Jeudi 22 août 2013 4 22 /08 /Août /2013 23:55

ankh hiero     www.aime-free.com

    Imhotep

Imhotep…

L’un des plus illustres médecins connu à ce jour comme vous le savez !

Nos anciens représentèrent probablement la première culture instaurant la médecine ! 

 

L’Harmonie…

Il n’y avait pas que celui du cosmos…

Le corps aussi devait l’être, en harmonie !

A tel point que lorsqu’il n’y était plus, s'était l'apparition de la maladie ! Alors le rôle primordial du médecin fut de rétablir cette harmonie en combattant le désordre, le chaos intérieur !

 

"Celui qui détruit le mal,

chasse la maladie.

     Le médecin qui guérit l’oeil sans user de remèdes"

Amon, "le caché "

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet !

Si cela vous est nécessaire !

 

Pour en savoir davantage sur ce que représentaient la médecine dans l'antiquité, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !


Tout un programme que nous venons simplement l'effleurer

 

→ Article n°1 :   il y avait trois sortes principales de médecins !

 

    Hesy_Re.Medecin_cour.Dentiste._dynast3.Saqqara_mastaba_A3.jpg

Hesy-Rê.

Un haut fonctionnaire sous le règne de Djéser 2 650 ans avant notre ère !

Il avait ce titre suprême de "grand des médecins".

 Visiblement il représentait cette haute hiérarchie des praticiens médicaux !

Source 

 

Le médecin…

swnw...

 

Cette fonction se transmettait de père en fils !

Nonobstant, cette succession pouvait s’opérer au sein même de la famille voir de la même caste !

Même si des écoles demeuraient, comme à Héliopolis, Saïs, Memphis, Thèbes, elles ne furent pas vraiment spécifiques à la médecine !  

 

Nos anciens ne raisonnaient pas comme nous aujourd’hui !

 

Ainsi, l’être devait faire partie d’un tout...

De fait, ce dernier composait un ensemble bien plus grand comme les Deux Terres !

Lui-même devait être un composant de…

Alors si nous désirons comprendre la mentalité de nos anciens, voici une pratique typique de cette culture…

Car le réel enseignement médical de l’élève provenait d’abord de son père : la première unité, la première entité en quelque sorte de la société !

 

Il se perfectionnait néanmoins...

 

→ Dans la Maison de vie, c'est-à-dire le temple, grâce aux scribes, aux prêtres-astronomes, aux médecins-savants,...

 

→ Au cours de l’expérience de la vie…

 

→ Les champs de batailles…

 

→ Au cours des grands chantiers et des accidents qui ne devaient malheureusement pas manquer !

 

→ Par les études des rouleaux de papyrus, analogie à nos livres…

 

"Ils établissent le traitement des malades d’après des préceptes écrits, rigides

et

 transmis par un grand nombre d’anciens médecins célèbres.

 

Si, en suivant les préceptes du livre sacré, ils ne parviennent pas à sauver le ma­lade

 ils sont déclarés innocents et exempts de tout reproche.

 

 S’ils agissent contrairement aux préceptes écrits, ils peuvent être accusés et condamnés à mort."

Diodore de Sicile.


→  Grâce aux prêtres Sem, c'est-à-dire aux embaumeurs ! Ces derniers permettaient probablement l’acquisition des connaissances anatomiques, car l’embaumement devait être le seul moyen de ne pas profaner le corps d’Osiris, le corps humain… !


"Le médecin examinait le corps

pour déterminer les causes de la mort"

Pline.


"[la compresse]

désigne le même pansement que celui qui est à la disposition de l’embaumeur

et

que le médecin utilise"

Le Papyrus Rhind.


Je subodore même que les médecins, certains du moins de haute lignée, devaient assister aux embaumements afin d’accéder aux organes ! 

 

 

prothse-egyptienne2_thumb.jpg

Musée du Caire.

 

Gros orteils artificiels...

Découverts au pied d’une momie...

Probablement une des premières prothèses fonctionnelles au monde !

Trois parties fabriquées en bois et en cuir... 

 

Le concept même de la maladie !

 

Il fut bien éloigné de notre définition moderne !


L'être qui rejoignait le monde d'Osiris démontrait par la même qu'il ne devait pas être en bonne santé ! Car on ne devait pas mourir lorsqu'on avait un bon fonctionnement physiologique de l'organisme !

 

Ainsi, la maladie devait être en quelque la manifestation corporelle d'une "prise de possession" du corps du patient !

Instillée par des éléments magiques quelque peu surnaturels !

Divinité en colère, non satisfaite...

Défunt exerçant une relative vengeance...

... 

 

Ainsi, cette médecine pharaonique se caractérisait bien par un salmigondis de :

- Science rationnelle,  

- Science surnaturelle,

- ...

 

Les magiciens...

 

Ils n'appartenaient pas, sauf exceptions, au corps des médecins laïcs.

 

Ils furent désignés au moment de leur naissance et étaient toute leur vie mis à l'écart pour favoriser leur développement psychique et leur pouvoir...

 

Nonobstant, leurs interventions comptaient beaucoup pour la population égyptienne ! Car pour eux, bien des maladies étaient dues à des puissances hostiles, surnaturelles,...

 

Cette médecine fut dès lors basée sur des incantations ainsi que des rites magiques !

Les mots méticuleusement réitérés...

Des gestes qui devaient les accompagner...

Tout cela possédait une puissance digne des meilleurs remèdes, se suffisant à eux-mêmes ou alors se complétant !

