Le site d'Aimé Jean-Claude

L' "esclavage", l'asservissement, la dépendance, la soumission, la traite (?), les sacrifices humains (?)... (3) en Égypte ancienne !

ankh hiero

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

 

L'esclavage...
Alors l'esclavage, eut-il réellement cours en Égypte antique ?

 

"L'état ou condition d'un individu sur lequel s'exercent les attributs du droit de propriété

ou

certains d'entre eux"

  Selon la définition de l’ONU (1926, 1956)

 

http://1.bp.blogspot.com/-0kVlIrzfV7I/T-nNp0hr-3I/AAAAAAAAAM8/y80cld5Dluw/s1600/IMG_1210.JPG

Prisonniers Nubiens...

Abou Simbel.

Source 

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet  !

Si cela vous est nécessaire !

 

Pour en savoir davantage sur ce que représentaient l' "esclavage", l'asservissement, la dépendance, la soumission, la traite, les sacrifices en Égypte antique, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !


Tout un programme que nous allons simplement effleurer

 

→ Article n°1 :  deux types différents d'asservissements en Égypte antique !

 

→ Article n°2 :  des bâtisseurs libres...

 

  XIIe dynastie - Haîfa - collection d'Agriculture Dagon -

12e dynastie...

"Un esclave" au travail en train d'écraser du grain...

Haîfa, "Collection d'agriculture Dagon".

 

Voici donc une technique de mouture qui devait être peu performante !

Les Égyptiens, réputés gros mangeurs de pain, avaient les dents usées par la présence de "sable" dans la farine...  

 

L'esclavage et certaines questions...

 

L'esclavage...

Cette privation des droits, par autre que soi même !

 

Kemet fut-elle réellement une société si égalitaire que cela ?

 

L'esclavage !

 

→ Quelle aurait été sa définition juridique ?

Elle semble parfaitement essentielle, cette caractérisation, lorsqu'il s'agit d'une institution comme l'esclavage ! Ce dernier reposait en vérité sur des textes de lois : souvenons-nous du "code Noir" de Colbert !

 

→ Quelle aurait été sa définition sociale ?

Il est tout à fait possible que nos anciens égyptiens furent, pour beaucoup en tout cas, socialement très aliénés ! Mais étaient-ils pour autant, vraiment et juridiquement asservis ?

 

Peut-on vraiment croire les récits d’Hérodote ?

 

En tout cas...

 

Cette thématique se veut comme unique objectif d'essayer de cerner la différence entre :

- Une certaine réalité,

- Et les préjugés qui y sont encore bien liés…

 

Les formes d'esclavages…

Le traitement des esclaves…

Tous cela semblaient bien variées d'un pays à l'autre, d'une période à l'autre, mais également d’un maître à l'autre,... !

 

Alors l'esclavage, eut-il réellement cours en Égypte antique ?

Est-ce une hérésie des temps modernes que d'y croire ?

Est-ce simplement une question de définition ?

 

Paradoxalement peut être...

 

Les "esclaves égyptiens" restaient des hommes libres !

Des prisonniers de guerre…

Certains Nubiens…

... 

 

L'esclavage au sens gréco-romain du terme semble bien ne pas avoir existé…

 

Nonobstant, selon certains auteurs, le vrai esclavage semble apparaître avec les Ptolémée !

 

Les sékher-ankh...

Se furent ses blessés vivants !

Des captifs des guerres qui, parfaitement, s’intégraient à cette culture égyptienne…

 

Les bakhous...

Ses serviteurs qui ressemblaient aux serfs du moyen âge, en Occident !

Ils étaient eux aussi intégrés, aux domaines ! De plus, ils pouvaient jouir du fruit de leur travail !

 

Aucun document...

 

Aucun ne permet, à ce jour, d'affirmer que l'esclavage demeurait en Égypte !

 

Nonobstant...

Ceux que certains assimilèrent à des esclaves, furent vus à la manière d' "impurs"…

De fait, ils ne pouvaient probablement pas participer au culte des netjerou !

 

De plus...

Après leur trépas, sauf exceptionnellement, peut être, ils ne pouvaient s'offrir le luxe d'un mastaba, d'un hypogée...

Probablement furent-ils jetés simplement dans le fleuve (?).

Ou enfouis dans le sable du désert (?).

 

http://www.passion-egyptienne.fr/images/Menna%209%20AG.jpg

Registre du milieu...

Voyez, Menna surveillait... !

Peut être une punition corporelle infligée à un travailleur...

D'ailleurs d'autres travailleurs semblaient attendre leur tour ! (?)

Une bastonnade...

 Source

 

 http://jfbradu.free.fr/egypte/LES%20TOMBEAUX/LES%20HYPOGEES/VALLEE-DES-NOBLES/menna/bastonnade.jpg

Un paysan convaincu de fraude (?) (!)...

En tout cas, il recevait bien la bastonnade...

Un autre, à genoux, implore son pardon me semble-t-il !

Vallée des nobles, hypogée de Menna, TT69...

Source

 

"... tout acte

de capture,

d'acquisition

ou

de cession d'un individu

en vue de la réduire en esclavage;

 

tout acte

d'acquisition d'un esclave en vue de le vendre

ou

de l'échanger;

[...]

Généralement les esclaves ne sont ni libres ni rémunérés et nous verrons qu'ils faisaient jadis l’objet d’une réglementation particulière"

  Selon la définition de l’ONU (1926, 1956) 

 

coup de baton épuré

 

Le "droit des esclaves" !

 

Leurs attributions variaient :

- Des plus durs travaux des champs,

- Aux fonctions non cléricales dans les temples,

- Et cela en passant par des emplois domestiques,

- Ou des postes administratifs d'importance.

 

Mais le travail servile ne semblait visiblement pas pour autant tenir une place essentielle dans l'économie du pays, ainsi que le prouvent les quelques actes de vente dont nous avons connaissance et qui semble bien attester le prix de vente élevé de ces "esclaves"...

 

Certaines catégories de personnes furent donc la propriété d'autres Égyptiens qui pouvaient visiblement :

- Les vendre,

- Les louer,

- Ou les léguer...

 

Nonobstant, ces mêmes soit disant "esclaves" pouvaient avoir des droits, bien que réduits... 

Leur condition est néanmoins bien mal connue !

 

Il y avait ainsi des "esclaves" qui possédaient de père en fils :

- Des domaines,

- Des serviteurs,

- Et qui furent mariés à des femmes libres et dont les enfants ne furent pas forcément eux-mêmes asservis... !

 

Le bon traitement des esclaves fut même prescrit dans le chapitre 17 du "livre pour sortir au jour"...

Toutefois, il faut préciser que ceux qui s'enfuyaient s'exposaient, s'ils furent retrouvés, non seulement à la bastonnade, mais à la peine de mort !

 

Alors y-avait-il réellement des d’esclaves ?

 

Ces derniers furent, nous l'avons quelque peu évoqué, entre autres, des prisonniers de guerres,…

 

Ainsi...

Si au Moyen Empire mais surtout au Nouvel Empire...

Au moment des conquêtes d’Asie et de Nubie...

On pouvait dire que des "esclaves" existaient, alors il n’en demeurait pas moins, qu’ils furent très rapidement absorbés dans la population laborieuse du pays !

 

L'historien grec Hérodote d'Halicarnasse, 5e siècle avant notre ère, décrivait les bâtisseurs des pyramides comme des esclaves !

 

Cela donna probablement le germe à ce mythe populaire, perpétué ensuite par :

 

- "Hollywood" et ceci à grande échelle, comme vous le savez !

 

- Par le Premier ministre israélien Menahem Beguin, lors d'une visite en Égypte en 1977, en affirmant que des esclaves juifs avaient bâti les pyramides, "alors que les juifs n'existaient pas à l'époque", je vous le rappelle...

 

- …

 

L'Exode serait peut-être aussi responsable de cet état de fait ! Ainsi, dans l'Ancien testament, les Égyptiens auraient réduits en esclavage "les enfants d'Israël" et auraient participé à des constructions pour Pharaon.

Nonobstant, ce dont il s’avère pratiquement certain, c’est le fait que les Hébreux participèrent à l’érection de la fameuse capitale Pi-Ramsès, bien décrite dans l’exode !

 

De fait, si on entend par esclavage l’absence totale de droits légaux, on sait, depuis Champollion, que cette institution n’avait pas existé en Égypte.

 

Selon Dieter Wildung, ancien directeur du Musée égyptien de Berlin :

 

"Le monde ne pouvait tout simplement pas croire qu'on avait construit les pyramides sans avoir recours

à

l'oppression

et

au travail forcé,

mais grâce à la loyauté envers les pharaons"

 

Pouvons-nous alors parler, avec plus d’exactitude, de sevrage !

 

Un système social allant d’ouvriers à "serfs" !

 

D’ailleurs, le mot même "esclave" ne semblait pas exister en égyptien ancien :

 

→ Nonobstant, le mot "bak"/ "serviteur" demeurait : doit-il être interprété par le mot moderne d’esclave ?

Je puis toutefois assurer que le serviteur existait bien et était de plus considéré comme étant un Homme des plus libres !

 

→ Le mot "h.m" devait certainement correspondre davantage à pharaon, aux prêtres, aux artisans mais dans un contexte religieux me semble-t-il !

 

→ Le mot "Sekher ankh" / "vivant blessé" devait être considéré pour des captifs de guerre !

 

Le mot même d' "esclave" ne semblait donc pas exister en égyptien ancien... Peut-on supputer que, ce que l’on ne nommait pas, n’avait pas d’existence ?

 

Quelques antithèses à Hérodote, à la bible peut être, à... ?

 

→ L’égyptologue Robert-Jacques Thibaud :

Cf. Robert-Jacques Thibaud, Dictionnaire de mythologie et symbolique égyptienne.

 

"Contrairement aux idées reçues

et

répandues depuis des siècles (...)

l’Égypte pharaonique n’a pas utilisé d’esclaves

 

pour la construction de ses temples ou des monuments destinés à ses rois".

 

→ Les archéologues Zahi Hawass et Mark Lehner, confirmèrent également :

Cf. Revue National Géographic, novembre 2001, n° 26.

 

"Contrairement aux idées reçues,

encore relayées par certains guides récents,

les pyramides n’ont pas été construites par des esclaves

ou

des étrangers".

 

Et :

 

"Les pyramides ont été édifiées par

 

des citoyens égyptiens ordinaires,

 

dont certains étaient enrôlés par roulement

 

d’autres engagés à plein temps".

 

→ S’il était encore besoin de conforter le fait que l’élite artisanal fut des hommes libres voici ce que le pharaon Mykérinos nous laissa vers 2300 avant notre ère :

 

"Sa majesté veut qu’aucun homme ne soit pris au travail forcé

 mais

que chacun travaille à sa satisfaction".

 

→ Je sais que cela ne prouve rien quant à l' "esclavage"...

 

Mais j'avais tout simplement envie de terminer, pour aujourd'hui, sur une note positive quant à certains travailleurs...

 

Une petite note de propagande d'un certain Ramsès II, 1 300 ans avant notre ère !

 

  "Oh ! Travailleurs choisis et vaillants !

Oh ! Vous les bons combattants qui ignorer la fatigue, qui exécuter les travaux avec fermeté et efficacité.

 

Je ne vous ménagerai pas mes bienfaits, les aliments vous inonderont.

 

Je pourvoirai à vos besoins de toutes les façons, ainsi vous travaillerez pour moi d’un cœur aimant.

 

Je suis le défenseur de votre métier(...)

 

Votre nourriture sera très copieuse, car je connais votre travail véritablement pénible, pour lequel le travailleur ne peut exulter que lorsque son ventre est plein (...)

 

J’ai aussi mis en place un nombreux personnel pour subvenir à vos besoins :

des pêcheurs vous apporteront des poissons,

d’autres,

des jardiniers feront pousser des légumes,

des potiers travailleront au tour afin de fabriquer de nombreuses cruches, ainsi pour vous, l’eau sera fraîche à la saison d’été". 

 

 Clé de VIE

 

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !  

 

 

Désinences... prochainement sur le même sujet... l' "esclavage"...     

 

- Un commerce officiel...

- Les sacrifices humains,

- La thèse de Pétrie,

- Des ossements humains issus de sacrifices,

- ... 

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

       • Sources...

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003 

 

SOY Keita and AJ Boyce, authors of Variation in Porotic Hyperostosis in the Royal Cemetery Complex at Abydos, Upper Egypt: A Social Interpretation , examined forty-four skulls from the funerary complex of King Djer and discovered that those buried outside the tomb enjoyed better health than those in the actual tomb.

 

Bernadette Menu, Nouvelles recherches sur l'histoire juridique, économique et sociale de l'ancienne Égypte, 2005.

 

Christian Delacampagne, Une histoire de l'esclavage, Le Livre de Poche, 2002, ISBN 2-253-90593-3. 

 

Controverse et idées reçues sur l'esclavage en Égypte, un article de Milena Perraud paru dans Toutankhamon magazine n° 27, juin-juillet 2006, pages 35 à 39

 

      Sitographie...

 

Wikipedia   

 

      Taggé avec... 

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Paradigme Égypte Antique !

 

  croix de vie temple d'horus à edfou

Croix de vie...

Temple d'Horus à Edfou...

 

 

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

"La bonté envers autrui

est

grande bonté envers soi-même."
Benjamin Franklin 

 

 

"Exprimer la gratitude est agréable et courtois,

 

la représenter est noble et généreux,
 

 

mais la vivre est toucher le  Ciel."
Johannes A. Gaertner

 

 

"Le silence est la splendeur des forts."
Général de Gaulle

 

 

Fichier en PDF...

 

L' esclavage 3L' "esclavage", l'asservissement, la dépendance, la soumission, la traite, les sacrifices humains... (3) en Égypte ancienne !

 

 

Vie, Santé, Force ! 

(V.S.F)

 

aimé

 

Partager cet article

Repost 0