil d'or, comme Toutânkhamon.

[...]

coffres canopes,

objets d'albâtre,

des statues

et

des trônes dorés,

mais peut-être pas des chars" 

Romer.

 

 

A suivre prochainement...

 

80504 fr image5

Hérihor dans le temple de Khonsou.

© Sébastien Polet.

 

 

Hérihor - Temple de Khonsou

Hérihor.
 Temple de Khonsou. 

 

 

KingHerihorAdoreOsiris.jpg

Pharaon Hérihor adorant le netjer Osiris dans l'au-delà !

Dans le 'livre pour sortir au jour" du papyrus Nodjmet...

1050 avant notre ère.

Source / Lien

 
KingHerihorAndQueenNodjmetAdoreOsiris.jpg

Pharaon et la Reine Hérihor Nodjmet...

Source / Lien 

 

QueenNodjmetAdoreOsiris.jpg

La Reine Nodjmet...

Probablement la soeur de Ramsès XI !

Source / Lien

 

  Clé de VIE

 

 

Désinences... prochainement sur le même sujet... Le personnage d'Hérihor...

 

- Hérihor, le nouvel "homme fort",

- Le "règne" d'Hérihor !

- ...

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

Sources... 

 

Collection "Passion de l'Égypte" Editions Atlas 2003 

 

Bonhême, M.-A., "Hérihor fut-il effectivement roi ?", in BIFAO 79, Le Caire, 1979, p. 267-283.


Sitographie...

 

Wikipedia 

 

Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties..

 

Paradigme Égypte Antique !

 

Pharaons et Personnalités en Égypte antique !  

 

Clé de VIE

 

Aphorismes...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire... 

 

 

"On n'apprend pas à connaître le cœur d'un frère

quand on n'a pas fait appel à lui dans la misère.

 [...]
On n'apprend pas à connaître le cœur d'un serviteur

avant le jour où son maître est ruiné.

[...]
On n'apprend pas à connaître le cœur d'une femme,

pas plus

que quiconque ne connaît le ciel"

Ani

 

Fichier en PDF...

 

 

Usurpateur ou souverain Mais où est donc passé HérihorUsurpateur ou souverain ? Mais où est donc passé Hérihor… ? (5) En Égypte antique ! 

 

 

aimé

 

jean-claude

 

 

vie, santé, force (v.s.f.).

 

vie, force et santé.

Par ânhk , le blog d'Aimé jc - Publié dans : Pharaons et Personnalités en Égypte antique - Communauté : blog culture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 19 juillet 2014 6 19 /07 /Juil /2014 23:55

ankh hiero   www.aime-free.com  

 

Nous sommes aux prémices

 

de la civilisation Égyptienne !

 

Avant que Kemet soit unifiée

et

devienne ce premier État-nation... !

 

Cette terre sacrée...

Nous sommes bien au sein de Kemet...

Probablement d'ailleurs, l'une des plus sacrées qui soit ! N'accompagna-t-elle pas l'être humain au cours de son évolution et ce, depuis l’aube de l’humanité à travers sa sagesse, ses monuments.


Aujourd’hui encore...

De nouveaux sites s’ouvrent...

De nouveaux symboles se révèlent à nous mais je vous laisse le découvrir...

 

La nécropole Jebel Sahaba

 

est certainement

 

la plus ancienne découverte

 

dans la vallée du Nil, jusqu'à aujourd’hui !

 

  Qadan_Culture_Spread.png

La Haute-Égypte !

Nous sommes aujourd'hui au sein de la culture dites de Qadan, le long du Nil !

Une période englobant une échelle allant de 13 000 à 9 000 avant notre ère !

Source / © Mark Dingemanse / Lien

 

La culture Qadan, presque spécifique du reste à l'Afrique du Nord :

- Une phase chaude et humide, des niveaux d'eau élevés...
- Le Sahara semble réoccupé...
- Les populations s'installent donc...

 

Plan de l'article...

 

→ Situons-nous dans le temps...

 

Il y a 13 000 ans Kemet et le Soudan était peut être froid et aride !

 

→ On aurait trouvé des ossements dans les années 1960 !

 

→ Les chercheurs auraient découverts environ 59 tombes au Gebel Sahaba !

 

→ Deux autres nécropoles furent découvertes… !

 

→ Soliloque…

 

Des squelettes exhumés dans la nécropole de Jebel Sahaba... 

 

→ Nous voici avec ce Nil au sein d’une période des plus sauvages !

 

→ Nos ancêtres, ceux du Gebel Sahaba, savaient-ils déjà planifier le futur... ! (?)

 

→ Des hommes, des femmes et des enfants...

 

→ Deux victimes bien particulières !

 

→ Ce que les scientifiques sont en train d'étudier en ce moment ! 

 

Le climat pourrait-il à lui seul

 

expliquer cette violence constatée ? 

 

En Égypte ancienne !

 

Depuis deux, une nouvelle analyse des restes humains par les anthropologues :

- Jonathan Haas,

- Et Matthew Piscitelli de Field Museum de Chicago semble bien fournir des preuves solides qui tendraient à nous faire penser que la guerre aurait des racines profondes dans notre évolution !

 

Situons-nous dans le temps...

 

Nous sommes à la fin de l’ère glaciaire, la dernière du reste ! Alors, essayons ensemble de créer une sorte de chronologie évènementielle...

 

Extension des glaciers en Europe au maximum de la glaciation du Würm !
Voici 22 000 ans...

Nous pouvons voir l'épaisseur des glaciers !

Source / Lien

 

Entre 40 000 et 21 000 ans avant notre ère

Nous sommes visiblement dans une phase dite humide si on en croit les études des sédimentations ougartiennes constituées comme vous le savez de cailloutis à galets versicolores.

 

21 000 ans avant notre ère...

Un changement orbital ?

En tout état de cause, l’hyperaridité s’installa alors progressivement et cela au-dessus du 60° de latitude,…

L’aridité post-Kanjérienne…

La moitié nord de l’Afrique devait donc être un désert et même parfois vous pourrez d’ailleurs lire cette dénomination de désert tardiglaciaire !

 

Ce qui visiblement déclencha une sorte de migration de la population Atérienne :

- De l'Afrique orientale devenu bien aride...

- Vers le Sahara humide ! Ainsi, je subodore que cette zone se vida de ses habitants originaux !

 

15 000 avant notre ère...

Le désert du Tardiglaciaire semble dans son ensemble bien reculer !

 

13 000 ans…

Mais qu’est-ce qui se passait dans l’Hémisphère nord ?

Nous sommes visiblement au Würmien supérieur IV !

Et plus précisément au Dryas récent ce qui semble finalement correspondre à "un dernier coup de froid", au moins dans le sud de la France ! L’avancée des glaciers semble cependant bien limitée.

Tardiglaciaire…

 

Ainsi, au 11e millénaire avant notre ère et toujours dans cet hémisphère nord...

A la manière d'un dernier soubresaut, un climat froid et sec s’installa de nouveau pendant quelques siècles avant de laisser place à une amélioration générale qui marqua visiblement le début de l’Holocène, nous sommes bien au 10e millénaire ! Établissant pratiquement notre climat actuel...

 

9 000 ans avant notre ère...

Il semblerait que le Sahara ai connu alors un autre petit sursaut qui conduisit à une intense vie qu'elle fut animale ou végétale...

Une humidité qui serait venu du Tchad (Pluvial Tchadien II) couplé avec un réchauffement général de notre belle planète, à la transgression lacustre,...

On parle souvent de cette époque comme celle ayant été lacustre : et cette période perdura relativement longtemps puisque l'échelle semble s'encadrer entre 11 et 3 000 ans avant notre ère !

→ Un Sahara verdoyant ?

Ce fut probablement le cas au nord du 24°N !

→ Un Sahara aride sans être pour autant désertique ?

Cela fut le cas entre le 24°N et le 30°N...

 

Nous sommes entre 20 000 et 12 000 avant notre ère...

Une glaciation qu'il faut bien reconnaître a certainement eu un impact considérable au niveau du peuplement de l'Afrique septentrionale !

Pourquoi cela ?

 

Les chasseurs-cueilleurs auraient en fait été bien contraints de se retrouver en quelque sorte confinés au sein de certaines régions comme :

 

- Le littoral méditerranéen et les unités ibéromaurusiens, qui furent visiblement bien des chasseurs de mouflons à manchettes ou Ammotragus lervia...

 

- La fameuse vallée du Nil, Wadi Kubbaniya, Jebel Sahaba,...

 

- La relique forestière du Cameroun, Shum Laka et Mbi Crater...

 

- La côte Atlantique de la Côte d'Ivoire, avec le site que vous connaissez de Bingerville-Autoroute.

 

- ...

 

Il y a 13 000 ans Kemet et le Soudan était peut être froid et aride !

 

Ainsi...

Il se peut fort bien que le Nil représentait le seul eldorado accessible à ce moment là !

La soif pouvait alors être parfaitement inhibée ! Paradoxalement au fait que le régime de l’Itéru fut certainement bien erratique...

 

Comme vous le savez l'Itéru pouvait être :

- Haut et sauvage,

- Faible et complètement léthargique ! Je suppute dès lors que les ressources quant à la nourriture devaient fluctuer de la même manière ! Ce qui du reste pouvaient certainement créer des tensions ! (?)

 

La survivance...

Simplement, un combat quotidien pour le droit à vivre...

La compétition...


Ainsi les conflits devaient certainement exister !

De façon bien récurrente du reste...

Et ceci au sein de certains lieux géographiques particulièrement riches quant à la cueillette, la pêche, voir peut être même la chasse, les "abris" vis-à-vis de la crue, les terres arables, les points d'eau,...

 

On aurait trouvé des ossements dans les années 1960 !

 

Les ossements en question furent trouvés lors de fouilles financés par l'UNESCO visant à examiner les sites archéologiques qui étaient sur le point d'être inondés par le barrage d'Assouan !

 

Et ceci grâce à l'archéologue américain Fred Wendorf...

 

"Il a passé sa vie à étudier les climats désertiques

tant

 aux USA qu'en Égypte (Nabta Playa)

ou

en Syrie

 (Wadi Kubbaniya, Moyen-Orient).

 

Il est connu pour son étude de la période néolithique comprenant

la domestication des bétails

et

les origines de l'agriculture.

 

Une fois découverts, il semblerait bien que les ossements aient été transportés :

- Au British Museum,

- Ils furent étudiés par les scientifiques de Liverpool, de l'université de John Moores...

- Comme du reste par l'université de l'Alaska,

- L'université de Tulane,

- ... 

 

sahaba-117-154lo_544x725.jpg

Les fouilles au sein du Jebel Sahaba en 1965.

Voyez les nombreux corps...

© Archives Wendorf du British Museum...

Source / Lien

 

En fait les chercheurs auraient découverts environ 59 tombes au Gebel Sahaba !

 

sahaba-site-plan_1000px.jpg

Plan de l'ossuaire 117 à Jebel Sahaba !

 Les points rouges indiquent ceux qui ont connu une mort violente.

© Archives Wendorf, British Museum.

Source / Lien 

 

Les dernières demeures renfermaient à chaque fois plusieurs individus !

Allant jusqu'à huit entités...

 

Furent-elles des sépultures hâtives ?

Représentaient-elles des inhumations simultanées ?

Une "guerre" sur plusieurs mois, années... ?

Une fin soudaine ? Terrible, bien certainement, pour ses gens du Gebel Sahaba... !

 

Nonobstant...

Qui les auraient ainsi inhumés ?

Quelques survivants, peut-être ?

Seraient-ce les agresseurs eux mêmes ? En tout cas, même si les archéologues glanent, cela nous le savons bien, de grandes quantités d'informations quant à la vie de cette culture Qadan, je ne pense pas qu'ils arriveront à trouver les réponses à toutes ses petites questions existentielles !

 

En tout cas, notons quand même que la moitié des défunts furent en fait :

- Des femmes,

- Et des enfants !

 

Ils furent inhumés dans des sortes de "bacs à sable" ! En toute simplicité... !

En position semi-recourbée...

Couchés sur leurs côtés gauches,...

La tête face à l'est !

...

 

Deux autres nécropoles furent également découvertes… !

 

Elles auraient été trouvées par le Dr. Wendorf…

 

Wendorf rapporte d'ailleurs lors de la découverte du site en 1973 :

 

"Le site a été découvert par un groupe de scientifiques que je dirigeais alors que j'étais professeur d'anthropologie à la Southern Methodist University du Texas.

 

L'équipe avait fait un arrêt après un trajet éprouvant en passant la frontière libyenne en direction du Nil.

 

Chacun s'occupait de ses petites affaires,

lorsque nous vîmes des tessons de poterie

et

divers autres artefacts."

 

Ce qui semble très intéressant c’est que ces deux ossuaires sont localisés à proximité les uns des autres !

 

Ce point précis semble alors avoir conduit les chercheurs à supputer une certaine proximité ou voisinage quant à plusieurs :

- "Unités sociales",

- Ou petites tribus,

- Ou fussent-ils des sortes de "Clans familiaux" ?

- … En tout cas, cela dénoterait que chacun d’entre eux étaient bien au sein d’un habitat qui leur était tout à fait naturel !

 

Alors…

Une trop grande proximité…

Cela suggère la présence probable de tensions latentes, voir même des frictions ! Nous devons soulignés avec force finalement que les corps découverts au sein de ses deux ossuaires ne semblent pas avoir montrés de signe d’une quelconque violence !

 

Cependant...

Cela semble être en totale contradiction au regard de cette nécropole 117 !

 

Soliloque…

 

Qu’elles auraient donc été les coutumes d’inhumations en ses temps bien reculés et du reste parfaitement précaires ?

 

Les défunts de cette nécropole 117 furent-ils malchanceux ?

 

Cette dernière demeure fut-elle dédiée à des morts violents ?

 

… ?

 

Des squelettes exhumés dans la nécropole de Jebel Sahaba...

 

Ainsi…

Avec l'ossuaire voisin dénommé Tushka… Le site de Gebel Sahaba est un des lieux les plus connus à travers peut être sa nécropole 117 comme vous le savez !

 

Nous sommes bien en présence de défunts âgés de 13 000 ans !

De squelettes…

Et non pas de momies ! Pas encore pourriez-vous me dire !

Sur cette rive Est de l’Itéru, jtrw...

Et plus précisément au nord du Soudan actuel...

 

"Le matériau squelettique est d'une grande importance,

non seulement en raison des preuves de conflit,

mais parce que

le cimetière Jebel Sahaba est le plus ancien découvert dans la vallée du Nil jusqu'à présent"

Daniel Antoine...

Un conservateur dans l'ancienne Kemet et le Soudan.

Département du British Museum.

 

Le Nil au sein d’une période des plus sauvages !

 

La Nubie…

Au Djebel Sahaba plus précisément...

Pour vous situer davantage encore, nous nous trouvons près du site moderne de Wadi Halfa ! Une région qui comme vous l’aurez parfaitement deviné, finira bien plus tard, par être annexée au premier nome de cette Haute-Égypte !

Un lieu de sépulture qui devait finalement s’étendre sur les deux rives du Nil, à la frontière Nubienne !

 

Il y a de cela 12 000 ans environ…

Le Nil semble bien avoir été plus élevé que la normale lors des inondations annuelles !

Une preuve indirecte peut être, l’archéologique…

Elle nous montre que les habitants de cette époque, vivant au Djebel Sahaba, pratiquaient énormément cette activité que fut la pêche ! Les chercheurs semblent avoir trouvé de nombreux artefacts allant dans ce sens... ! Rien d’étonnant quand on connaît la richesse de ce milieu aquatique...

 

fptp-04-gebel-sahaba.png

 Voyez géographiquement le Gebel Sahaba...

Nous sommes bien au nord de la Nubie, bien proche finalement de Kemet !

Source / Lien  

 

Nos ancêtres, ceux du Gebel Sahaba, savaient-ils déjà planifier le futur... ! (?)

 

Pourquoi puis-je pratiquement vous affirmer cela ? Simplement parce que les archéologues auraient découverts des "zones", des "fosses" de stockages !

 

Mal à propos selon Hendrickx & Vermeersch, 2000, p 29 à 31... Cependant, une des communautés ne semble pas avoir envisagée l'arrivée d'un autre "clan" !

 

Il semblerait effectivement que les habitants d'un groupe installé à Gebel Sahaba aient été "anéantis" (?) par un de leurs voisins !

Est-ce la suite d'une période de disette ?

Probablement...

 

Ce qui suit...

Est-ce vraiment raisonnable ?

 

Car certains semblent subodorer que les "assassins" auraient pu être :

- D'un groupe racial et ethnique totalement différent ?

- D'une partie d'une Afrique du Nord ?

- Voir même du Levant ? D'un peuple européen ? Des clans qui auraient pu vivre un peu partout dans le bassin méditerranéen... ?

 

Des hommes, des femmes et des enfants... 

 

Au cours des deux dernières années...

Certains anthropologues (Comme Jonathan Haas, Matthew Piscitelli,...) auraient découverts des dizaines de marques d'impacts de flèches au niveau de certains squelettes !

Une information d'importance puisqu'en vérité ce fut le fruit des nouvelles technologies d'investigations... Auparavant les scientifiques ne les auraient pas remarqués...

Des fragments de tête de flèche en silex...

Des marques d'impacts...

...

 

Des hommes, des femmes et des enfants auraient visiblement été tués par des archers !

 

Les archéologues aurait découvert :

 

- Des flèches de silex... !

Elles ont bien été retrouvés mélangées avec les corps ou alors, dans certains cas, encore incorporées dans les os et ceci de 26 personnes !

 

- Des impacts de lance !

Des armes lithiques...

Et particulièrement caractéristiques de la phase finale de la culture Qadan soit entre 13 000 à 9 000 avant notre ère... 

 

- Des marques d'impacts ont été également trouvées en 1960 sur les os des autres victimes !

 

- Des fragments d'armes,

 

- ...

 

l-pelvis-plus-flint-x20_544.jpg

Fragment d'arme intégré dans le bassin osseux du n°21 au Jebel Sahaba !

Image effectuée au microscope électronique à balayage...

© Archives Wendorf, British Museum.

Source / Lien

- ...

 

Ainsi les chercheurs supputent qu’ils vécurent au cours de cette période relative à la sécheresse du Dryas récent !

 

Les scientifiques pensent donc que certains groupes ethniques auraient certainement été attirés par :

- L’humidité,

- La fraîcheur,

- La richesse végétales comme animale,

- L’apport de l’ombre du fleuve aux pieds des fameux palmiers-doum par exemple,

- …

 

Connaissant la nature humaine, cela provoqua certainement des affrontements qui, si on en croit les squelettes trouvés et étudiés, furent particulièrement violents !

 

Nous sommes bien en présence de victimes à grandes échelles, concernant un conflit armé !

Ce fut certainement le plus ancien conflit humain connu à ce jour ! (?)

 

Deux victimes bien particulières !

 

C'est probablement "l'une des premières fois" que nous pouvons véritablement observer ces squelettes...

 

sahaba.jpg

Excavation...

Photo de deux victimes ayant subi une certaine violence !

Nous sommes au sein de la chambre 64, sépultures 20 et 21... 

Voyez la position des crayons !

Ils sont bien là afin de nous montrer le positionnement original

des fragments d'armes !

© Archives Wendorf, British Museum.

Source / Lien

 

 

Voici donc deux malheureuses victimes... !

Deux sépultures numérotées 20 et 21...

 

Grâce évidemment aux archéologues...

Il nous est presque facile d'imaginer les armes qui auraient abouti aux trépas de nos deux victimes !

Nonobstant...

Nous pourrions pratiquement imaginer un certain acharnement tant il est vrai que demeure un nombre important d'impacts ! Je laisse bien évidemment votre libre arbitre faire la part des choses...

 

Deux hommes adultes...

Inhumés en position tout à fait standard !

Recourbés sur le côté gauche...

Vers l'est...

 

Mais quand même 19 fragments d'armes !

Nous sommes seulement au niveau du défunt n°21...

Des éclats dans et entre les os, dont l'un qui serait visiblement dans son bassin ! 

 

jebel-sahaba-1-b20-21_544.jpg

© Archives Wendorf, British Museum.

Source / Lien

 

Ce que les scientifiques sont en train d'étudier en ce moment !  

 

Sur la violence en elle même...

 

Ils essayent visiblement de déterminer :

- La vitesse,

- Et la direction des flèches,

- ...

 

Pour cela ils sont évidement contraint d'utiliser les marques :

- Des coupures visibles,

- Comme d'ailleurs des microtraces sur les os et ceci au moyen d'outils ultra-sensibles, performants et bien sûr modernes,...

- ...

 

Ainsi...

Ils veulent essayer de représenter ce que fut physiquement ce raid meurtrier ! Un conflit qui fut bien en toute brutalité, de cela, vous en conviendrez avec moi...

 

Cependant...

Nous aurions presque cette intime conviction que de tels conflits ne furent finalement pas aussi rares que nous aimerions l'envisager !

 

Pourquoi cela ?

Cette violence, fut-elle une constante ?

 

Les chercheurs auraient découverts bien des blessures...

Certaines auraient été cicatrisées bien avant le décès des victimes ! De fait, elles furent réalisées antérieurement aux évènements de cette thématique... 

 

Cependant ne vous y méprenez pas !

Bien sûr...

Les gens du Jebel Sahaba ne furent malheureusement pas les seules victimes de la violence ! Cette dernière est bien intrinsèque à notre évolution, du reste, regardez l'actualité de tous les jours...

 

Sur les entités...

 

Ils vont certainement pousser les investigations en étudiant par exemple :

 

- Leur sexe !

 

- Leurs maladies potentielles !

Cependant leurs études seront quelque peu limitées puisque, je vous le rappelle, nous ne sommes pas en présence de momies !

 

- Leur alimentation avec leur dentition par exemple...

 

- L'âge de leur décès !

 

- Qu'elle fut véritablement leur ethnie ?

 

Visiblement, les travaux effectués :

- À Liverpool John Moores University,

- À l'Université de l'Alaska,

- Et à l'Université Tulane de la Nouvelle-Orléans... Tous semblent supputer que les victimes faisaient partie de la population d'origine subsaharienne : en somme ils pourraient bien être les ancêtres des noirs Africains modernes... ! (?)

 

Les sub-sahariens devraient avoir normalement :

- De longues jambes,

- Un torse relativement court,

- Les mâchoires en saillie,

- Le front arrondi,

- Le nez large,

- ...

 

Quant aux agresseurs…

Un groupe visiblement européen ou bien du Levant, d'Afrique du Nord, aurait été découvert à environ 200 miles au sud du Gebel Sahaba !

Les levants, les "européens" en Afrique du nord quant à eux auraient eu : 

- Des membres plus courts,

- Un torse plus grand,

- Un visage plat,

- ...

 

Les deux groupes auraient été bien musclés...

 

En saurons-nous davantage ?

 

- Evaluation anatomie de l'homme moderne en cette fin du paléolithique supérieur ou récent i.e. autour des 10 000 ans !

 

Avec :

- Une augmentation de la solidité des membres supérieurs ?

- Une diminution de la force des membres inférieurs ? Traduction probable des changements de comportement qui indiquent une intensification des ressources alimentaires mais également une diminution de la mobilité

 

- ...

 


Alors à suivre prochainement...    

 

15sahara4.jpg

13 000 ans avant notre ère...

Des personnes décédées au cours d'une bataille très violente !

Et cela au tout début de Kemet...

© The Guardian...

Source / Lien

 

 

Clé de VIE 

 

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

Sources... 

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003.

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse.

 

Edouard Bard, "Le dernier réchauffement climatique", La Recherche, n° 474, avril 2013, p 54 à 57

 

Desert Days : My Life As a Field Archaeologist, Fred Wendorf Romuald Schild South.

 

Hendrickx & Vermeersch, 2000, p 29 à 31...


The Prehistory of Nubia, Vol. II 1968:894, Fred Wendorf.

 


Sitographie...

 

Wikipedia 

 

British Museum

 

Link 1

 

Link 2

 

Link 3 

 

Link 4

 

Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire... 

"Sais-tu,

ou

bien ne sais-tu pas,

Ô Asclépios,

que l’Egypte est la copie des cieux

ou,

plutôt, que l’Egypte est ici-bas le lieu de médiation et de projection de toutes les opérations qui gouvernent

et

mettent en œuvre les forces célestes,

et

mieux encore,

si l’on doit dire toute la vérité,

notre pays est le temple du monde entier"
Hermes Trismegiste A Asclepios Corpus Hermeticum.

 

 

Fichier en PDF...

 

Le climat pourrait-il à lui seul expliquer cette violence Le climat pourrait-il à lui seul expliquer cette violence constatée ? Le plus ancien conflit armé connu à ce jour ! En Égypte antique

 

 

 

 

 

 

aimé

 

jean-claude

 

 

Acclamation !

  ânkh oudja seneb

 

n(=w), w(=w), snb(=w) 

 

Forme simplifiée :

vsf001

 

Forme développée :

vsfcomplet001.png

 

 

Ainsi en allant de la gauche vers la droite, on y voit :

 

"Ankh", la croix ansée, la vie éternelle...

→ Les ondulations : n

→ Un placenta : kh

 

Le poussin de caille : "dj"

 

→ "La veilleuse entretenant la flamme dans la maison"

     "Un morceau de bois frottant sur une autre morceau de bois afin d'allumer le feu"

 

→ Le vautour égyptien : "a" 

 

→ Le mouchoir plié de l'homme raffiné : "s"

 

→ Les ondulations : "n"


La jambe : "b"


"Qu'il soit vivant, intact et en bonne santé !"


La traduction littérale, un peu fausse !

 

"vie, santé, force"  (v.s.f.)

                                                                              

"vie, force et santé"

 

De nos jours, on dirait plutôt :


"Vie, prospérité, santé"

Par ânhk, le blog d'Aimé Jean-Claude - Publié dans : Climat en Egypte antique ! - Communauté : blog culture
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 14 juillet 2014 1 14 /07 /Juil /2014 23:55

ankh hiero   www.aime-free.com  

 

  49846_vignette_c-Agyptischer-Maler-um-1500.jpg

Peinture murale...
Hypogée d'un prêtre Khâemouaset...
Vallée des Reines...
 Thèbes...
Vers 1500 avant notre ère !

 

Plan de l'article...

 

→ Il est fort probable...

 

→ Peut être un des plus anciens témoignages que nous connaissions...

 

→ Les échanges entre Kemet et le Levant Sud ont certainement été bien précoces...


→ Le hiéroglyphe daté de 2700 avant notre ère...

 

→ Cette vigne en treille... 

 

→ Ainsi...

 

→ De nombreuses représentations... 


→ Souvenez-vous... 


→ La viticulture en Égypte antique, elle n'était pas la plus ancienne du monde !

 
Il est fort probable...

Que pour Kemet...
La culture de la vigne puisse remonter aux deux premières dynasties, celles dites Thinites ! Nous serions alors aux alentours de 3 100 à 2 700 avant notre ère ! Les hypogées relatives à cette ère semblent bien appuyer ce fait !

Le vin semble donc avoir été bien apprécié !

Cependant la vigne en cette période des premières dynasties fut-elle :
- Importée ?
- Ou vraiment cultivée ? En tout cas, dans l’Égypte prédynastique, la vigne ne semble pas l'avoir vraiment été... ?

Souvenons-nous, de bien nombreuses jarres furent retrouvées :
- Aux formes allongées,
- Dépourvues d’anses,
- Fermées par des bouchons d’argile,
- Et d’une capacité pouvant s'échelonner de 10, 20 à 30 litres !
- ...