 

Parfois, ils prenaient des drogues hallucinogènes afin d'entrer en transe et mieux ainsi dompter les maux du malade... On peut ainsi lire leurs techniques dans certains documents... Ceux-ci consistaient en des formules magiques intimant des ordres aux forces gouvernant la maladie. 

 

Parfois...

 

Ils menaçaient même le mal de représailles...

Ils lui ordonnaient de sortir du corps...

 

Les magiciens récitaient également des formules d'envoûtements qui, si elles ne fonctionnaient évidemment pas, furent théoriquement renvoyées comme un boomerang à leur auteur. 

 

Le transfert !

 

La technique par laquelle le mal était absorbé...

Et transféré à un autre corps, devait être également pratiquée !


Par exemple...

La migraine était censée se soigner par le frottement d'un poisson frit sur la tête du souffrant ! Dès lors, ce poisson devait en récupérer, absorber la douleur... 

 

Dans la préparation des remèdes...

 

Nos anciens employaient un procédé d'analogie...

D'apparence logique...

 

Comme l'utilisation de fleurs jaunes pour guérir la jaunisse !

 

Bien entendu, les amulettes comme les talismans jouaient un rôle considérable...  

 

Comme la magie...

 

La religion prenait une place importante dans le processus de guérison d'un malade !

 

Les prêtres procédaient alors à des sollicitations divines...

 

Ils invoquaient leurs netjerou guérisseurs :

- Thot,

- Horus,

- ...  Ils étaient attachés à certaines parties du corps seulement. Le clergé spécialisé dans les cures thérapeutiques fut celui de la netjeret Sekhmet...

 

Ainsi...

Nos anciens pratiquaient-ils une médecine mixte !

Rites religieux...

Traitements scientifiques...

 

 

A suivre...

 

 

croix de vie temple d'horus à edfou

Croix de vie temple d'Horus à Edfou...

 


"Je suis tout à l'Egypte,

 

elle est tout pour moi."

Jean-François Champollion

 

Désinences... prochainement sur le même sujet... La médecine dans l'antiquité égyptienne ! 

 

- Les sources d'informations,

- Les médecins, leur formation, leur statut, leur spécialités,

- Les maux et les remèdes, 

- Des oculistes renommés,

- Pharmacopée et la thérapeutique,

- De la religion à la magie,

-

- ... 


A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

    • Sources...

 

Roger Dachez, Histoire de la médecine de l'Antiquité au XXe siècle, Tallandier, 2004

 

Jean-Claude Ameisen, Patrick Berche, Yvan Brohard, Une histoire de la médecine ou Le souffle d'Hippocrate, La Martinière, 2011

 

      Sitographie...

 

Wikipedia 

 

 

      Taggé avec :


Médecine et Égypte antiques...

Clé de VIE

 

 

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...   

 

"Que l'échec ne vous décourage pas.

 

Ce peut être une expérience positive.

L'échec est,  d'une certaine façon, l'autoroute vers la réussite, dans la mesure où chaque découverte
de ce qui est faux nous mène à chercher sincèrement ce qui est vrai,

et

chaque
nouvelle expérience révèle une certaine forme d'erreur que nous pourrons ensuite soigneusement éviter."
John Keats, poète anglais, 20ème siècle 

 

    "Ne perds pas l’occasion de voir quelque chose de beau.
 

 

La beauté,

c’est la signature de Dieu."
Charles Kingsley

 

"Etre bien adapté à une société profondément malade

 

n'est aucunement une mesure de bonne santé."
Krishnamurti

 

Fichier en PDF...

 

La médecine et les premiers médecins du monde (2), une trLa médecine et les premiers médecins du monde : magie ou médecine ? (2) Une tradition inscrite dans l'Histoire de l'Égypte ancienne !



aimé

 

 

 

jean-claude

 

 

ânkh oudja seneb

vsf001


n
(=w), w(=w), snb(=w) 


"Qu'il soit vivant, intact et en bonne santé !"


La traduction littérale en français est quelque peu fausse, nonobstant, les voici :

 

vie, santé, force (v.s.f.).

                                                                            

 vie, force et santé. 

Par ânhk , le blog d'Aimé jc - Publié dans : Médecine et Égypte antiques - Communauté : HISTOgraphie
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Vous êtes sur un site d'informations celui d'Aimé Jean-Claude...

  • : Le site d'ânkh i.e. d'Aimé Jean-Claude
  • Le site d'ânkh i.e. d'Aimé Jean-Claude
  • : Culture Littérature art histoire découverte Culture
  • : Ensemble, découvrons ma réalité... S'intéresser à l'histoire, c'est aussi avoir de l'attrait pour l'Homme contemporain, c'est appréhender les événements de chaque jour, c'est avoir une vue probable sur l'avenir... Ce blog s'adresse aux personnes qui souhaitent découvrir et partager la passion de l'Égypte antique. "Décrire l'Égypte", quelle belle ambition ! Antonio Baldini ne disait-il pas " Le sens de l'Histoire s'acquiert en y participant un peu"...
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Rubriques

Rechercher

Aphorismes

"Il n'y a pas d'homme cultivé.

Il n'y a que des hommes qui se cultivent."

  Maréchal Foch

 

 

 Le Savoir c'est la Liberté !

 

"Un peuple ignorant de son histoire,

c'est comme un arbre sans racines". 

Marcus Garvey

 

 

"Quand on étudie le passé,
il est impossible de ne pas jeter
un regard sur l’avenir’"
Arnold Toynbee

Traduction

Ainsi...

Web-informations.net

Partager

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés