Le site d'Aimé Jean-Claude

De l'ordre du divin, les travaux d'utilité publique, l'aménagement et l'entretien... En Égypte ancienne !

ankh hiero

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

 

Ce fut une monarchie idéalisée !

Ainsi sa propre terre devait bien appartenir aux netjerou.

Puis elle fut confiée aux Hommes. Et le premier d'entre eux, vous le savez bien, fut pharaon.

Ce dernier se devait d'assurer à ses sujets des conditions de vie honorables, faire respecter l'ordre divin à travers la Maât,... 

 

Une-des-taches-primordiales-fut-la-creation-de-canaux-d-i.jpg 

Une des tâches primordiales...

La création de canaux d'irrigation à partie du Nil !

Benni Assan...

2e dynastie...

 

Comme tous les peuples de l'antiquité...

Nos anciens Égyptiens vivaient très proches de mère nature. Pour eux, un pays prospère, économiquement, fut forcément béni des netjerou.

 

Rien de surprenant alors...

A ce que la vie s'organisa autour de quelques tâches primordiales et véritablement "d'utilité publique".

 

Tout simplement, afin que la vie de chacun soit possible.

 

Peinture-murale-de-la-Premiere-Periode-Intermediaire--re.jpg

Peinture murale de la Première Période Intermédiaire...

Au registre du bas on voit bien le transport des paniers de grains vers ce qui semblerait être des greniers.

 

Une organisation sociale particulièrement élaborée...

 

La première...

La plus importante aussi d'entre elle, fut bien l'irrigation.

Indispensable afin de maintenir partout une bonne répartition de cette fameuse crue du Nil.

 

Dans un pays comme Kemet, entièrement tourné vers son fleuve, la moindre baisse du niveau de l'eau devait bien avoir des conséquences désastreuses.

 

  iterou.jpg

 

 

Le Grand Fleuve.

Iterou-aâ (itrw-aA).

Le Nil !

 

Ainsi...

Pendant des siècles, le transport de l'eau s'était fait à dos d'hommes ou d'ânes aussi, cela devait rendre bien difficile l'irrigation et, davantage encore, la culture des champs. 

 

Avec le temps...

 

http://jfbradu.free.fr/egypte/LE%20NIL/LES%20SOURCES/canal-toshka.jpg

Source

 

Ils apprirent à employer les canaux d'irrigation venant directement du Nil.Parfois alimentés par un ingénieux système de portage, à savoir le chadouf.

Ce dernier prend ses origines en Mésopotamie.

 

Chadouf.jpg

  Source

 

Fonctionnant un peu sur le principe du levier, cet outil fut constitué d'un long ou de deux pieux fichés en terre, au bord évidement de l'eau.

 

On devait dès lors y installer une longue perche que l'on rendit mobile à 360 degrés.

 

A l'une des extrémités de la perche, on devait fixer une masse, pour faire contrepoids, généralement un gros bloc de pierre.

De l'autre côté, une outre attachée à une corde.

 

L'homme qui actionnait le chadouf plongeait alors l'outre dans l'eau du fleuve en tirant sur la corde qui l'accompagnait.

Une fois bien remplie, il l'a dirigeait vers le canal.

En laissant la pierre assurer son rôle de balancier.

Puis, il la vidait.

Et, il recommençait inlassablement.  

 

  Le chadouf du Nouvel Empire.

Vers 1 250 avant notre ère.

Musée du Louvre.

Fresque de l'hypogée d'Ipouy à Deir el-Médineh.

TT 217. 

Source

 

Ce système garantissait une grande économie quant à la force humaine, employée d'autant plus, pour le travail d'entretien lui-même. 

 

Dès les premières dynasties...

 

Un système de corvée obligatoire se mit en place. Et, cela afin d'assurer l'entretien des chadoufs entre autre.

 

Le contrôle de l'eau fut alors remis entre les mains du gouverneur, le monarque, dans chacune des quarante provinces de Kemet. Sous son autorité se répartissait de petites équipes d'ouvriers, commandées par un contremaître.

 

D'autres personnes...

 

Bien d'autres contribuèrent à l'effort collectif.

Prisonniers...

Condamnés...

 

Ils furent parfois employés à l'exécution des travaux d'intérêt généraux afin de purger leur peine. Par ailleurs, sous les ordres des autorités compétentes, et suivant les saisons, la main d'oeuvre paysanne pouvait être réquisitionnée à son tour et envoyée sur n'importe quel chantier public.

 

Aménagement et entretien...

 

On entretenait également les routes et les canaux, dans un but utilitaire, cette fois.

Afin de permettre aux biens comme aux personnes de circuler aisément dans tous le pays.

 

Les pharaons déployèrent ainsi, à partir du Moyen Empire, un réseau extrêmement dense de voies navigables, qui parfois doublaient les tracés naturels.

Ceci afin de permettre une navigation tout au long de l'année.

Dans les deux sens...

Sans plus tenir compte du niveau de l'eau.

 

Le même souci présidait l'aménagement des berges du fleuve.

 

Sans cela...

 

Les quartiers les plus proches risquaient bien de se trouver inondés en cas de l'élévation du niveau de l'eau.

 

Les pharaons mettaient donc en place...

 

Des systèmes...

Des "stations de contrôle"...

Des nilomètres...

Des puits creusés en zone inondable, et dotés comme vous le savez déjà d'une échelle graduée afin de mesurée le niveau du Nil.

 

 

Médinet Abou, le temple de Ramsès III...

Source 

 

"Le nilomètre est un puits

construit en pierres

bien équarries

dans lequel sont faites des marques

indiquant les crues du Nil, car l’eau dans le puits monte et s’abaisse avec celle du fleuve. [...]"

(Strabon, Voyage en Égypte, XVII, 1. à propos du nilomètre de Syène). 

 

Sous Amenemhat III...

12e dynastie...

 

La réalisation d'un canal avec écluse relié au Nil, permit visiblement la mise en valeur du Fayoum, cultivé ainsi même au plus bas du niveau du fleuve...  

 

Ainsi, l’État mobilisait bien le travail des paysans...

 

Et ceci pour moult travaux, comme ceux relatifs à la culture des terres...Et ceci évidement depuis la très haute antiquité.


Une obligation qu'il conviendrait certainement de dénommer "corvée" ! Certainement plus adaptée aux contextes des époques considérées plutôt que de  dépendance.
 
Ce fut en quelque sorte une sorte d'expression de la nature même des relations fiscales qui s'établissaient entre pharaon et ses sujets.
 
Esclaves ou serfs, pour les corvées ?

A ce sujet, je vous invite éventuellement à relire cette thématique !

L’économie politique...
Rare, bien rare et très ambiguës...

Ainsi la terminologie trouvée de "h.m", au Nouvel Empire, pouvait correspondre tant au serf qu'à l’esclave.
Ceci écrit, est-ce une trahison des conditions de travail similaires ?
mrt ?
Serfs...
Esclaves...
Corvéables temporaires...

L’assignation de travailleurs pour cultiver les domaines des potentats...

Récompenses...
Rémunérations...
Attribution à un dignitaire de terres...
Du personnel...
Du bétail...
Ensemble des biens affectés par pharaon à un dignitaire, t rmt h ̮ t nb, "le champ, les gens et toute chose"...
Mtn du début de la 4e dynastie, Urk.I 2:13-14 ; 3:1-2 ; 4:2...
Récit autobiographique de Jbj de Der el-Gebraoui de la 4e dynastie Urk.I 144-145.
Papyrus de Gébélein, de la 4e dynastie...

pr-dt, "Le domaine accordé par l’État à un dignitaire"...
h.m-nzwt, "serf du pharaon"...
js, "membre d’une équipe"...
h.mw-nzwt, "serfs du roi" labourant les terres...
On y trouve bien des listes de personnels affectés à des corvées.
 
L’assignation de travailleurs (mrt) pour cultiver les domaines des temples...

Les temples ne furent bien évidemment pas omis...
Dans le but ultime de fournir des offrandes divines aux sanctuaires.

Ainsi...

Deux formes visibles de corvées, comme obligations fiscales !

Elles semblaient d'ailleurs ne pas affecter :
- Ni les conditions socio-économiques des travailleurs,
- Ni leur statut juridique... Nonobstant, je subodore qu'elles affectaient les cycles de production des paysans tout en accentuant leurs inégalités sociales.

→ Celle "Publique" en quelque sorte.
L’État recensait...
Encadrait...
Mobilisait afin d'assurer divers travaux d'entretiens, mais pas seulement.

→ L'autre type que l'on pourrait classée de privé.

...
 
Clé de VIE

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/70/Canal_des_Pharaons.svg

Premier canal de Suez !
En pointillé, on remarquera le niveau des eaux du golfe de Suez

à l'époque de Sésostris III...

  Inspirée d'une carte du livre Suez & Panama de Benoît Heimermann aux éditions Arthaud 

 

Clé de VIE

 

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire ! 

 

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

Sources... 

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003.


Les décrets de Coptos, documents de l'Ancien Empire (Urk.I 281:7-12 ; 281:17-282:7 ; 284:14-285:18 ; 290:8 ; 291:7).


J. C. Moreno García, H.wt et le milieu rural égyptien du IIIe millénaire, 210-219.

 

Hofmann, Zur sozialen Bedeutung zweir Begriffe für <Diener> : b3k und h.m, Bâle : Schwabe Verlag, 2005.

 

Sitographie...

 

Wikipedia

 

• Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Paradigme en Égypte Antique ! 

 

Clé de VIE

 

Aphorismes...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

"L’histoire est le témoin des temps,

 

la lumière de la vérité,

 

la vie de la mémoire,


l’institutrice de la vie,

 

la messagère de l’antiquité."
Cicéron

 

 

"Il est sage de verser sur le rouage de l’amitié

 

l’huile de la politesse délicate"
Colette

 

 

"Athées

et

croyants ne sont séparés que par ce qu'ils ignorent.

 

Comment cela pourrait-il compter davantage que ce qu'ils connaissent:

une certaine expérience de la vie,

de l'amour,

de l'humanité souffrante et courageuse?

[...]

il serait fou de s'entre-tuer pour ce qu'on ignore.

 

Mieux vaut se battre,

ensemble,

pour ce que nous connaissons et reconnaissons."
André Comte-Sponville / né en 1952 / Présentation de la philosophie 

 

 

Fichier en PDF...

 

De l'ordre du divin,De l'ordre du divin, les travaux d'utilité publique, l'aménagement et l'entretien... En Égypte ancienne !  

 

 

aimé

 

vie, force et santé.

 

De l'ordre du divin, les travaux d'utilité publique, l'aménagement et l'entretien... En Égypte ancienne !
De l'ordre du divin, les travaux d'utilité publique, l'aménagement et l'entretien... En Égypte ancienne !
De l'ordre du divin, les travaux d'utilité publique, l'aménagement et l'entretien... En Égypte ancienne !
De l'ordre du divin, les travaux d'utilité publique, l'aménagement et l'entretien... En Égypte ancienne !
De l'ordre du divin, les travaux d'utilité publique, l'aménagement et l'entretien... En Égypte ancienne !
De l'ordre du divin, les travaux d'utilité publique, l'aménagement et l'entretien... En Égypte ancienne !
De l'ordre du divin, les travaux d'utilité publique, l'aménagement et l'entretien... En Égypte ancienne !

Partager cet article

Repost 0