Le site d'Aimé Jean-Claude

Naissance et disparition du maître des Deux-Terres... (2) en Égypte ancienne !

ankh hiero

 

   

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com 

 

  Edfu49.JPG

Accouchement au Temple d'Edfou...

La parturiente...

© Rémih

 

En plein travail…

Elle était accroupie sur un tapis…

 

On devait alors placer, aux quatre coins de la pièce, des briques symbolisant des netjerout :

- Nout, netjeret (ntrt) du ciel,

- Tefnout de la pluie,

- Isis la belle magicienne,

- Et Nephtys la parfaite, protectrice des morts...

 

 

L'union du netjer et d'une femme, mortelle... 

 

C'est sous les traits d'Amon que se présentait le souverain lors de son hymen avec la reine :

 

"Lorsque Amon, seigneur de Karnak, vint,

il s'était donné l'apparence de son époux,

 le roi de Haute et de Basse- Egypte.

 

Il la trouva endormie dans la splendeur de son palais.

 

 Elle s'éveilla à l'odeur du dieu

et

sourit face à Sa Majesté.

 

 Aussitôt, il se dirigea vers elle, prêt à s'en emparer.

  

Il l'étreignit alors et lui imposa son désir,

agissant de façon qu'elle le vit sous sa forme de dieu.

 

Lorsqu'il se fut approché d'elle, son amour courut dans sa chair, transporté par sa virilité.

 

Le palais était inondé du parfum du dieu,

toutes ses senteurs venant de Pount"

Scène de la théogamie d'Hachepsout...

 

Et quand la reine se rendit compte de l'identité de celui qui l'enlaçait, elle murmura :

 

"Combien est grand ton rayonnement !

Il est splendide de t'admirer,

tu as honoré ma féminité de tes faveurs,

ta rosée est passée dans tous mes membres".  

Scène de la théogamie d'Hachepsout...

 

La théogamie, ne fut pas propre à Kemet !

 

Quand on se souvient de cette culture judéo-chrétienne on reconnaîtra par là même son usage ! Même s'il fut en catimini...

La théogamie semble bien apparaître au sein du papyrus Westar, une sorte de légende quant à l'origine divine de trois pharaons de la 5e dynastie !

 

egypte-accouchement-British-museum.jpg

Voici donc un Hiéroglyphe qui symbolisait une femme en train d'accoucher !

Scène de naissance de l'Égypte.
Période gréco-romaine, 332 BC - AD 305
L : 18 cm
  l : 13,6 cm
  Ep. : 4 cm
  EA 61062
Département de l'ancienne Égypte et le Soudan.

Collection d'étude M. Stead, la vie égyptienne.

(Londres, British Museum Press, 1986), page 18 à 19.

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire !  

 

Pour en savoir davantage sur cette thématique c'est à dire pharaon, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

 

Qu'avons nous donc découvert, à ce sujet, dans l'article précédent ?

 

Tout un programme...

Que nous venons simplement d'effleurer ici...

 

→ Article n°1 : la naissance du demi-netjer !

 

http://gal.ulyn.net/363234_2.jpeg?c=4  

Source

 

La théogamie, cette naissance divine...

 

Une naissance toute divine...

 

On la retrouve dans le papyrus Westcar, de la 17e dynastie ! 

Nonobstant, il est clair qu'il relatait un mythe bien plus ancien ! Probablement la naissance de trois pharaons de la 5e dynastie...

→ Ouserkaf  (2 504 - 2 496),
→ Sahourê  (2 496 - 2 483),
→ Neferirkarê  (2 483-2 463).

 

Cette théogamie aurait eu comme légitimité un changement dynastique.

Un prêtre et sa femme d'origine Héliopolitainne, aurait vu en personne le netjer Râ : il en aurait résulté la naissance de trois fils.

 

Et c'est ainsi que la reine-pharaon Hatchepsout réactiva ce mythe afin de consolider sa légitimité : fille de pharaon, et ce fut essentiellement cela qu'elle devait combattre ! Être la fille et non le fils...

 

Le papyrus Westcar...


C'est une suite de contes de Magiciens à la cour de Khéops.

La magie tient une place prépondérante...

Légitimant ainsi cette montée vers le trône, des trois premiers rois de la 5e dynastie.

 

Madame Westar donna ce fameux manuscrit à Lepsius vers 1839.

Il devint à la disparition de ce dernier en 1886, le Papyrus 3033 à Berlin.

 

On le daterait de la fin de l'invasion des Hyksos, lui même ayant été une reproduction d'un original évidement, bien plus ancien...

 

Il est constitué de mot simple, populaire, avec une répétition des :

- Tournures,

- Expressions,

- ...

 

Se substituer à pharaon ?

 

Le netjer avait donc revêtu l'apparence physique du souverain.

Afin d’engendrer son successeur…

Pour la continuité de l'héritage divin, dans cette lignée royale.

 

Souvenez-vous, quand Hatchepsout accéda au trône. Elle s'aida pour cela de sa fameuse naissance miraculeuse.

 

Les récits bien plus anciens parlaient de Râ, mais dans ce nouveau contexte, ce n'était plus lui ! Mais bien ce netjer que l'on connaissait par ailleurs comme étant Amon ! Il devint dès lors le netjer royal ! Tout en s'appuyant sur Thot, Khnoum, et bien d'autres déités...

Devant les netjerou...

Devant son peuple...

Hatchepsout devint donc pharaon, appuyer en cela par cette puissance naissante, Amon ! Hatchepsout s'était donc proclamée fille du netjer Amon...


Mais bien d'autres encore prirent, peut être, modèle sur elle...

 

Amāna-Ḥātpa, Amenhotep III, le futur père d’Akhénaton, par exemple.

 

Il reprit et développa le mythe de la théogamie déjà mis en valeur par Hatchepsout.

C'est-à-dire qu’il se servit du récit mythique "gravé dans le roc" et élaboré par Hatchepsout.

Cela fut certainement lié sa mère, une princesse mitannienne.


Sur le temple de Louxor, qu'il reconstruisit entièrement d'ailleurs.

Gravées sur le mur ouest d'une salle proche du sanctuaire...

La salle de la naissance...

Ainsi, il affirma son origine divine.

Ainsi, peut-on comprendre qu'Amon prit l'apparence de Thoutmosis IV qui en profita pour s'unir à la reine Moutemioua : ainsi n'acquit-il.

 

Ramsès, né sous le règne d'Horemheb...

 

"... combien réjouissante est ma rosée ;

mon parfum est celui du Pays du Dieu,

mon odeur celle de Pount. 

 

J'établirai mon fils en qualité de roi."

Scène de la théogamie d'Hachepsout...

 

→ ...

 

Vous vous apercevez alors de cette double nature qui fut celle de pharaon, à la fois :

- Humaine,

- Et d'essence divine, né d'une mortelle fécondée par un netjer.


Conception du nouveau pharaon directement par le netjer...

 

Source

 

Source 

 

Représentation de cette union divine et charnelle entre :

- Amon,

- Et Hatchepsout. La reine fut symbolisée par les jambes enlacées !

 

En dessous, les netjerout :

- Neith,

- Selkit, la soutinrent ! 

Ce fut bien Hatchepsout, qui la première, fit inscrire une telle scène sur les murs de son propre temple à Deir-El-Bahari...

Justifiant ainsi de son essence divine. 

 

3.jpg

 

Hathor, la nourrice divine...

 

Le nouveau-né divin...

Parce qu'il faut bien finir par en parler, de ce nouveau-né divin.

 

Il fut à sa naissance confié à des nourrices toujours elles-mêmes guidées et inspirés par Hathor, la nourrice divine, laquelle fut entourée de ses sept nourrices subaternes.

 

Ce fut bien à Hathor qu'échu l'honneur de présenter à pharaon son héritier nouveau-né ! Celui qui prolongera sa dynastie.

Son pouvoir...

 

Afin qu'il le présentait lui-même à ceux et celles qui seront un jour ses sujets en prononçant ces mots :

 

"Glorieuse partie qui est sortie de moi-même,

 

roi prenant les Deux Terres sur le trône d'Horus,

 

pour toujours"

 

Toujours supervisée par les netjerou...

L'éducation de l'héritier de la couronne se poursuivait de manière à ce qu'il fut préparé dès son plus jeune âge à ses responsabilités futures.

 

Dès qu'il fut en mesure de se passer des soins de sa nourrice, le prince héritier fut confié à des dignitaires éprouvés par un long service auprès du pharaon.

 

Ainsi, Aÿ, lieutenant général de la charrerie, reçu-t-il le titre de "père divin" afin de veiller sur la petite enfance du futur Toutânkhamon.

Le fameux Amenhotep fils de Hapou, fut quant à lui d'enseigner à Aménophis IV, qui deviendra comme vous le savez Akhénaton, les devoirs sacrés de sa charge future. 

 

http://www.touregypt.net/images/touregypt/mother1.jpg

  Une femme accroupie...

Elle est en train d'accoucher...

Aidé en cela par Hathor et Taoueret.
Temple d'Hathor à Dendera.

 

  Clé de VIE

A suivre...

 

 

Désinences... Prochainement sur le même sujet... Pharaon...

 

- Un deuil officiel de 70 jours,

- Les risques du pouvoir,

- Victime de ses eunuques,

- ...

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

Sources... 

 

Collection "Passion de l'Égypte" Editions Atlas 2003.   

 

"L'Égypte Ancienne de Arne Eggebrecht", Paris, Bordas, 1986, p.122.

 

Claire Lalouette : Textes sacrés et textes profanes de l'Egypte ancienne Gallimard 1989


Nicolas Grimal : Histoire de l'Egypte ancienne Fayard 1995

 

"La naissance divine d'Hatchepsout" dans le temple funéraire de la reine Hatchepsout à Deir el-Bahari. Traduction de Claire Lalouette, "Textes Sacrés et textes profanes de l'ancienne Égypte". Paris, Gallimard, 1984, page 30 à 35.

 

Sitographie...

 

Wikipedia 

 

Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Paradigme Égypte Antique !

 

Pharaons et Personnalités en Égypte antique !  

 

Clé de VIE

 

Aphorismes...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire... 

 

"Si on commence avec des certitudes,

on finit avec des doutes.

 

Si on commence avec des doutes,

on finit avec des certitudes."
Francis Bacon

 

 

"Le paradis n’est pas un lieu,

 

c’est un état d’âme."
Georges Barbarin

 

 

"Dieu a-t-il créé le cerveau

ou

le cerveau crée-t-il Dieu ?"
Mario Beauregard

 

 

Fichier en PDF...

 

Naissance et disparition du maître des deux terres 2 Naissance et disparition du maître des Deux-Terres... (2) en Égypte ancienne !  

 

aimé

 

Vie, santé, force (v.s.f.).

 

Vie, force et santé.

Naissance et disparition du maître des Deux-Terres... (2) en Égypte ancienne !
Naissance et disparition du maître des Deux-Terres... (2) en Égypte ancienne !
Naissance et disparition du maître des Deux-Terres... (2) en Égypte ancienne !
Naissance et disparition du maître des Deux-Terres... (2) en Égypte ancienne !

Partager cet article

Repost 0