Prévoyance en auto-entrepreneur : ce que vous devez savoir

Business web
Prévoyance en auto-entrepreneur : ce que vous devez savoir

Les contrats de prévoyance individuelle s'adressent aux particuliers qui souhaitent se prémunir contre les risques liés aux aléas de vie. Pour les entreprises, elles peuvent choisir la prévoyance collective qui présente également de nombreux avantages, notamment une prise en charge assez intéressante en cas de décès ou ;d'arrêt de travail. Mais qu'en est-il de la prévoyance pour les auto-entrepreneurs ?

Régime d'auto-entrepreneur et prévoyance

Dans le sens où il choisit d'appartenir à la catégorie des entrepreneurs individuels, l'auto-entrepreneur a opté pour le régime micro-social. Ce qui lui permet de payer au fur et à mesure de ses rentrées de chiffre d'affaires ses charges sociales.

L'auto-entrepreneur peut bénéficier des avantages liés à la prévoyance pour prévenir les risques en cas d'incapacité temporaire de travail (ITT). Ce type d'assurance entre également en jeu en cas d'invalidité ou lorsque l'activité devient difficile pour l'entrepreneur.

Les offres de prévoyance peuvent également inclure des garanties en cas de décès. Le montant du capital décès qui sera à verser aux ayants droit est fixé dans le contrat d'adhésion. Si elle reste inchangée durant le temps d'activité de l'auto-entrepreneur, cette somme pourra diminuer à son départ à la retraite.

Conditions avec les prestations de prévoyance Madelin

Souscrire une assurance prévoyance ne relève pas d'une obligation pour un auto-entrepreneur. Il s'agit pourtant d'une démarche permettant de garder son niveau de vie en cas d'accident ou de maladie. Il faut rappeler que l'auto-entrepreneur est libre de souscrire un contrat Madelin mais celui-ci ne pourra pas déduire ses cotisations fiscalement.

L'intégration dans l'assiette des cotisations et contributions sociale des indemnités complémentaires Madelin est obligatoire. Sur le plan fiscal, les indemnités qui sont versées en cas d'arrêt de l'activité professionnelle sont imposables dans la catégorie des pensions. Sont concernées par cette mesure les rentes en cas d'invalidité, les rentes éducation, les rentes conjoint et les rentes en cas de décès.

Suite à un arrêt de travail, les indemnités perçues par l'auto-entrepreneur seront intégrées dans le revenu professionnel. S'il poursuit son activité, ces indemnités sont imposées dans la catégorie qui correspond au revenu professionnel.

Choix de solution de prévoyance pour l'auto-entrepreneur

Avec la prévoyance forfaitaire, le revenu est généralement plafonné à 1 500 euros. Cette assurance correspond au versement d'un forfait défini en fonction, non pas du revenu d'avant-sinistre, mais des cotisations. Pour la prévoyance indemnitaire, le bénéficiaire perçoit une indemnisation lui permettant de jouir d'une situation financière identique à celle qu'il avait avant un sinistre.

Dans le cadre d'une prévoyance, un auto-entrepreneur jouit des mêmes droits qu'un entrepreneur individuel. Ce qui lui permet de souscrire un large panel d'assurances prévoyance. Dans ce contexte, il peut ajouter aux prévoyances invalidité et décès des garanties liées aux risques d'invalidité et de dépendance, l'assurance incapacité et la prévoyance retraite.

Bref, il va dans l'intérêt de l'auto-entrepreneur de souscrire une prévoyance individuelle pour faire face aux tracas de la vie. Evidemment, c'est plus judicieux de choisir une couverture de prévoyance qui évolue en fonction de ses besoins. Filiassur garantit justement à ses clients des produits de prévoyance qui correspondent à leurs besoins grâce à l'expertise de ses partenaires. Depuis sa création en 2007, le groupe Filiassur a réussi à faire le bonheur de plus de 300 000 clients.