Le site d'Aimé Jean-Claude

L'esclavage, l'asservissement, la dépendance, la soumission, "la traite", "les sacrifices humains",... (2) en Égypte ancienne !

ankh hiero

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com   

 

 

"Quiconque tient l'histoire d'un peuple tient son âme,

 

mais quiconque tient la spiritualité d'un peuple

 

le contraint à vivre sous le joug d'une servitude éternelle."
Cheikh Anta DIO
 

Cet extrait provient d'un discours prononcé en 1985.

A Atlanta en Géorgie aux État Unis d'Amérique à l'occasion d'une distinction.

 

 

Comme vous le savez, l'histoire de l'Égypte est très longue !

Plusieurs millénaires...

Unique par cette pérennité...

 

De fait, il faut reconnaître que la situation du prolétariat a subi moult changements...

 

Alors il nous faut être prudent, et ne pas se lancer dans quelques généralisations, raccourcis...

Pas de clichés...

Pas d'idéalisations non plus...

 

Pas d’embellissements du genre de croire que la société fut "très égalitaire" !

Car je n’ose exprimer ce qu’aurait pu dire un paysan dont sa récolte fut ponctionnée à hauteur de 75%... ?

 

Toutefois, on peut la considérée égalitaire en comparaison à d'autres cultures antiques comme fut :

- Le Hatti,

- Sparte,

- Athènes,

- Rome… Tout est relatif, sauf pour ceux et celles qui vivaient dans certaines situations !

 

Quelques points positifs :

- La Femme se rapprochait bien de l’égalité vis-à-vis de l’homme dans ses droits tout du moins…

- Le souverain avait bien cette responsabilité du bien-être de son peuple...

- …

 

Mais que dire…

 

 

Voici un Libyen vaincu !

Louvre...

Source

 

La servitude en Égypte antique...

 

Il n'y a pas eu de véritable esclavage au sein de Kemet malgré les écrits d'Hérodote !

Pas comme les Grecs...

Pas comme les Romains...

Ni comme les Européens...

Pas selon la définition de Colbert, le fameux "code Noir" de 1685, ministre de Louis XIV…

Ni de celle de l'encyclopédie Hachette...

Finalement, cela serait peut être une question de définition !

 

Nonobstant, il devait bien y avoir des castes sociales qui se rapprochaient dangereusement de cet état d'esclavage :

- Certains paysans proches du servage,

- Certains domestiques aussi, bien probablement,

- Les prisonniers de guerres,

- Ceux issus d'une condamnation,

- ...

 

Le terme d'esclavage devrait selon moi impliquer un rapport marchand !

Et pour autant que je sache, aucun être humain n'aurait jamais été vendu en Égypte dans la majorité de sa longévité ! 

 

La réalité d'antan n'aurait-elle pas été la servitude ?

Même si cela fut bien proche de l'esclavage...

N'oublions pas le code qui devait régir cette société, la Maât...
 

"Majesté finalement s'en empara ;

de là, aussi, je rapportai des prises :

deux femmes,

une main.

 

Et l'on m'attribua à nouveau l'or de la vaillance,

 

tandis qu'on me donnait les captifs comme serviteurs."

Avec le roi Ahmosis, pendant les campagnes de Nubie :... Urk IV 5,4 - 14. 

 

Fragments de décor palatial : prisonniers étrangers !

 Louvre.

Source

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet  !

Si cela vous est nécessaire !

 

Pour en savoir davantage sur ce que représentaient L'esclavage, l'asservissement, la dépendance, la soumission, la traite, les sacrifices en Égypte antique, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !


Tout un programme que nous venons simplement que d'effleurer

 

→ Article n°1 :  deux types différents d'asservissements en Égypte antique !

 

 

  XIIe dynastie - Haîfa - collection d'Agriculture Dagon -

12e dynastie...

"Un esclave" au travail en train d'écraser du grain...

Haîfa, "Collection d'agriculture Dagon".

 

Les techniques de moutures étaient peu performantes !

Les Égyptiens, réputés gros mangeurs de pain, avaient les dents usées par la présence de "sable" dans la farine. 

 

Une mauvaise influence ?

 

Ils auraient bien pratiqué l'esclavage surtout si nous nous référons à :

- Hérodote...

- Les récits bibliques...

- Les péplums...

- ... Tous ont véhiculés une Kemet esclavagiste ! Mais il faut bien reconnaître que tous se sont fourvoyés !

 

Nonobstant, certains subodorent que si esclavage il y eu, il aurait apparu à partir des Ptolémée...

Donc, cela ne fut point une tradition réellement égyptienne !

Une exportation d’usages et de coutumes étrangères à la Kemet ancestrale…

 

Quand vint le Nouvel Empire...

 

Les guerres successives apportèrent leurs lots de prisonniers et ceci comme butins !

En Nubie...

En Libye...

En Syrie-Palestine...

 

Mais, ces prisonniers devinrent-ils vraiment des esclaves ? Car, nous n'avons à ce jour trouvé aucun texte relatant ce statut !

 

Ils devinrent probablement des "dépendants"...

 

Ils appartenaient soit à :

- L'État, et certainement en majorité !

- Aux temples ! Ainsi, Ramsès III en aurait légué plus de 113 000...

- Des particuliers.

 

Ils étaient bien utiles pour travailler :

- La terre,

- Et dans les mines aussi : ceux-là n'eurent probablement pas un sort très enviable, ils furent soumis à un travail pénible !

 

Ils pouvaient également être :

- Des ouvriers,

- Des artisans,

- Des soldats,

- Des domestiques,

-...

 

Peut-on les classer pour autant d'esclaves ?

On pouvait louer leur service...

On pouvait céder, léguer à un domaine...

On pouvait les affranchir... 

S'ils l'étaient, cela ne fut pas à la manière de la Grèce antique ou de Rome... ! Ils s'intégrèrent à la population, par le mariage notamment ! De plus ils avaient les mêmes droits que les habitants d'origines...

On pourrait même les comparer au statut de paysan !

 

Pourquoi avoir des esclaves ?

Quand la très grande majorité de la population était elle même asservi aux corvées ! 

Aux travaux pour l'état...

 

De plus, il n'y a pas eu ce rapport marchand, me semble-t-il !

Toutefois, reconnaissons que les conditions de vie des prisonniers de guerre et de certains employés autochtones devaient en être très proche...

Néanmoins, Kemet assimilait bien :

- netjerou,

- netjerout,

- Prisonniers : ces derniers furent certainement acculturés, devenant intrinsèques à la nation !

Une façon comme une autre, probablement, "d'humaniser" ses ennemis !


Ils furent certainement bien dépendant du bon vouloir de leur employeur !

Travaux très difficiles...

Mais je suppose qu'ils devaient garder néanmoins une certaine dignité !

 

Des bâtisseurs libres...

 

Alors il me semble qu'il convient tout d'abord, de s'attaquer à cette idée reçue !

Et d'ailleurs très répandue depuis des siècles...

Et qui veut que l'Égypte pharaonique ait utilisé des esclaves afin de bâtir ses monuments sacrés !

 

Car l'esclave n'existait pas en tant que tel sous l'Ancien Empire !

Au temps des bâtisseurs de pyramides... 

 

Les grands travaux de construction furent en réalité confiés à une élite :

- D'architectes,

- D'astronomes,

- Et bien d'autres corps de métier hautement qualifiés !

 

Ils furent aidés dans leur tâche par des ouvriers et artisans spécialisés conscients de la sacralité de leur ouvrage, bien que parfois secondés par des prisonniers de guerre.

 

Ils furent regroupés en ligue qui observait des règles strictes et les protégeaient ainsi contre d'éventuels abus de pouvoir !

 

Une inscription émanant du pharaon Mykérinos, 4e dynastie, précisait bien que : 

 

 "Sa majesté

veut qu'aucun homme ne soit pris au travail forcé

mais

que chacun travail à sa satisfaction"

 

Prisonniers de guerres et autochtones...

 

Des textes de la Première Période Intermédiaire commencèrent à mentionner des personnes asservies...

Mais c'est bien à partir du Nouvel Empire, à la suite des campagnes militaires des pharaons en Nubie et en Asie, que l'on assista à une augmentation de la

main-d'œuvre servile !

 

Des esclaves étrangers issus des pays vaincus furent ainsi offerts en récompense aux courageux soldats, mais aussi aux temples et aux domaines de pharaon !

 

A ces prisonniers de guerre...

S'ajoutaient également des prisonniers égyptiens !

Ces derniers, furent alors asservis pour une durée limitée s'il s'agissait de rembourser une dette par exemple !

Ou alors, pour toute une vie, s'il s'agissait d'une jeune fille qui se vendait pour échapper à la pauvreté... 

 

A suivre...  

 

Désinences... prochainement sur le même sujet... l'esclavage...     

 

- Le "droit des esclaves" !

- Un commerce officiel...

- Les sacrifices humains,

- La thèse de Pétrie,

- Des ossements humains issus de sacrifices,

- ... 

 

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

       • Sources...

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003 

 

SOY Keita and AJ Boyce, authors of Variation in Porotic Hyperostosis in the Royal Cemetery Complex at Abydos, Upper Egypt: A Social Interpretation , examined forty-four skulls from the funerary complex of King Djer and discovered that those buried outside the tomb enjoyed better health than those in the actual tomb.

 

Bernadette Menu, Nouvelles recherches sur l'histoire juridique, économique et sociale de l'ancienne Égypte, 2005.

 

Christian Delacampagne, Une histoire de l'esclavage, Le Livre de Poche, 2002, ISBN 2-253-90593-3. 

 

Controverse et idées reçues sur l'esclavage en Égypte, un article de Milena Perraud paru dans Toutankhamon magazine n° 27, juin-juillet 2006, pages 35 à 39

 

      Sitographie...

 

Wikipedia   

 

      Taggé avec... 

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Paradigme Égypte Antique !

 

 

Fichier en PDF...

 

L'esclavage, l'asservissement, la dépendance, la L'esclavage, l'asservissement, la dépendance, la soumission, la traite, les sacrifices humains... (2) en Égypte ancienne !

 

  croix de vie temple d'horus à edfou

Croix de vie...

Temple d'Horus à Edfou...

 

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

"Si tu veux comprendre le mot bonheur,
il faut l’entendre comme récompense

et

non comme but"
Antoine de Saint Exupéry 

 

  "L’homme a perdu la capacité de prévoir

et

d’anticiper.

 

Il finira par détruire la terre"
Albert Schweitzer

 

 

"Calamité qu'une âme inquiète du futur

et

malheureuse avant le malheur...

 

 

Or perdre une chose

ou

en redouter la perte

 

cela revient au même"
Sénèque, philosophe et homme d'état romain, 1er siècle

 

 

Vie, Santé, Force ! 

(V.S.F)

 

aimé

 

L'esclavage, l'asservissement, la dépendance, la soumission, "la traite", "les sacrifices humains",... (2) en Égypte ancienne !

Partager cet article

Repost 0