Et nous savons qu'elles devaient contenir au moins du vin grâce aux sceaux apposés dessus et parfois il y avait des sortes d'etiquettes !


Peut être un des plus anciens témoignages que nous connaissions... !

Il concerne à la fois la présence de vin, bien sûr, mais également celle de l'écriture !
Et cela semble avoir été découvert à Umm el-Qaab en 1988 !

4273_vignette_a-DREYER-1998-Tafel3.jpg
Vue générale de la tombe du roi U-j !
Depuis l'ouest...
Avec en premier plan la chambre 10...
Elle contenait le plus de jarres ainsi que la chambre 7 attenante !
Archäologische Veröffentlichungen, 86, Deutschen Archäologischen Instituts.
Mayence, 1998...
© D’après Günter Dreyer.

Nous sommes alors :
- Au sein de fouilles dans la nécropole d’Abydos...
- Et plus précisément à l’intérieur de la sépulture du souverain dénommé Scorpion, dans le royaume de Nagada III, daté anciennement de 3 500 à 3 150 avant notre ère ; mais l'évolution des techniques d'investigations très récentes d'ailleurs ainsi que notre compréhension nouvelle nous amènent à proposer de nouvelles dates vers 3 377 à 3 238...
- ...

Ainsi...
On aurait découvert quelques "tablettes" qui auraient été fixées à de grandes jarres de stockage !

En fait, les chercheurs ne découvrirent pas moins de 90 étiquettes :
- En os,
- En bois,
- Ou en ivoire avec des signes incisés qui semblent bien témoigner de l’émergence de l’écriture !

4275_vignette_b-DREYER-1998-Tafel8.jpg
La tombe du roi U-j
et
les "premieres" écritures...
Détail de la chambre 10 et de son contenu en jarres !
Archäologische Veröffentlichungen, 86, Deutschen Archäologischen Instituts.
Mayence, 1998...
© D’après Günter Dreyer.

Dès lors, les chercheurs supputèrent que ses mêmes jarres furent relatives à des livraisons :
- De vin,
- D'huile,
- Et de lin,
- ... Nous parlons d'un minimum de 700 jarres !
Furent-elles d'ailleurs vraiment remplies de vin résiné... ?
Auquel il semblerait qu'il y fut additionné du sucre ?
Fut-ce d'ailleurs du sirop de figue ?

Une estimation cependant...
Ainsi, leur contenance aurait été de 6 à 7 litres chacune ! De fait, les chercheurs supputeraient un volume d'au moins 4 500 litres de vin !
Du nectar uniquement destiné à la deuxième vie de ce souverain des premiers temps, à savoir Scorpion !

Du vin
qui aurait été d'ailleurs importé de la Palestine, celle d'aujourd'hui !
Nonobstant...
Comment pouvons-nous être si affirmatifs quant à cette origine ? En fait, les analyses chimiques de l'argile des contenants semblent parfaitement bien le démontrer !

Un point important néanmoins...
Les jarres furent obstruées par des bouchons en argile ! Cependant cette dernière semble être bien différente de celle qui compose les jarres : elle proviendrait en fait de notre belle vallée du Nil !

Alors les chercheurs subodorèrent :

- Que le vin était importé jeune, et ceci de "Palestine" !
Peut-être en raison du vieillissement prématuré durant le voyage ! (?)
Et d'ailleurs...
Comment faisaient-ils afin de transporter de tel chargement ?

- Ensuite nos anciens Égyptiens auraient certainement éliminé les dépôts !
Ce qui pourrait expliquer l'origine bien différente de l'argile quant aux bouchons vis-à-vis de celle composant ses fameuses jarres !

Les échanges entre Kemet et le Levant Sud ont certainement été bien précoces...


jarres
Pots du Musée du Louvre...
Avec des inscriptions du roi Scorpion !

Bien précoces selon moi... !
Car finalement les chercheurs subodorent que les échanges existèrent à une époque même antérieure à la dynastie "0" !
Pourquoi cela ?
Il devait y avoir une véritable route côtière... ? Ne serait-ce point d'ailleurs la fameuse et légendaire route d'Horus ?
En tout cas, les archéologues y auraient retrouvés le long de la côte du Sinaï quelques poteries appartenant aux deux régions !

Il semblerait aussi qu'il y avait une colonnie égyptienne au Levant Sud !
Les Égyptiens furent-ils à cette époque des conquérants ?
Ou alors de simples commercants ?
Vin...
Huile d’olive...
Cire d’abeilles...
...

Le hiéroglyphe daté de 2700 avant notre ère...

M43
M43A
M43B
M188

Celui
-ci représente une vigne en treille !

Visiblement boire du vin fut, en cette ère, un privilège de souverain ! Cependant, comme beaucoup de choses d'ailleurs, cela s'étendit par la suite à la caste des nantis
...

4261_vignette_b-IMG-9738.jpg
 Hiéroglyphe désignant la vigne
ou
la treille...
© DR

Cette vigne en treille...

Ne viendrait-elle pas initialement de la :
- Palestine, du fameux pays de Canaan... ?
- Syrie ?
- Mésopotamie ?
- ?

Le vin y transitait bien en tout état de cause ! Et ceci comme j'ai essayé de vous le démontrer plus haut !
Ce nectar fut très tôt élaboré et ceci en Basse-Égypte du fait que cette culture de la vigne semble y être attestée dès les 3 000... 

Fut-elle d'ailleurs cultivée en treille ?
Sur de hautes pergolas... ?
... ?

Ainsi...

4260_vignette_a-Tomb-of-Nakht-13-.jpg
Foulage du raisin dans une cuve monolithe !
Tombe de Nakht...
Nous sommes dans cette vallée des Nobles à Thèbes.
Vers 1567 à 1320 avant notre ère !
© The Yorck Project.

Les grappes...

Elles furent visiblement foulées aux pieds !

Et ceci au sein d'une cuve ouverte...

Certainement, pressurées pour en extraire le dernier jus...


Mais voyez plutôt :


800px-Ancient_Egyptian_wine_press.jpg
Voici une cuve d'un pressoir à vin égyptien !
Elle fut exhumée lors d'une fouille archéologique à Marea.
Nous sommes en fait au sud-ouest d'Alexandrie, le long de la rive sud du lac Mariout !
Source / © Nicola Aravecchia / Lien

Le moût...
Ainsi obtenu, il fut introduit à l'intérieur des jarres, celles-ci semblent avoir été en forme d'amphore !
Elles étaient alors obstruées au moyen d'une sorte de bourre de paille. Vint ensuite un "bouchon" d'argile... D'ailleurs, on y réalisait un petit orifice afin de laisser échapper les gaz ! Nous le savons aujourd'hui, ce dernier est bien le dioxide de carbonne...

Ainsi, la fermentation pouvait débutée !

En fin du processus...
Cette bourre de paille ainsi que son bouchon d'argile devaient certainement être retirés !
Puis, remplacés par un nouveau bouchon afin de le sceller définitivement !

670x510 4262 vignette c-Agyptischer-Maler-um-1500
Peinture murale..
Hypogée du prêtre Khâemouaset...
Au sein de la vallée des Reines.
Thèbes...
Vers 1500 avant notre ère.
© The Yorck Project. 

De nombreuses représentations...

Peintes...
Sculptées dans des bas-reliefs...
Tous cela témoignent bien de procédés de vinification !

Ainsi pouvons-nous admirer quelques figurations nous montrant :
- Un raisin noir,
- Un moût bien foncé. Ce dernier point pourrait nous laisser penser que la fermentation commençait déjà au sein des cuves de foulage ! 

Souvenez-vous...

Nous sommes en fin de cet Ancien Empire...
Et comme vous le savez...
Les privilégiés, parce que pouvant s'offrirent une dernière demeure, se faisaient inhumer avec des listes d’offrandes funéraires !

Ainsi vit-on des offrandes basées :
-  ...
- Sur de la bière,
- Mais également sur cinq types de vins différents !
- ...

 

La viticulture en Égypte antique, elle n'était pas la plus ancienne du monde !

    Carte armenie francais

Carte de l'Arménie.

 

Nous sommes en janviers 2011...

Les archéologues ont visiblement découverts une sorte d'exploitation vinicole de plus de 6 100 ans d'âge !

Elle fut découverte au niveau du mont Ararat, dans une grotte isolée dénommée d'ailleurs "complexe Areni-1", sise en Arménie, mais cela vous l'aurez bien compris !

 

Ainsi, selon Gregory Areshian :

 

"C’est de 1 000 ans

le plus vieux exemple confirmé de viticulture.

 

Les hommes faisaient du vin

bien avant qu’il y ait des pharaons en Egypte."

 

Avant cette découverte on connaissait et cela grâce à certaines découvertes, quelques artefacts du type :

- Morceau de grain,

- Morceau de peau de raisins,

- Résidu de vin dans des jarres, 

- ...

 

Voici donc une liste, non exhaustive bien sûr, des vestiges de l’âge du cuivre découvert au sein de ce "complexe Areni-1" : 

 

- Un pressoir...

Soit un bassin d'argile, d'un mètre sur un mètre et profond de 15 cm ! Il était entouré d'une sorte de conduit afin de contenir le jus de raisin qui pouvait ensuite se déverser dans la cuve de fermentation ! 

En vérité...

Les raisins étaient bien écrasés avec les pieds !

 

- Une cuve apparemment utilisée pour la fermentation...
Profonde de 60 cm...

Celle-ci pouvait contenir plus de cinquante litres de jus !

Le fond semble avoir été recouvert de résidus organiques. A cet effet les scientifiques auraient réussi à identifier un pigment végétal, le "malvidine-3-glucoside", un anthocyanidine. Rappelez-vous, c'est bien cette substance qui rend les taches de vin si difficile à enlever !

 

- Des raisins desséchés de 6 100 ans,

 

- Des sarments atrophiés et, des raisins secs pressés, auraient été également trouvés sur et autour du pressoir à vin.

 

- Jarres de fermentation,

 

- Et, même une tasse et un bol !

 

article-1346002-0CB6DF4F000005DC-742_634x423.jpg

Le pressoir est vu en face...

La cuve apparemment utilisé pour accumuler du jus de raisin

et par conséquence la fermentation des vins...

Source / Lien

 

Selon la paléobotanique...

Ce vin venait d'une vigne de la variété "vitus vinifera", une espèce d'arbrisseaux sarmenteux, que l'on emploie encore de nos jours !

A l'origine sauvage, elle fut visiblement et progressivement cultivée, domestiquée en quelque sorte,... 

 

Vitis_vinifera.jpg

Vitis vinifera.

CC BY 3.0

Source / Lien

 

Tout cela serait-ce le fruit d'un usage cérémoniel ? Car l'installation relative à la vinification aurait été retrouvée entourée de tombes ! Les chercheurs ont d'ailleurs suggéré que le vin pouvait avoir eu un usage cérémoniel !

 

Selon Patrick McGoven :  

Directeur scientifique du Laboratoire d’Architecture Biomoléculaire à l’université de Pennsylvanie.

 

"Les preuves

montrent de manière convaincante

qu’il s’agit d’une unité de production de vin"

 

Sur le même site...

Les chercheurs auraient découverts également un mocassin de plus de 5 500 ans, ce qui en ferait de lui, probablement, le plus vieux du monde !

 

Voici donc des artefacts "comparables" aux plus anciens de l'Égypte qui dateraient visiblement du roi Scorpion... !

 

 

Alors à suivre prochainement...    

Clé de VIE 

 

Désinences... prochainement sur le même sujet... Le vin...

 

- ...

 

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

Sources... 

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse


Brun,  Thernia,  2004. Vendanges et vinification. Le Vin, nectar des dieux, génie des hommes. Infolio, Gollion (Suisse). p 232 à 249


Brun, 2003-2005, Archéologie du vin et de l'huile. en 4 volumes : Le Vin et l'huile dans la Méditerranée antique. Viticulture, oléiculture et procédés de fabrication, 2003, p 239 ; De la Préhistoire à l'époque hellénistique, 2004, p 230.; Dans l'Empire romain, 2004, p 320 ; En Gaule romaine, 2005, p 271. Errance, Paris.

 

 Bonifay, 2004. Le vin d’Afrique. Le Vin, nectar des dieux, génie des hommes. Infolio, Gollion (Suisse). p 274 à 275.


Dreyer G, 1998, Umm el-Qaab I. Das prädynastische Königsgrab U-j und seine frühen Schriftzeugnisse. Archäologische Veröffentlichungen des Deutschen Archäologischen Instituts, Abteilung Kairo 86. Mayence


Hartung, 2001. Umm el-Qaab II. Importkeramik aus dem Friedhof U in Abydos (Umm el-Qaab) und die Beziehungen Ägyptens zu Vorderasien im 4. Jahrtausend v. Chr. Archäologische Veröffentlichungen des Deutschen Archäologischen Instituts, Abteilung Kairo 92. Mayence.


Mc Govern, 2004. Le premier vin de l’Humanité. Vin, nectar des dieux, génie des hommes. Infolio, Gollion (Suisse). p 34-37.

Revue des vins de France


Revue Terrain, EHESS

 

Sitographie...

 

Wikipedia 

 

http://www.vitis.org


Institut Français de la vigne et du vin : http://www.vignevin-sudouest.com/index.php


Institut National des Appellations d’Origine : http://www.inao.gouv.fr/


Organisation internationale de la vigne et du vin : http://www.oiv.org/


Domaine Inra du Vassal : http://www1.montpellier.inra.fr/vassal/unite/presentation.html

 

Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Alimentations en Égypte antique !

 

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

"Prends pour compagnon le rouleau et la palette :

ils sont plus agréables que du vin de grenade (?).

 

Quant aux lettres,

pour qui les maîtrise,

elles sont plus rentables que tout autre métier !"
P. Lansing, 2, 2-3 - LEM, 100, 12-13...

 

Fichier en PDF...

 

Le monde ancestral de la vigne et du vin, ce nectar des dieLe monde ancestral de la vigne et du vin, ce nectar des dieux et des pharaons (1), en Égypte ancienne !  

 

 

 

 

aimé

 

jean-claude

Par ânhk, le blog d'Aimé Jean-Claude - Publié dans : Alimentations en Égypte antique - Communauté : blog culture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 9 juillet 2014 3 09 /07 /Juil /2014 23:55

ankh hiero   www.aime-free.com  

 

Nous avons pris cette habitude ensemble de plonger dans un passé bien lointain ! Et si aujourd'hui nous remontions davantage encore dans le temps ?


Arrêtons-nous alors autour des dix milles ans avant notre ère ! Visiblement le réchauffement climatique devait pointer son nez ! Souvenez-vous, ce devait être la fin de cette quatrième période glaciaire que les scientifiques dénomment Würm !

 

Est-il si aisé d’imaginer nos ancêtres dès plus lointains subissant cette rupture, cette révolution climatique en quelque sorte ?

Pourquoi d'ailleurs utiliser ces termes particulièrement forts de ruptures, de révolution ? Simplement parce que cela avait bien probablement fait accroître et de plus de façon considérable les ressources alimentaires !

Aboutissant bien indirectement à une certaine sédentarisation de l’Homme qui passa progressivement à l’ère de l’agriculture mais également à celui de l’élevage !

 

Ainsi vit-on nos anciens égyptiens, un peu plus-tard du reste, associer un certain symbolisme divin et ceci aux animaux ! Une preuve de l'importance relative de la vision même que devait avoir nos ancêtres vis-à-vis du ressenti envers leur environnement...

 

  1280px-Maler_der_Grabkammer_des_Zenue_001.jpg

Peintre d'une chambre funéraire...

Source / Lien

 

L’apprivoisement...

C'est le fait d’élever un animal sauvage en l’habituant à la présence humaine !

 

La domestication...

C'est un processus bien plus long !

Incluant une évolution génétique... Et cela en fonction des sélections, croisements,..., volontaires ou non d'ailleurs !

Cela avait et a encore du reste cette finalité, cet aboutissement quant à une espèce adaptée à la société humaine !

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet !

Si cela vous est nécessaire !

 

Pour en savoir davantage sur ce que représentaient les animaux, dans le sens général, en Égypte antique, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

 

Qu'avons nous donc découvert, à ce sujet, dans les articles précédents ?

Tout un programme...

Que nous venons simplement d'effleurer ici...

 

→ Article n°1 : ils furent sacralisés !

 

→ Article n°2 : un sort de pacha, quant à leur dépouille !

 

→ Article n°3 : pourquoi la momification ?

 

→ Article n°4 : évolution de la zoolâtrie

 

→ Article n°5 : les auteurs latins et les animaux ?

 

→ Article n°6 : classement des animaux par les Égyptiens... 

 

→ Article n°7 : les insectes de la terre et du ciel !

 

→ Article n°8 : les animaux sacrés...

 

→ Article n°9 : les serpents craint et adulé...     

 

→ Article n°10 : les serpents et les forces...


→ Article n°11 : les serpents et déités... 


→ Article n°12 : un chat poignardant un serpent...


→ Article n°13 : les animaux sacrés...


→ Article n°14 : les ânes, ce mal-aimé ! 

 

→ Article n°15 : les taureaux incarnations des divinités...


→ Article n°16 : les taureaux et une mère pour Râ...

 

→ Article n°17 : "l'Apis" d'Hermonthis, Buchis...

 

→ Article n°18 : "l'Apis" d'Héliopolis Mer-weer...

 

→ Article n°19 : les bœufs africains...


http://ancienegypte.fr/musee_karnak/musee%20(251).JPG 

Source

 

 

Plan de l'article...

 

→ Quelle fut alors la valeur probable accordée aux animaux ?

 

→ Une supposition… !

 

→ Selon le modèle de domestication de Wendorf  F.

 

→ La domestication à grande échelle des premiers animaux en Égypte...

 

→ Une manne alimentaire... ?


→ L’écriture…


→ Des animaux qui accompagnaient la vie de tous les jours !

 

http://www.zeno.org/Kunstwerke.images/I/1490085a.jpg?w=500&h=235&vid=1530970754

  Hypogée de Paneshi...

Source 

 

 

Quelle fut alors la valeur probable accordée aux animaux ?

 

Et surtout qu’elle aurait put être l’importance de l’élevage au sein même de cette civilisation égyptienne ?

 

N’oublions pas au passage que l’élevage outre le fait qu’il assurait une relative subsistance quant à une certaine caste, il devait également permettre l’acquisition en quantité plus importante de certains matériaux !

Comme de nouvelle source énergétique…

 

 

Souvenez-vous...

Les excréments d’animaux furent même utilisés comme engrais, combustible et même comme matériel de construction... 

 

Et cela devait apporter en plus son lot d’évolution en  jouant certainement de façon bien indirecte d'ailleurs, sur l’économie de Kemet ! (?)

 

Une supposition… !

 

Selon certains auteurs les premiers élevages de bœufs au sein même de Kemet étaient certainement apparus autour de 8 500 ans avant notre ère !

 

Nous parlons bien ici de la probable première espèce domestiquée !

Le "Bos Primigenius"...

1-3306a47bd5.png

Aurochs sauvage…

© Représentation de Clutton-Brock.

 

 

Bos_primigenius_map.jpg

Carte de la répartition des populations de Bos primigenius !

Basée sur plusieurs auteurs comme T. van Vuure,...

Source / Lien


Sa présence semble avoir été ainsi attestée sur le continent Africain… Les archéologues possèdent même des preuves de l'élevage domestiques de vaches et bien d'autres animaux comme nous le démontra Wendorf en son temps sur un site daté de 9000 ans avant notre ère ! 

 

Vous en conviendrez certainement, comparaison n’est certes pas raison,  cependant et à contrario, les animaux comme les chèvres, les moutons,…, ont une origine tout à fait orientales !

 

Selon le modèle de domestication de Wendorf  F.

 

Nos anciens vivaient au sein des bovidés, voici  des gravures qui datent de 15 000 ans, celles du site égyptien de Qurta... 

  http://www.sciences-fictions-histoires.com/medias/images/rockegypt2.jpg?fx=r_550_550

Détail d'un panneau d'art rock sur le site de Qurta II !

Cela montre deux dessins de bovidés sauvages !

(Bos primigenius ou aurochs)

Ils pointent vers l'avant des cornes...

La ligne de ventre double de l'échantillon de droite est typique des bovidés de Qurta II !

© M.R.A.H., Bruxelles...

 

rockegypt-modifie.jpg

© M.R.A.H., Bruxelles...


Professeur émérite de la Southern Methodist University au département d'anthropologie de Dallas, il fut à la fois auteur et archéologue !

On lui doit notamment...

Mais pas seulement d'ailleurs, des études en Égypte sur le site de Nabta Playa ! Cette  nomenclature proviendrait visiblement d'une montagne toute proche, le Djebel Nabta ; playa signifiant bien plage en espagnol !


Cependant…

Il se fit surtout connaître à travers l’approfondissement des connaissances de l’ère néolithique englobant en particulier cette domestication du bétail mais également les origines de l'agriculture !

 

Ainsi...

Fred Wendorf remarqua une forte et véritable poussée démographique et ceci au sein de la moyenne vallée du Nil !

 

"Le processus de domestication des bovins au Sahara oriental sur les sites de Nabta Playa

et

de Bir Kiseiba

peut être daté de -10 000 à -9000.

Il serait donc légèrement plus ancien que celui retrouvé en Eurasie"

 

En fait...

Ce processus de domestication, qui semble être bien attesté dans la vallée du Nil, 1000 ans plus tôt, aurait de plus lentement gagné la Basse-Nubie et cela au cours du 9e millénaire...

 

Il travailla donc :

- Au sein du désert occidental de l'Égypte et plus précisément à l'aile orientale du Sahara…

- Sur un site préhistorique absolument intact et ceci pour la première fois en Égypte ! Avec pas moins de 18 villages de 50 habitations chacun…

- Situé au pourtour d’un lac qui se formait au gré des pluies…

- Et sur les artefacts d’un site d'habitation de plus de 9 000 ans ! Probablement du reste est-ce l’un des plus anciens que nous connaissions à ce jour ! (?),

- ...

 

Ainsi selon cet auteur, l'élevage aurait été privilégié à travers un véritable jeu de relations entre :

- L’homme,

- Et son environnement !

 

Souvenez-vous...

Cette ère coïncide avec un climat très aride ! De fait, les hommes comme les animaux du reste migrèrent vers les points d'eau, vers l'Itéru !

Ce qui bien logiquement conduisit à une sorte de restriction du territoire !

 

Ceci aurait bien, vous vous en doutez, permit une certaine familiarisation des uns envers les autres ! De fait, de probables changements de comportements apparurent ! Ainsi devait-on voir des bœufs poussés par des hommes...

 

Dixit Midant-Reynes Béatrix :

 

"... poussaient devant eux des bœufs domestiqués

pour lesquels il creusait des puits,

et

dont le lait pourrait bien constituer

une source précieuse de protéines"

"Aux Origines de l’Égypte "

Ed. Fayard, 2003 p 4 à 442

 

La domestication à grande échelle des premiers animaux en Égypte...

 

Visiblement les historiens semblent la situer aux alentours de 4 800 avant notre ère !

 

Ils vont même apparemment jusqu'à localiser deux régions :

- Le Fayoum,

- Le désert Libyque !

 

Il semble par conséquence que la désertification du Sahara aurait conduit les Hommes ainsi que les animaux sur le bord du Nil...

 

Ainsi au paléolithique final, cette vallée du Nil semble bien avoir été fréquentée par moult espèces animales dixit Midant-Reynes Béatrix :

- L' "âne" sauvage,

- L’antilope,

- Le mouflon à manchet,

- L’ "aurochs",

- ...

 

Une manne alimentaire... ?

 

De fait...

Nous pouvons parfaitement imaginer les rives de cet Itéru comme ayant privilégié cette domestication ?

Cela dû certainement créer une véritable banque alimentaire !

 

Cependant...

Notons que même si l'aridité gagnait largement la région...

Une certaine instabilité météorologique demeurait dans le sens ou parfois il devait bien arrivé que certaines inondations fussent probablement meurtrières quant aux récoltes,... ! C'est là que nous pouvons aisément imaginer que l'élevage des animaux pouvait représenter une sorte de survivance...

 

S'était-il alors aperçu qu' "essayer" de contrôler la nature pouvait se révéler vital pour leur survie ?

 

L’écriture…

 

Un état central fort...

Ce devait certainement signifier, tout contrôler !

Cela engendra un immense besoin administratif quant à la gestion agricole du pays notamment…

 

A cet effet...

Souvenez-vous de cette "Pierre de Palerme" !

Elle comportait des inscriptions d’annales de souverains relatifs aux cinq premières dynasties !

 

Nonobstant, ce fut visiblement qu’à partir de la seconde dynastie que l’on remarqua la présence :

 

  "... des recensements économiques

(De bétail, de matières précieuses,... )

qui vont prendre de plus en plus d’importance

et

devenir le seul moyen pratique de numéroter les années"

Roccati Alesandro…

"La Literature Historique sous l’Ancien Empire…"

 Égyptien, Ed Savoir, p.37…

 

Ainsi le dénombrement des animaux semble démontrer que l’élevage fut une activité bien implantée !

Et ceci très tôt dans l’histoire...

Puisque nous sommes au sein de cette seconde dynastie !

 

Cette activité…

Celle que nous connaissons comme étant le "recensement économique" montre bien aujourd’hui que les animaux d’élevage furent considérés comme un bien de grande valeur ! 

De fait, peut-on toutefois en déduire que les éleveurs de cette deuxième dynastie possédaient déjà un cheptel important ?

 

Des animaux qui accompagnaient la vie de tous les jours...

 

Les animaux d’élevage...

Ils les employaient bien comme vous le savez aux importants travaux agricoles !

Labours...

Dépiquages...

...

 

Les bœufs et leur évidente puissance énergétique...

Ils ont bien certainement participé à l'augmentation des rendements agricoles ! Cela devait probablement être couplé aux transports des charges lourdes, il suffit pour cela de se souvenir de nos amis les ânes... !


Ainsi, la production de viande fut-elle vraiment pour toutes les classes de cette société ?

 

Et cela même :

- Si de nos jours nous connaissons quelques boucheries... !

- Et qu'ils avaient également certaines techniques de conservation, que nous aborderons probablement au cours d'une autre thématique.,

- ...

 

Et que dire du lait !

Un bien aussi précieux mais néanmoins certainement bien rare ! Pourquoi cela, d'autant plus qu'il semblerait qu'à certaine période ils possédaient de grands troupeaux ? Tout simplement qu'il nous faut oublier nos vaches d'aujourd'hui car celles de nos anciens donnaient bien peu de lait par jour comparativement !

Une grande valeur nutritive comme vous le savez !

On devait du reste lui attribuer bien des vertus telles que vivifiantes !

 

"Il est aussi utilisé dans la confection

de certaines préparations médicales"

Ghaliougui S...

"La médecine des pharaons : magie et science médiacle dans l’Égypte ancienne"

Paris : Laffront, 1983  p.44


Et puis il y avait cette graisse !

Un combustible là également pour les lampes...

La confection d'onguents...

De médicaments...

 

Paradoxalement au fait que le pays fut d'un climat chaud, il y avait aussi le cuir qui fut utilisé depuis l’époque prédynastique !

A une certaine période, il habillait même les chars

 

"Des sandales,

des carquois,

des boucliers,

des tentures murales,

..." 

Midant-Reynes Béatrix...

"Aux Origines de l’Égypte"

Ed. Fayard, 2003 p.52 à 442

 

 

Et même les boyaux étaient utilisés !

