Le site d'Aimé Jean-Claude

Maillons essentiels de l'économie, les paysans et la lourde pression fiscale… (2) en Égypte ancienne !

 ankh hiero

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

La place de l'agriculture...

Celle de l'irrigation aussi, dans l'Égypte ancienne...

Primordiaux...

Ce fut un peuple non pas guerrier mais principalement agricole;

 

Le choix d'un outil agricole...

Une base...

Celui d'un instrument multifonctions !

Il fut autant simple que perfectionné, dans le contexte de l'époque bien sûr ! 

 

L'outil travaillait la terre limoneuse !

Préparant les semailles...

De plus, il devait recouvrir les graines que les semeurs...

 

Multifonctions, ce fut effectivement le cas... 

Travaux des champs, nous l'avons bien compris...

Creusements...

Nettoyage des canaux...

Nettoyage des bassins destinés à l'irrigation...

Pharaon lui même l'utilisait dans certaines scènes rituelles quant à la fondation des temples...

Préparation du limon pour la fabrication des briques crues...

Même pour les corvées de l'au-delà !

 

Essentiel par conséquent !

Dont l'aboutissement fut véritablement fondamental dans le progrès de la production ! Celle-là même qui permit d'atteindre l'objectif visé, nourrir la population, prévoir les crises du Nil, stabiliser une population de plus en plus nombreuse le long de ce Nil caractériel mais salvateur ! 

 

Tellement essentiel...

Souvenez-vous...

Qu'elle fut choisie afin de figurer parmi l'écriture sacrée !

Sous cette fabuleuse forme que furent les hiéroglyphes...

 

Maquette d'homme utilisant une houe
Maquette d'homme utilisant une houe (mr).
2400 av. J.C
Coll. Musée de l'Agriculture ancienne du Caire.

Inv. n° 1461.
© Arnaud du Boistesselin

 

La saison d'Akhet…

Cette période qui devait s’échelonner entre juillet et octobre…

On devait alors voir l’Itérou qui sortait de son lit !

Et qui recouvrait une partie des terres arables, de Kemet, d'un limon salvateur, fertile,…

 

Puis, il se retirait…

Et laissait des terres gorgées d'eau…

De plus, je subodore qu’ainsi elles devenaient bien plus facile à travailler, moins dures, plus meubles, plus "pâteuses" aussi certainement !

 

Ainsi, la préparation du terrain…

Son ensemencement…

Tous cela devaient bien avoir lieu juste après !

La saison de Peret.

 

Nonobstant, il arrivait bien fréquemment que les terres n'avaient pas été inondées suffisamment longtemps.

Le Nil, avait bien cette particularité de ne pas être très régulier, d’où l’apparition du nilomètre afin de pouvoir anticiper quant aux mois à venir, mais aussi et surtout pour les impôts.

 

De ce fait, ils devaient certainement, avant de semer :

- Casser les mottes,

- Niveler et ceci au moyen d’une sorte de maillet, d’une houe. 

 

http://ancienegypte.fr/tombes_el_kab/paheri%20(58).JPG

La terre est bêchée à l'aide d'une houe.
Un âne tire une charrue.

Hypogée d'el Kab à savoir du défunt Paheri.  

Nouvel Empire.

Du milieu de la 18e dynastie.

Sous le règne de Thoutmosis III.

Source

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire ! 

 

Pour en savoir davantage sur les paysans, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

 

Qu'avons nous donc découvert, sur ce sujet, dans le précédent article ? 

 

→ Article n°1 : les paysans... 

 

  http://jfbradu.free.fr/egypte/LES%20TOMBEAUX/LES%20HYPOGEES/VALLEE-DES-NOBLES/menna/bastonnade.jpg

Un paysan convaincu de fraude...

Il reçoit la bastonnade...

Un autre, à genoux, implore son pardon !

Vallée des nobles, hypogée de Menna, TT69...

Source

 

En Égypte ancienne "mr"...

 

La houe :

- Une "palette" en bois ou en pierre …

- Elle était aussi munie d’une sorte de poignée, au moyen d’un simple bâton. Les deux parties reliées ensemble formaient un angle aigu.

Une corde devait de plus les maintenir et était ajustable de manière à pouvoir faire évoluer la distance entre la lame et le manche.

 

http://www.museum.agropolis.fr/pages/expos/egypte/images/museum_cairo/items/houe.jpg 

  Houe en bois (mr)...
Musée de l'Agriculture ancienne du Caire.

Inv. n° 5259.

 

http://www.louvre.fr/sites/default/files/imagecache/940x768/medias/medias_images/images/louvre-houe_1.jpg

© C.Décamps

Source

 

"mr" se voulait donc être une houe en bois :

 

→ Le petit modèle.

Dont le manche, très court, suppose un certain fléchissement de l'utilisateur..

 

→ Comme le grand modèle : avec un manche suffisamment long pour être manipulé dans la position debout.

 

Deux pièces de bois...

L'une servait de manche et était percée d'un orifice. Là venait s'ajuster la deuxième pièce, le soc en quelque sorte, ayant ce rôle de tranchant, bien souvent taillé en biseau (probablement du au fait que la matière fut du bois...).

N'oublions pas qu'en Égypte le métal est un matériau  très cher, donc certainement peu utilisé pour un outillage basique, agricole.

 

Un risque primordial quant à son utilisation...

Celui de voir les pièces se disloquer par les coups portés au sol plus ou moins dur !

Alors nos anciens l'on rendu bien plus robuste par finalement l'adjonction d'éléments au moyen d'une sorte de torsade faite de corde en fibres végétales. 

Une corde enroulée...

Elle semble avoir été bloquée par une sorte d'encoche au niveau du manche, traversant le soc par deux orifices maintenant de cette manière l'écart entre les deux pièces. Je subodore de plus que cela devait permettre une sorte d'inflexion en fonction de l'emploi de l'on voulait de cet outil.

 

Voyez son extrémité...

Du moins, celui de son manche !

Voyez ce très léger renflement qui devait probablement empêcher les mains de glisser lors de son utilisation. Perfection d'un petit détail qui est issue d'une réflexion bien pragmatique.

 

Houe--Louvre.jpg

Houe du nouvel empire, en bois...

 1550 à 1069 avant notre ère.

Louvre

 

Une lourde pression fiscale… 

 

Souvenez-vous de l’article précédent sur cette thématique qui mentionnait l’époque ramesside et le papyrus Anastasi.

Si le tableau est noirci à dessein par des scribes dénigrant tout autre métier que le leur…

La condition des paysans ne fut effectivement pas des plus enviables.

A contrario, cette caste fut essentielle et représentait probablement une grande majorité du peuple.

 

Ils furent de plus soumis à une lourde pression fiscale qui logiquement en diminuait d’autant leur revenu. 

 

Toute la production de céréales fut le monopole de l’État.

Et l’impôt fut calculé d’après l’estimation des arpenteurs.

 

Chaque année avant la récolte, l’administration fiscale devait ainsi procéder à l’arpentage. 

 

Chaque exploitation (rmnyt)...

 

Chaque parcelle fut délimitée par des bornes, sur lesquelles furent consignées :

- Le nom du propriétaire,

- La date du dernier bornage,

- Et un descriptif de la parcelle elle-même,

- …

 

Un cordeau…

 

Il fut tendu entre ses bornes…

 

Il permit ainsi de mesurer :

- La largeur,

- Ainsi que la longueur des zones à moissonner... 

 

Ensuite…

 

Il ne devait rester plus qu’à estimer le rendement du champ.

 

Seul 10%...

 

10%...

 

Cela constituait la part du cultivateur.

Mais également la réserve destinée aux semences de la prochaine saison…

 

Hérodote fait remonter l’ancêtre de notre cadastre à l’époque de Sésostris : 

 

"… […]  

qui partagea la terre entre tous les Egyptiens par lots carrés d’égale superficie.

 

Il assura par là les revenus, en imposant à leurs possesseurs une redevance annuelle.

 

 Tout homme à qui le fleuve enlevait une parcelle de son lot allait signaler la chose au roi ; 

 

Sésostris envoyait alors des gens inspecter le terrain

et

en mesurer la diminution,

pour accorder dorénavant à l’homme une réduction proportionnelle de sa redevance.

 

Voilà, je pense, l’origine de la géométrie, qui passa plus tard en Grèce."

 

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !

Clé de VIE

 

 

Désinences... prochainement sur le même sujet... Les paysans...     

 

- Les semailles,

- Le génie rural,

- La moisson,

- Du blé, de l'orge, mais aussi de la salade, de l'ail...

- Netjer et génies du grain,

- ...

 

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

       • Sources...

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003 

 

Jean-Bernard Sacriste, Les champs d'Ialou, Rites funéraires de l'Égypte antique, Orme, 2001 

 

Suzanne Gertsch, Les treize Champs d'Ialou, Isis parle au Monde, S. Gertsch, 1988 

 

Joss et Bob Gastineau, Le lieu du paradis des Egyptiens, L'Histoire de l'Antiquité d'après Bob, Editions Amalthée, 2009

 

Les artistes de Pharaon, Deir el-Médineh et la Vallée des Rois, catalogue de l'exposition, musée du Louvre, Editions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 2002, notice 28, p. 95. 

 

      Sitographie...

 

Wikipedia   

 

      • Taggé avec... 

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Métiers en Égypte ancienne 

 

 

Fichier en PDF...

 

Maillons essentiels de l'économie, les paysans et la lourd Maillons essentiels de l'économie, les paysans et la lourde charge fiscale, en Égypte ancienne !  

 

  croix de vie temple d'horus à edfou

Croix de vie temple d'horus à edfou...

 

 

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

  "Avec les gens, il est préférable de construire des ponts plutôt que des clôtures."
Robert Allen

 

  "Le bonheur dépend de nous seuls."
Aristote

 

"Accomplis chaque acte de ta vie comme s’il devait être le dernier."
Marc Aurèle, Pensées 

 

 

Vie, Santé, Force ! 

(V.S.F)

 

aimé

 

Maillons essentiels de l'économie, les paysans et la lourde pression fiscale… (2) en Égypte ancienne !

Partager cet article

Repost 0