Des cordes d’instrument de musique...

Et d’arc aussi... Accompagnés des os ainsi que les cornes...

Des bijoux...

Des bibelots...

De la colle...

 

Vous le savez et du reste vous avez parfaitement compris, l’animal fut bien une source de développement de l'Humanité et ceci comme "matière première"...

 


Alors à suivre prochainement...    

Clé de VIE 

 

Désinences... prochainement sur le même sujet... La domestication...

 

- ...

 

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

Sources... 

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

 

 

A. Gauthier, "The Early to Late Neolithic Archeofaunas from Nabta and Bir Kiseiba", in F. Wendorf et al., Holocene Settlement of the Egyptian Sahara.

 

Desroches - Noblecourt Christiane : Lorsque la nature parlait aux Egyptiens - Ed. Philippe Rey -sept. 2003

 

Hérotode, L'Enquête, vol. II.

 

Jean-Pierre Corteggiani, L'Égypte ancienne et ses dieux, éditions Fayard, 2007.

 

Oscar Pfouma : "Histoire culturelle de l’Afrique Noire", 1993.  

 

Histoire antique n°31,  "Les animaux sacrés de l'Égypte antique" - Mai-Juin 2007  ISSN : 1632-0859


Erik Hornung :  "L'esprit du temps des Pharaons".

 

Boessneck J, 1988 ,  Die Tierwelt des Alten Ägypten : untersuch anhand kulturgeschichtlicher und zoologischer Quellen, Munich : C.H.Beck.


Bull.soc.fr.hist.méd.sci.vét., 2004, Annelise Roman.

 

Roccati Alesandro, "La Literature Historique sous l’Ancien Empire…", Égyptien, Ed Savoir, p.37…


Midant-Reynes Béatrix,"Aux Origines de l’Égypte", Ed. Fayard, 2003 p.4 - 442  

 


Sitographie...

 

Wikipedia 

 

Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties... 

 

Animaux en Égypte ancienne ! 

 

La famine et l'évolution du climat...

Clé de VIE

 

Quelques momies d'animaux... 


La base de la religion égyptienne fut bien le culte, et non la croyance, contrairement aux religions actuelles !

De plus, le culte était bien plus qu'un rite, ce fut une véritable création...

 

Ainsi :

- La pensée,

- Le mot,

- Le geste,

- ... Tous cela furent parfaitement créateurs pour nos anciens Égyptiens, mais voyez plutôt...

 


Radiographie d'une momie de gazelle.
Radiographie © : Roger Lichtenberg.

387756_501309073220261_269327433_n.jpg

  Environ 945 avant notre ère...

©  Richard Barnes

Source

 

"Wrapped in linen and reverently laid to rest, a queen’s pet gazelle was readied for eternity with the same lavish care as a member of the royal family.

In fine, blue-trimmed bandages and a custom-made wooden coffin, it accompanied its owner to the grave in about 945 BC."

National Geographic.

 

888_10152416035445445_92182685_n.jpg

Source

 

  6a00d8341bf67c53ef0162ff1271ad970d-800wi.jpg

© Source

Head of mummified cat.

 

Image: A cat coffin with mummy and an ibis coffin
© Damian Dovarganes / AP

Un chat à gauche

Un cercueil ibis...

  Santa Ana, en Californie.

Source / Lien

 

momie-de-chien--Scott-Williams--Universite-de-Cardiff-.jpg

Momie de chien.

© Scott Williams, Université de Cardiff.

 

 

Momie de chien et sa radiographieMomie de chien

et

sa radiographie.
Radiographie © : Roger Lichtenberg

 

http://www.bbc.co.uk/history/ancient/egyptians/images/animals_dog_mummy.jpg

 Source

© Robert Partridge   

 

Taureau-ou-veau-momifie.-By-Son-of-Groucho-.-Licence.jpg

Taureau ou veau momifié.

By Son of Groucho . Licence 

 

http://www.louvrebible.org/upload/image/97a%20Monie%20b%C3%A9lier.JPG

 Tête de momie de bélier.

 N 2892, Sully salle 19 vitrine 8.

Le bélier était consacré surtout à Amon-Râ et à Khnoum. 

 

7a21d45b86a2c4db19dbd811c17f1cbb.jpg
Momie d'un faucon...

Avec des détails peints...

Enveloppée dans des bandages étroits de lin fin, disposés selon un motif à chevrons !

Le pied fut endommagé...

 

10487170_695598667178832_8527126475265807091_n.jpg

Momie de faucon...

925 à 910avant notre ère !

22e dynastie...

Rmo leide

Source

                 http://australianmuseum.net.au/Uploads/Images/8637/iE022916-01-Ibis-mummy_big.jpg

                                                                    © Australian Museum.
                                                Ibis momifiés.
                                               1391965_659308454105049_4576995157491524269_n.jpg                                          

SOURCE


                  1601593_10153801988910717_671501072_n.jpg
                                          Université de Manchester...

Mission dirigée par le professeur John Garstang de l'Université de Liverpool.

Oeufs de crocodiles "momifiés"...

  Ils furent découverts en 1906 à Esna !

Source / Lien


 3 Photographie et radiographie momie crocodile730                                     Photographie et radiographie
                                     d'une momie de bébé crocodile...

http://storage.canalblog.com/29/64/748796/56468133_p.jpg                                   Momie de crocodile du Nil !    
                                                                                   Source 

1501748_706658412685126_1790093957_n.jpg Le Musée de crocodile de Kom Ombo a été ouvert en Février 2012 !
22 tailles différentes découvertes à Assouan... Ils sont disposés sur une "colline de sable" niché dans un écrin de verre, ce qui  les protège et permet aux visiteurs de les observer.
                                          © Francesca Berenguer

                 http://museum.wa.gov.au/sites/default/files/imagecache/wam_v2_article_full/collections/mummified-snake_0.jpg 

Momie de cobras : Naja sp.

  Cet exemple date probablement de 1 000 av.JC.

  Collector TS Henry, 1897.

 

Des momies de serpents auraient été trouvées dans les nécropoles thébaines !

Il s’agirait de serpents divinisés, nommés Pa-neb-ânkh "les maîtres de la vie". 

 

http://jfbradu.free.fr/egypte/LA%20RELIGION/MOMIFICATION/3959eg-louxor-momie-poisson.jpg

"Lates Niloticus"

Trouvé à Esna où un culte lui était rendu...

Source

 

Mais le saviez-vous ?

 

Les douze heures du jour et de la nuit étaient liées à l’un des douze animaux sacrés que pouvaient être :

- Le chat,

- Le chien,

- Le serpent,

- Le scarabée,

- L’âne,

- Le lion,

- Le bélier, le bâ vivant d'Osiris...

- Le taureau,

- L’épervier,

- Le singe,

- L’ibis,

- Le crocodile. 

 

Clé de VIE

 

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

 

“L'Égyptien

nait avec un papyrus dans le cœur,

ou

il est écrit en lettres d'or

que la dérision sauve du désespoir”

 

“يولد المصري وفي قلبه ورقة بردي مكتوب عليها بحروف ذهبية، أن السخرية هي المنقذ له من اليأس”
مقولة للكاتب والروائي الفرنسي جيلبيرت سنويه من كتاب

L’Egyptienne de Gilbert Sinoué.
Denoël,1991.


Fichier en PDF...

 

DOMESTICATION 1La domestication des animaux en Égypte antique !

 

 

 

 

aimé

 

jean-claude

Par ânhk, le blog d'Aimé Jean-Claude - Publié dans : Animaux en Égypte antique - Communauté : blog culture
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 5 juillet 2014 6 05 /07 /Juil /2014 23:55

ankh hiero   www.aime-free.com  

 

1024px-Hawara.jpg

Nécropole du pharaon Amenemhat III...

Un site important certes mais cependant bien détérioré...

Un lieu fantastique néanmoins en ce qui me concerne, pour moult raison du reste !

12e dynastie...

Moyen Empire.

Source / Lien 

 

Le Labyrinthe Égyptien du Lac Moeris...

Le Labyrinthe de Cnossos en Crète...

Le Labyrinthe de l'Île de Lemnos, lieu de culte comme vous le savez des Cabires...

Le Labyrinthe de la tombe de Porsenna...

Le Labyrinthe de l'Île du Soleil…

...

 

Que de labyrinthes finalement !

 

Aujourd'hui nous allons aborder la probable découverte d'un bâtiment tout à fait légendaire !

Il aurait du reste été perdu pendant plusieurs millénaires dans les sables de Kemet...

 

Le sable de Hawara aurait donc visiblement été "balayé" en 2008 par une équipe belge !

 

Nous voici donc au sein d'une expédition, celle dite de Mataha...

 

labyrinth0.jpg

Source / Lien

 

Plan de l'article...

 

→ L'histoire du labyrinthe...

 

→ Souvenons-nous alors du pharaon Amenemhat III...

 

→ Crocodilopolis...


→ Un temple bien colossal...

 

→ Voici l'objet d'études d'une mission Belge...

 

→ Ils auraient ainsi "balayé" le sable d'Hawara !

 

L'histoire du labyrinthe...

Mataha en arabe... 

 

Grecs...

Romains...

Le terme même de labyrinthe semble être connu du grand publique à travers ses deux cultures !

 

Des constructions qui pouvaient être souterraines ! Mais pas seulement...

 

Des couloirs tant enchevêtrés que se perdre devait être bien courant !

 

Cependant...

Afin de retrouver la probable première étymologie de "ce type d'architecture" il nous faut remonter davantage encore le temps, et aboutir à l'ère pharaonique !

 

Souvenons-nous alors du pharaon Amenemhat III...

 

Nous sommes bien au sein de la 12e dynastie !

Le Moyen Empire...


1922178 251629151683864 143127078 n

Une petite partie de la liste des pharaons d'Abydos !

Source

 

59 - Se-hotep-ib-ra / Amenemhat I, (1976 - 1947).  

60 - Jeper-ka-ra / Senusert I / Sesostris I, (1956 - 1911/10).  

61 - Neb-kau-ra  / Amenemhat II), (1914 - 1879/76).

62 - Jai-jeper-ra / Senusert II / Sesostris II, (1882 - 1872)  

63 - Jai-kau-ra / Senusert III / Sesostris III, (1872 - 1853/52).  

64 - Ne-maat-ra / Amenemhat III, (1853 - 1806/05).  

65 - Maa-jeru-ra / Amenemhat IV, (1807/06 - 1798/97). 

Neferousobek (1798/97-1794/93). 

 

Crocodilopolis...

Krokodilopolis

Soukhos...

Chédyt, šdt...

Médinet el-Fayoum, l'actuelle capitale du gouvernorat du Fayoum !

 

Ce fut une cité célèbre de l'Égypte antique...

Le chef-lieu du 21e nome de la Haute-Égypte...

Connue notamment pour ses temples consacrés à un grand netjer. La ville moderne recouvre d'ailleurs le site de la ville ancienne !

 

Shedet...

Palmier Inférieur...

Per Sobek, vous l'aurez bien compris une cité liée au netjer Sobek !

Un crocodile...

Un homme à tête de crocodile...

...


get_map.php.jpg

Vue satellite de cette cité de Crocodilopolis !

Source / Lien

 

Ainsi...

Ce pharaon aurait visiblement fait ériger en ce lieu dénommé Crocodilopolis un bien imposant monument !

Le "Lapi-ro-hunt"...

Situé en fait au sud du Caire, à 80 kilomètres environ, à l'ouest de l'itéru,... !

 

Le "Temple à l'entrée du lac"...

Serait-ce donc là...

La véritable origine de cette conception quant au labyrinthe ? 

 

Visiblement, nous serions bien au bord du lac Moeris, alimenté me semble-t-il par un bras du Nil, c'est à dire le Bahr Youssouf ! Cependant ne vous y m'éprenez pas, il ne s'agit pas à proprement parler d'un "canal", mais bien d'une branche du Nil ! De plus, et bien logiquement d'ailleurs, il aurait subi aux cours des différentes époques des aménagements... Ainsi, l'Itéru s'était bien déplacé vers l'est... Nous possédons bien quelques preuves de cela, des preuves archéologiques, géologiques,... Ce Bahr Youssef est bien probablement un vestige de l'ancien Nil !

 

Kahun_20et_20le_20Fayum.jpg

Voyez cette branche de l'Itéru à savoir le Bahr Youssouf !

Source

 

Ainsi en égyptien :

- "Canal" se disait "qanat",

- Et "bahr" signifiait fleuve ou alors mer...

 

Ce lac se trouve donc au nord de l'oasis du Fayoum...

Aujourd'hui appelé Birket Qaroun !

L'étang des Cornes... (?)

Dixit toujours Hérodote (II, 149) ce lac serait artificiel et creusé en vérité dans le voisinage du labyrinthe et cela par la volonté du dernier des 330 successeurs de Ménès à savoir Moeris... 

 

Labyrinthos selon les Grecs...

Labyrinthe de Crocodilopolis...

Hérodote (I.2),

Strabon (liv.17),

Et Diodore de Sicile (liv.ler)...

 

Tous en vérité nous ont transmis une véritable description, relativement complète de ce monument, du style : 


"Un des plus importants

et

des plus remarquables de l'Égypte,

et

qui dépassait de beaucoup en beauté les temples d'Éphèse et de Samos.

 

On y voyait à l'intérieur douze cours

recouvertes de plafonds

(ce qui est assez difficile à expliquer).

Les chambres que contenait le labyrinthe

étaient au nombre de trois mille,

les unes voûtées

et

souterraines (kryptai),

les autres élevées au-dessus (oikoi)"

 

Un temple bien colossal...

 

Comme vous pouvez le deviner, moult auteurs antiques en parlèrent !

Hérodote...

Strabon...

...

 

Un monument qui aurait contenu pas moins de 3000 salles !

Pleines de hiéroglyphes...

De peintures...

...

 

Voici l'objet d'études d'une mission Belge...

 

Du 18 février au 12 Mars 2008...

Nous sommes au sein d'une étude géo-archéologique...
Une mission menée le NRIAG c'est à dire l'Institut National de Recherche de l'Astronomie et de Géophysique et ceci sur le site archéologique d'Hawara !

Carte-lepsius-hawara.jpg
Carte de Hawara...
Karl Richard Lepsius...
Source
/
Lien

Ils auraient ainsi "balayé" le sable d'Hawara !

Avec bien entendu de la haute technologie...

Ils auraient ainsi découvert un prestigieux temple ! Peut être est-ce le fameux labyrinthe de crocodilopolis ?

Nous serions ainsi au sud de la pyramide d’Amenemhat III ! Son gigantesque temple funéraire devait visiblement se trouver à côté de sa pyramide...

 

Les chercheurs semblent supputer que ce temple, aux pieds même de la pyramide serait bien la base du "labyrinthe"...

 

labyrinth_pyramid-of-Amenemhat-III.jpg

Source / Lien

 

 

figure3.jpg

Voici un modèle en 3D du labyrinthe,

basé sur un dessin de Petrie en 1890...

Source / Lien

 

figure2b

Le plan du modèle de Petrie quant au labyrinthe...

Source / Lien

 

figure4.jpg

Un autre modèle en 3D du labyrinthe

basé cette fois-ci sur des observations récentes...

Arnold en 1979...

Source / Lien

 

Une thématique qui nécessitera un approfondissement...  

 

 

 

 

 

 

Clé de VIE 

 

 

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

Sources... 

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

 

Dieter Arnold, Der Pyramidenbezirk des Königs Amenemhat III in Dahschur,‎ 1987.

 

Steve Pasek: Hawara. Eine ägyptische Siedlung in hellenistischer Zeit. 2 Bände (= Altertumswissenschaften / Archäologie Bd. 2). Frank & Timme, Berlin 2007, ISBN 978-3-86596-092-4

 

GLU. Guide bleu Égypte, 1979. Laval RVM, 1993-02 

 

"Le lac Moeris et son emplacement d’après les nouvelles recherches" Frederic Cope Whitehouse, Revue Archéologique, Nouvelle Série, Vol. 43, (JANVIER à JUILLET 1882), p. 335-347

 

"Le site d'Haouara et le «mystère» du Labyrinthe d'Egypte" d’Obsomer, Claude, dans Bibliotheca Orientalis LIX, n° 5-6, 2002, col. 455-468 : lien à suivre !

 

Claude Obsomer ,Hérodote, Strabon et le "mystère" du Labyrinthe d'Egypte, dans Amosiadès Louvain-la-Neuve, 1992, p. 221-33

 


Sitographie...

 

Wikipedia 

 

Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

"Quand on étudie le passé,
il est impossible de ne pas jeter

un regard sur l’avenir’"
Arnold Toynbee

 

Nouvelles 2012

 

Nouvelles 2013

 

Nouvelles 2014

 

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

"Quand une femme se sent parfaitement bien habillée,

elle peut oublier cet aspect d'elle-même.

 

C'est ce qu'on appelle le charme.

 

Et plus vous parvenez à vous oublier,

plus vous avez de charme."

 Francis Scott Fitzgerald...

"Tendre est le nuit"

 


Fichier en PDF...

 

Labyrinthe 1Un véritable labyrinthe souterrain antique aurait été découvert... En Égypte ancienne !

 

 

 

aimé

 

jean-claude

Par ânhk, le blog d'Aimé Jean-Claude - Publié dans : Architecture en Égypte antique - Communauté : blog culture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Vous êtes sur un site d'informations celui d'Aimé Jean-Claude...

  • : Le site d'ânkh i.e. d'Aimé Jean-Claude
  • Le site d'ânkh i.e. d'Aimé Jean-Claude
  • : Culture Littérature art histoire découverte Culture
  • : Ensemble, découvrons ma réalité... S'intéresser à l'histoire, c'est aussi avoir de l'attrait pour l'Homme contemporain, c'est appréhender les événements de chaque jour, c'est avoir une vue probable sur l'avenir... Ce blog s'adresse aux personnes qui souhaitent découvrir et partager la passion de l'Égypte antique. "Décrire l'Égypte", quelle belle ambition ! Antonio Baldini ne disait-il pas " Le sens de l'Histoire s'acquiert en y participant un peu"...
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Fouiller...

Aphorismes

"Il n'y a pas d'homme cultivé.

Il n'y a que des hommes qui se cultivent."

  Maréchal Foch

 

   Le Savoir c'est la Liberté !

Traduction

Ainsi...

Rubriques

Partager

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés